Sélection de la langue

Recherche

Modeling degradation ratios and nutrient availability of anthocyanidin-accumulating Lc-alfalfa populations in dairy cows

Jonker, A., Gruber, M.Y., Wang, Y., Coulman, B.E., Azarfar, A., McKinnon, J.J., Christensen, D.A., et Yu, P. (2011). « Modeling degradation ratios and nutrient availability of anthocyanidin-accumulating Lc-alfalfa populations in dairy cows. », Journal of Dairy Science (JDS), 94(3), p. 1430-1444. doi : 10.3168/jds.2010-3604  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Souvent, chez les bovins laitiers qui reçoivent une ration principalement composée de luzerne, fraîche ou ensilée, l’efficacité protéique est faible parce que la dégradation des protéines de ce végétal est rapide dans le rumen. Il pourrait être possible de réduire la dégradation ruminale des protéines de la luzerne en introduisant chez la plante un gène stimulant l’accumulation d’anthocyanidines monomères ou polymères. Dans les travaux présentés ici, nous avons fractionné les protéines et les glucides de la luzerne in situ et par voie chimique pour étudier in situ les caractéristiques et les rapports de synchronisation de la dégradation ruminale, pour déterminer la disponibilité des protéines chez les bovins laitiers au moyen du système DVE/OEB 2007, qui fait intervenir le rapport des protéines digestibles dans l’intestin sur les protéines dégradées dans le rumen, et pour déterminer l’énergie nette de lactation au moyen du système hollandais VEM; nous avons étudié la luzerne T1 Lc, une plante transgénique rustique récemment mise au point chez laquelle l’anthocyanidine s’accumule, et nous avons utilisé 3 populations appelées T1BeavLc1, T1RambLc3 et T1RangLc4. En moyenne, l’accumulation d’anthocyanidine chez les plantes de ces populations était de 163,4 μg/g de matière sèche, tandis que chez la luzerne AC Grazeland (choisie en raison de sa faible dégradation initiale), l’accumulation était nulle. La composition chimique de base des échantillons originaux, des fractions soluble et potentiellement dégradable et les caractéristiques de la dégradation des protéines brutes et des glucides de la luzerne T1 Lc et de la luzerne AC Grazeland étaient comparables. Par comparaison à la luzerne AC Grazeland, les teneurs en protéines brutes et en glucides de la fraction des protéines brutes non dégradables in situ et de la fraction des fibres au détergent neutre de la luzerne T1 Lc étaient inférieures, respectivement, de 1,3 % et 4,8 %. Par ailleurs, la valeur calculée de la teneur en énergie nette de lactation de la luzerne T1 Lc était supérieure de 0,34 MJ/kg de matière sèche à celle de la luzerne AC Grazeland; quant à la teneur en protéines brutes solubles en solution tampon était supérieure de 1,9 % chez la luzerne T1 Lc. En général, d’après les prévisions du modèle d’évaluation des protéines, la teneur en protéines dégradables dans le rumen, l’OEB et la teneur en protéines disponibles dans l’intestin de la luzerne T1 Lc dépassaient de 11,9, 6,9 et 8,4 g/kg de matière sèche, respectivement, les valeurs de la luzerne AC Grazeland. L’OEB horaire comprenait un pic initial et considérable (apport en excès) de protéines relativement à l’apport d’énergie, lequel a atteint sa valeur la plus élevée dans la population T1RangLc4 et la plus faible dans la population T1RambLc3. Les valeurs de l’OEB horaire entre 4 et 24 h étaient comparables et plus équilibrées pour les 4 populations de luzerne. En conclusion, par comparaison à la luzerne AC Grazeland, la luzerne T1 Lc s’est caractérisée par l’accumulation d’anthocyanidine, par une valeur prévue de disponibilité intestinale des protéines généralement plus élevée et par une valeur prévue d’énergie nette de lactation disponible pour les bovins laitiers plus élevée.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :