Sélection de la langue

Recherche

Incidence des extraits solubles secs de distillerie de blé ou de maïs sur le rendement et les paramètres de la carcasse des bouvillons d’engrais.

Walter, L.J., Aalhus, J.L., Robertson, W.M., McAllister, T.A., Gibb, D.J., Dugan, M.E.R, et McKinnon, J.J. (2010). « Incidence des extraits solubles secs de distillerie de blé ou de maïs sur le rendement et les paramètres de la carcasse des bouvillons d’engrais. », Canadian Journal of Animal Science, 90(2), p. 259-269. doi : 10.4141/CJAS09089  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les auteurs ont effectué une étude sur des bouvillons hybrides (n=275; 376±24 kg) en vue d’évaluer le rendement et la qualité de la carcasse des animaux engraissés avec des extraits solubles secs de distillerie (ESSD) de blé ou de maïs. La ration témoin contenait 86,6 % de flocons d’orge, 5,7 % de supplément et 7,7% d’ensilage d’orge (matière sèche). Les quatre traitements incluaient la substitution de 20% ou de 40 % d’orge (matière sèche) par des ESSD de blé ou de maïs. Les animaux ont été sacrifiés quand leur poids atteignait 645 kg et on en a sélectionné une centaine au hasard (n=20 par traitement) pour déterminer le rendement au détail de boeuf de coupe secondaire désossé en caisse carton (BCSDCC). Les données ont été analysées comme si elles émanaient d’un essai complètement randomisé ayant l’enclos pour unité expérimentale. La concentration croissante d’ESSD de blé entraîne une augmentation quadratique de l’ingestion de matière sèche (IMS) (P<0,01), tandis que la hausse de la concentration d’ESSD de maïs donne lieu à une diminution quadratique de l’IMS (P=0,01). Les ESSD de blé ou de maïs n’ont aucune incidence sur le gain quotidien moyen (P=0,13), mais les animaux recevant des ESSD de maïs affichaient une hausse quadratique (P=0,01) du rapport gain:aliment. C’est pourquoi les auteurs ont noté une hausse quadratique (P<0,01) du gain d’énergie nette calculé pour la ration quand la concentration d’ESSD de maïs augmente. Le nombre de jours d’engraissement diminue (P=0,04) linéairement (169, 166 et 154 jours) quand la proportion d’ESSD de blé augmente (0, 20 et 40 %). Le rendement à l’abattage s’accroît linéairement avec la proportion d’ESSD de blé (P<0,01) et de manière quadratique (P=0,01) avec celle d’ESSD de maïs, bien que le traitement n’affecte pas les autres paramètres de la carcasse (P>0,10). Ces résultats indiquent qu’en substituant jusqu’à 40% de l’orge de la ration (matière sèche) par des ESSD de maïs ou de blé, on pourrait obtenir une meilleure performance, hausse du rapport gain:aliment ou réduction du nombre de jours d’engraissement, respectivement), sans que la qualité ou le rendement en BCSDCC de la carcasse en souffre.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :