Sélection de la langue

Recherche

Catheterization of intestinal loops in ruminants does not adversely affect loop function.

Inglis, G.D., Kastelic, J.P., et Uwiera, R.R.E. (2010). « Catheterization of intestinal loops in ruminants does not adversely affect loop function. », Comparative Medicine, 60(6), p. 469-478.

Résumé

L’anse intestinale cathétérisée peut constituer un modèle utile pour l’étude des composantes importantes de la réaction de l’hôte à divers traitements administrés dans l’intestin grêle chez les ruminants. Nous avons déterminé si la cathétérisation des anses iléales chez le mouton nuit à la santé générale de l’animal et à sa fonction intestinale, s’il est possible d’administrer un traitement bactérien dans les anses par le cathéter et si les antibiotiques à large spectre d’action peuvent stériliser les anses. Des cellules de Escherichia coli ayant acquis par transformation l’aptitude à exprimer le gène de la GFP ont pu être introduites sans difficulté dans les anses par cathéter et ont pu être repérées dans les anses traitées. Les anses cathétérisées, les segments entre les anses et l’iléon intact ne présentaient aucune anomalie au point de vue de l’apparence des tissus et de la résistance électrique. L’expression des gènes des cytokines IFNγ, IL1α, IL4, IL6, IL12p40, IL18, TGFβ1 et TNFα n’a pas différé dans une mesure significative dans l’iléon intact, les anses cathétérisées et les segments entre les anses, ni non plus l’expression du gène de l’oxyde nitrique synthase inductible. Les antibiotiques à large spectre d’action administrés durant la chirurgie n’ont pas stérilisé les anses, ni les segments entre les anses et n’ont pas changé de façon sensible la composition du microbiote. Toutefois, ils ont entraîné la diminution du nombre total de cellules bactériennes dans l’anse ainsi que l’abondance relative des constituants des communautés. Nous en avons conclu que la cathétérisation des anses intestinales n’a pas d’effet défavorable sur l’état de santé général, ni sur la fonction des anses intestinales chez le mouton. De plus, si on laisse l’animal se rétablir complètement après la chirurgie et éliminer tous les produits pharmaceutiques qui lui ont été administrés, tous les effets de confusion attribuables à ces facteurs sont éliminés, ce qui fait de l’anse intestinale cathétérisée un modèle utilisable pour l’étude des réponses de l’hôte chez les ruminants.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :