Sélection de la langue

Recherche

Incidence des drèches sèches de distillerie de maïs, de blé ou de triticale enrichies de résidus solubles sur la fermentation in vitro, sur la croissance et sur les paramètres de la carcasse des agneaux.

McKeown, L.E., Chaves, A.V., Oba, M., Dugan, M.E.R, Okine, E.K., et McAllister, T.A. (2010). « Incidence des drèches sèches de distillerie de maïs, de blé ou de triticale enrichies de résidus solubles sur la fermentation in vitro, sur la croissance et sur les paramètres de la carcasse des agneaux. », Canadian Journal of Animal Science, 90(1), p. 99-108. doi : 10.4141/CJAS09084  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’étude devait établir comment la fermentation in vitro dans le fluide du rumen des bovins, la croissance et les paramètres de la carcasse des agneaux seraient affectés si on remplaçait un jusqu’à 20 % de la matière sèche (MS) d’une ration de tourteau de canola et d’orge par des drèches sèches de distillerie de maïs, de blé ou de triticale enrichies de résidus solubles (DDS). Pour cela, 60 agneaux mâles (22,6 ± 3,0 kg) ont été répartis au hasard entre quatre régimes et nourris individuellement à satiété jusqu’à leur poids d’abattage. La ration témoin contenait (selon la MS) 54 % d’orge, 16 % de cosses de graines de tournesol, 11,5 % de pulpe de betterave, 10 % de tourteau de canola, 2,5 % d’huile de canola et 6,0 % d’un mélange de mélasse, de vitamines et d’oligoéléments. Dans les trois rations DDS, les auteurs ont remplacé 10 % de l’orge et 10 % du tourteau de canola par 20 % de DDS de maïs, de blé ou de triticale. La provenance des DDS n’exerce aucune influence (P > 0,51) sur l’ingestion de matière sèche (IMS) ni sur le gain quotidien moyen (GQM). L’indice de consommation (nourriture:gain) des agneaux nourris avec des DDS de blé était environ 12 % inférieur (P < 0,05) à celui des agneaux recevant la ration témoin ou les DDS de maïs. Les données in vitro laissent croire que l’inefficacité du gain, dans ce cas, résulte d’une plus forte (P < 0,05) concentration d’ammoniaque après 24 h et de la digestibilité réduite des DDS de blé. Le type de ration n’a aucune incidence (P > 0,60) sur le poids de la carcasse chaude, l’épaisseur de la paroi corporelle ni le rendement en viande marchande. L’origine des DDS n’affecte pas davantage la concentration totale d’acides gras saturés, mono-insaturés et polyinsaturés dans la graisse sous-cutanée (P ≥ 0,13). Le traitement n’agit pas non plus (P = 0,33) sur la concentration de t11-18:1, mais les DDS de triticale accroissent (P = 0,04) celle d’acide linoléique conjugué c9, t11. En conclusion, les DDS de maïs, de blé ou de triticale pourraient remplacer 20 % de la MS des rations d’orge et de tourteau de canola sans que l’IMS, le GQM ou les paramètres de la carcasse des agneaux en croissance en pâtissent, bien que les DDS de blé puissent réduire le ratio de l’indice de consommation (nourriture:gain). L’addition de DDS de triticale pourrait également rehausser le profil des acides gras de la graisse sous-cutanée.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :