Sélection de la langue

Recherche

Harmonic radar: Efficacy at detecting and recovering insects on agricultural host plants

Boiteau, G., Vincent, C., Meloche, F., Leskey, T.C., et Colpitts, B.G. (2011). « Harmonic radar: efficacy at detecting and recovering insects on agricultural host plants. », Pest Management Science, 67(2), p. 213-219. doi : 10.1002/ps.2054  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

CONTEXTE : À ce jour, les chercheurs spécialistes de la lutte parasitaire ont eu recours à la technologie du radar harmonique pour suivre les déplacements des insectes presque uniquement dans les milieux exempts de végétation ou à couvert clairsemé, le signal hyperfréquence étant atténué par la forte teneur en eau de la végétation. Notre objectif était de déterminer si cette technologie peut être utilisée avec succès pour suivre les déplacements des insectes dans des paysages comportant un couvert végétal plus dense. RÉSULTATS : Les données d’efficacité sur le terrain ont été recueillies à l’aide d’un radar harmonique portatif et de transpondeurs fixés au tégument de trois ravageurs d’importance économique, le doryphore de la pomme de terre (Leptinotarsa decemlineata (Say)), la chrysomèle des racines du maïs (Diabrotica virginifera virginifera (LeConte)) et le charançon de la prune (Conotrachelus nenuphar Herbst). Chez le doryphore de la pomme de terre, un pourcentage élevé des individus marqués ont été détectés et récupérés alors qu’ils circulaient sur un même plant de pomme de terre ou d’un plant à l’autre. En comparaison, des taux de détection modéré sur un même pommier et élevé entre les pommiers et élevé sur un même plant de maïs mais plus faible entre les plants ont été enregistrés chez le charançon de la prune et la chrysomèle des racines du maïs, respectivement. L’efficacité du radar dépend de la capacité de l’opérateur de se déplacer autour de l’hôte afin de capter le signal réfléchi par l’insecte marqué parmi le couvert végétal. CONCLUSION : Si le procédé de balayage est ajusté en fonction des caractéristiques architecturales de la végétation, la technologie du radar harmonique fournit un taux de détection suffisamment élevé pour être utilisée en milieu agricole afin de suivre les déplacements des ravageurs parmi des plantes basses comme la pomme de terre, des plantes hautes cultivées en rangs comme le maïs ou des plantes hautes mais bien espacées comme les arbres de verger.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :