Sélection de la langue

Recherche

Propriétés anti-oxydantes et anti-leucémiques de certains génotypes de fénugrec (Trigonella foenum-graecum L.) cultivé s dans l’Ouest canadien.

Acharya, S.N., Acharya, K., Paul, S., et Basu, S.K. (2011). « Propriétés anti-oxydantes et anti-leucémiques de certains génotypes de fénugrec (Trigonella foenum-graecum L.) cultivé s dans l’Ouest canadien. », Canadian Journal of Plant Science, 91(1), p. 99-105. doi : 10.4141/CJPS10025  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le fénugrec (Trigonella foenum-graecum L.) est une légumineuse fourragère annuelle qu’on sait posséder d’importantes vertus médicinales, notamment dans la lutte contre le diabète et l’hypercholestérolémie. Les auteurs ont examiné les propriétés anti-oxydantes et anti-leucémiques de cinq génotypes de fénugrec (3068, L3375, Tristar, PI143504 et Amber) cultivés dans l’Ouest canadien en vue d’en établir le potentiel pour la production de nutraceutiques. Les résultats des expériences préliminaires effectuées dans deux laboratoires indiquent que les graines recueillies dans l’Ouest canadien ont des propriétés anti-oxydantes et anti-leucémiques, et que les génotypes diffèrent pour chacun des caractères. Les génotypes combattent tous bien les radicaux hydroxyles et les radicaux libres. Parmi les variétés étudiées, L3068 présente la plus haute CE50, c.-à-d. une plus faible inhibition de la peroxydation des lipides que la catéchine, qui sert d’étalon. Bien que les cinq extraits démontrent une activité sensible comme antioxydant, l’extrait brut de Tristar s’avère le plus efficace. Sur les cinq cultivars de fénugrec, Amber et L3375, puis Tristar, se démarquent par une robuste activité anti-leucémique. Les auteurs en concluent que, des génotypes testés, Tristar est celui qui présente les meilleures possibilités en tant qu’éventuelle culture nutraceutique dans l’ouest du Canada.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :