Sélection de la langue

Recherche

Contrasting soil microbial responses to fertilizers and herbicides in a canola-barley rotation

Lupwayi, N.Z., Brandt, S.A., Harker, K.N., O'Donovan, J.T., Clayton, G.W., et Turkington, T.K. (2010). « Contrasting soil microbial responses to fertilizers and herbicides in a canola-barley rotation. », Soil Biology & Biochemistry, 42(11), p. 1997-2004. doi : 10.1016/j.soilbio.2010.07.024  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le coût élevé des intrants agricoles et le bas prix obtenu pour les produits obligent certains producteurs à économiser sur les intrants comme les semences, les engrais et les herbicides. Dans un essai au champ avec des cultures de canola (Brassica napus L.) et d’orge (Hordeum vulgare L.), nous avons étudié les effets sur les propriétés microbiologiques du sol d’une réduction des apports d’engrais ou d’herbicide par rapport aux doses recommandées. L’essai portait sur deux localités et s’est échelonné sur la période de 2005 à 2008. La gamme complète de traitements comprenait, à une extrémité, la culture d’une variété à rendement élevé semée à la densité optimale et cultivée avec application d’engrais et d’herbicide aux doses recommandées, à l’autre extrémité, la culture d’une variété moins chère, à faible rendement, semée à faible densité et cultivée sans application d’engrais ni d’herbicide, et des traitements intermédiaires sans application d’engrais ou d’herbicide ou avec application à 50 % de la dose recommandée. Chaque parcelle a reçu le même traitement chaque année de l’étude, de manière à permettre une observation des effets cumulatifs de chacun des traitements. Les effets de l’engrais sur le carbone de la biomasse microbienne du sol (CBM), l’activité de l’enzyme β-glucosidase et la diversité fonctionnelle des bactéries (selon le profil physiologique de la communauté) étaient généralement positifs et diminuaient avec une réduction de la dose appliquée. Les effets de l’herbicide sur les propriétés microbiologiques du sol étaient moins souvent significatifs et moins importants que ceux de l’engrais; ils étaient généralement négatifs et diminuaient avec une réduction de la dose appliquée. Des effets significatifs de l’engrais et de l’herbicide ont été observés chez le canola plus que chez l’orge, et surtout la dernière année de l’étude, ce qui montre que les traitements ont des effets cumulatifs dans le temps. On peut donc conclure que des applications répétées d’intrants agricoles tels que les engrais et les herbicides peuvent avoir des effets plus importants sur la biologie et les processus biologiques des sols que ceux observés après une seule application.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :