Sélection de la langue

Recherche

Composition nutritive et profil de dégradation de la luzerne-Lc accumulant l’anthocyanidine.

Jonker, A., Gruber, M.Y., McCaslin, M., Wang, Y., Coulman, B.E., McKinnon, J.J., Christensen, D.A., et Yu, P. (2010). « Composition nutritive et profil de dégradation de la luzerne-Lc accumulant l’anthocyanidine. », Canadian Journal of Animal Science, 90(3), p. 401-412. doi : 10.4141/CJAS09110  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La luzerne (Medicago sativa L.) est une des plantes fourragères les plus utilisées dans le monde, cependant elle souffre du fait que les animaux assimilent mal ses protéines. Cette piètre assimilation résulte de l’excessive dégradation de ses protéines dans le rumen, une dégradation que pourrait freiner le pouvoir de précipitation des protéines de l’anthocyanidine et des tanins condensés. L’étude devait préciser les effets du transgène Lc sur la résistance des protéines et la concentration d’anthocyanidine et de tanins condensés, et établir le profil chimique des croisements de luzerne-Lc acclimatés à l’Ouest canadien. Ces derniers ont été comparés aux variétés parentales non transgéniques (NT) Rangelander, Rambler et Beaver. Le fourrage de la luzerne-Lc renfermait plus d’anthocyanidine, la concentration atteignant en moyenne 197,4 µg par gramme de matière sèche, mais on n’y a pas décelé de tanins condensés. Les deux métabolites étaient absents chez les lignées parentales NT. La luzerne-Lc contenait moins (24,8 c. 27,3 % de la matière sèche; P < 0,02) de protéines brutes et plus (58,3 c. 55,5 % de la matière sèche; P < 0,01) d’hydrates de carbone (CHO), ce qui explique la diminution (P < 0,01) du ratio N:CHO (68,1 c. 79,2 g par kg), comparativement à celui de la luzerne NT. Le ratio N:CHO des protéines à dégradation lente de la luzerne-Lc avait diminué de 5,9 g par kg (P < 0,03) et le ratio N:CHO pour l’ensemble des protéines dégradables dans le rumen avait baissé de 12,9 g par kg (P < 0,03), comparativement aux ratios correspondants chez la luzerne NT. On en conclut que la transformation résultant du gène Lc entraîne l’accumulation d’anthocyanidine, diminue la teneur en protéines, augmente la concentration d’hydrates de carbone et améliore l’équilibre entre l’azote et les hydrates de carbone chez la luzerne hybride transgénique acclimatée à l’Ouest canadien, comparativement aux variétés parentales NT.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :