Sélection de la langue

Recherche

Inclusion of antibiotics in feed alters greenhouse gas emissions from feedlot manure during composting

Hao, X., Xu, S., Larney, F.J., Stanford, K.I.M., Cessna, A.J., et McAllister, T.A. (2011). « Inclusion of antibiotics in feed alters greenhouse gas emissions from feedlot manure during composting. », Nutrient Cycling in Agroecosystems, 89(2), p. 257-267. doi : 10.1007/s10705-010-9391-3  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans le cadre de la présente étude, nous avons étudié les effets de l’ajout d’antibiotiques dans la ration sur les émissions de gaz à effet de serre (GES : CO2, CH4 et N2O) attribuables au fumier de bovins durant le compostage. Pour ce faire, nous avons recueilli du fumier à la fin de deux essais sur l’alimentation, en 2005 et en 2006, durant lesquels les bovins d’engraissement ont été répartis dans l’un des cinq groupes d’alimentation suivants : 1) témoin, aucun antibiotique ajouté; 2) TYL11 : ajout de tylosin à raison de 11 mg kg-1 de ration; 3) CTC11 : ajout de chlortétracycline à raison de 11 mg kg-1 de ration; 4) CTC44 : ajout de chlortétracycline à raison de 44 mg kg-1 de ration; 5) CTC44SMZ44 : ajout de chlortétracycline et de sulfadimidine à raison chacune de 44 mg kg-1 de ration. Des andains ouverts ont été aménagés, et les taux d’émission de GES ont été mesurés périodiquement. Au cours des deux années, les émissions de CO2 à la surface des groupes CTC11 et CTC44SMZ44 étaient plus élevées (P < 0,05) que celles du groupe témoin. Les taux d’émission de CO2 en 2005 étaient plus faibles (P < 0,05) qu’en 2006, ce qui indique une teneur plus faible en carbone total (CT) dans le fumier en 2005 (138 ± 2 g kg-1) qu’en 2006 (245 ± 2 g kg-1). De plus, le taux d’émission de CH4 a varié de 0,006 à 0,232 g C m-2 jour-1. Les quatre traitements aux antibiotiques ont donné des valeurs moyennes similaires (P > 0,05) à celles du groupe témoin au cours des deux années. Les taux d’émission de N2O étaient supérieurs (P > 0,05) pour les groupes CTC44SMZ44 (2005), TYL11 (2006) et CTC11 (2006) comparativement au groupe témoin. Les antibiotiques ont certes des effets sur les émissions de GES attribuables au fumier composté de bovins d’engraissement, mais les mécanismes responsables de ces effets ne sont pas évidents et justifient une étude plus poussée.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :