Sélection de la langue

Recherche

Substitution de l’orge par des drèches sèches de distillerie de triticale enrichies de résidus solubles et incidence sur la digestibilité des éléments nutritifs, sur la croissance des agneaux et sur les paramètres de la carcasse.

McKeown, L.E., Chaves, A.V., Oba, M., Dugan, M.E.R, Okine, E.K., et McAllister, T.A. (2010). « Substitution de l’orge par des drèches sèches de distillerie de triticale enrichies de résidus solubles et incidence sur la digestibilité des éléments nutritifs, sur la croissance des agneaux et sur les paramètres de la carcasse. », Canadian Journal of Animal Science, 90(1), p. 87-98. doi : 10.4141/CJAS09063  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La recherche devait préciser les conséquences d’une hausse de la proportion de drèches sèches de distillerie de triticale avec résidus solubles (DDST) dans la ration sur la digestibilité des éléments nutritifs, la croissance et les paramètres de la carcasse des agneaux. La ration témoin contenait 72,5 % d’orge, 10,0 % de pulpe de betterave, 9,0 % de cosses de graines de tournesol, 3,0 % de farine de luzerne et 5,5 % d’un supplément de mélasse, de carbonate de calcium, d’oligoéléments et de vitamines. Dans les rations expérimentales, les auteurs ont remplacé 20, 40 ou 60 % de l’orge (équivalent en matière sèche) par des DDST. Dans l’étude sur la croissance, 60 agneaux sevrés stratifiés selon leur poids vif (26,6 ± 3,6 kg) ont reçu une des quatre rations expérimentales jusqu’au poids d’abattage. Parallèlement, les auteurs ont entrepris une étude sur la digestibilité des mêmes rations dans le cadre d’un double essai en carré latin de 4 × 4 sur 12 agneaux mâles. Augmenter la proportion de DDST dans la ration n’a aucune incidence (P > 0,12) sur l’ingestion de matière sèche, le gain quotidien moyen ni l’indice de consommation (nourriture:gain). À l’abattage, le poids de la carcasse froide et le pointage pour le classement à la règle ont varié de manière quadratique (P = 0,04) avec la hausse de la proportion de DDST dans la ration. Les DDST n’affectent aucun autre paramètre de la carcasse (P > 0,22). La concentration totale d’acides gras saturés et mono-insaturés dans la graisse sous-cutanée n’est pas touchée par les DDST, mais on note une hausse linéaire de la concentration d’acides gras polyinsaturés (P = 0,03). La concentration d’acide linoléique conjugué t10, c12 (ALC) dans le gras de la carcasse augmente de manière linéaire (P = 0,02) avec la quantité de DDST, mais la concentration d’ALC c9, t11 ou t11-18:1 n’est pas affectée (P ≥ 0,20). Lors de l’étude sur la digestibilité, l’ingestion de matière sèche a augmenté linéairement (P < 0.01) avec la proportion de DDST, alors que la digestibilité de la matière sèche, des protéines brutes et des lipides s’est accrue de façon quadratique (P < 0,01). La digestibilité de l’amidon diminue et celle des fibres à détergent acide augmente linéairement (P < 0,01), mais la ration n’a aucune incidence sur la digestibilité des fibres au détergent neutre (P > 0,29). La concentration d’azote total, de phosphore total, et de phosphore soluble excrétés progresse (P < 0,01) avec la proportion de DDST. En conclusion, on pourrait donner des DDST au lieu de l’orge aux agneaux jusqu’à concurrence de 60 % de la ration sans qu’il y ait de conséquences fâcheuses sur leur croissance ou sur les paramètres de la carcasse, mais une telle pratique augmentera la quantité de N et de P excrétée dans l’environnement.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :