Sélection de la langue

Recherche

An Improved Design for Biocontained Composting of Cattle Mortalities.

Xu, W., Xu, Y., Reuter, T.R., Gilroyed, B.H., Jin, L., Stanford, K.I.M., Larney, F.J., et McAllister, T.A. (2010). « An Improved Design for Biocontained Composting of Cattle Mortalities. », Compost Science & Utilization, 18(1), p. 32-41.

Résumé

Le manque d’uniformité dans la chaleur produite dans les tas de compost et le fait que les pics de température soient inférieurs à 55 °C restreignent l’utilité du compostage des cadavres de bovins de boucherie. Dans le cadre d’une étude précédente, des cadavres de bovins ont été placés sur une couche de paille de 40 cm et recouverts de 160 cm de fumier. Le tas de compost a atteint 50 °C, et après 147 jours de compostage statique, on a constaté une diminution de 20 % de l’ADN mitochondrial bovin (fragment de 171 pb [Mt171]) à une profondeur de 160 cm. Nous avons apporté deux changements par rapport à cette étude : 1) les carcasses ont été déposées sur un lit de 100 cm : 40 cm de paille + 60 cm de fumier; et 2) nous avons utilisé du fumier de parc d’engraissement contenant 60 % d’eau. Après 7 jours, la température a atteint les 55 °C aux profondeurs de 40, 100 et 160 cm et est demeurée au-dessus de 55 °C pendant au moins 70 jours. À la profondeur de 100 cm, le fragment Mt171 bovin avait été dégradé à 75 % au jour 112 et à 86 % au jour 230. Après 230 jours, les tissus mous de la carcasse étaient presque complètement dégradés, et on a pu constater une diminution de 99 % de l’ADN génomique et une réduction de 92 % de la quantité de fragment Mt171. Au jour 230, les concentrations de bactéries coliformes étaient inférieures à 10 UFC g-1 poids sec à toutes les profondeurs. Dans notre système modifié de compostage des cadavres de bovins, les températures atteintes ont été plus élevées, la production de chaleur a été plus uniforme et a duré plus longtemps, et la décomposition des tissus bovins s’y est faite plus rapidement que dans l’étude précédente. Ce système de compostage bioconfiné pourrait permettre un confinement efficace dans les cas d’éclosion de maladies causées par un agent infectieux sensible à des températures de 55 à 62 °C.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :