Sélection de la langue

Recherche

Effects of restricted feeding of prepubertal ewe lambs on reproduction and lactation performances over two breeding seasons

Villeneuve, L., Cinq-Mars, D., et Lacasse, P. (2010). « Effects of restricted feeding of prepubertal ewe lambs on reproduction and lactation performances over two breeding seasons. », Animal, 4(12), p. 1997-2003. doi : 10.1017/S1751731110001278  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons étudié des agnelles pour déterminer les effets que pouvait avoir une restriction alimentaire avant la puberté sur la reproduction, la lactation et la performance de croissance de la descendance, sur deux saisons de reproduction. Nous avons divisé 41 agnelles Dorset en sevrage en trois groupes recevant chacun une ration différente : ration témoin à volonté comportant du fourrage de qualité moyenne (FQM) (groupe A-FQM; protéines brutes [PB] : 13,3 %; énergie métabolisable/kg : 1,81 Mcal; fibres au détergent acide [FDA] : 42,8 %); un régime avec restriction, les agnelles recevant le même fourrage que celles du groupe A-FQM, mais moins de concentré (R-FQM); un régime avec fourrage de qualité élevée (FQE) (groupe F-FQE; PB : 14,8 %; EM/kg : 2,15 Mcal; FDA : 34,7 %). Nous avons ajusté la quantité de concentré offerte aux groupes R FQM et F-FQE de façon à ce que la vitesse de croissance des agnelles de ces groupes soit équivalente à 70 % de celle des agnelles du groupe témoin. Les agnelles ont reçu les rations expérimentales pendant 75 jours après le sevrage, ce qui comprenait la phase allométrique du développement de la glande mammaire. La restriction alimentaire prépubertaire n’a pas eu d’effet (P > 0,10) sur le taux de gestation, le nombre de naissances ou le poids et le pointage de l’état corporel (PEC) des brebis à l’agnelage ou à la fin de la lactation. Les brebis des groupes R FQM et F-FQE ont eu tendance à produire plus de lait durant leur première lactation que celles du groupe A FQM (P = 0,07). À la deuxième lactation, les brebis des groupes R-FQM et F FQE ont eu une meilleure production de lait normalisé que celles du groupe A-FQM (P < 0,05), et celles du groupe R-FQM ont produit plus de lait que celles du groupe F-FQE (P < 0,05). La teneur en matières grasses et en protéines du lait n’a pas été changée par les régimes (P > 0,10). Le rendement en matières grasses et en protéines n’a été modifié par les régimes qu’à la deuxième lactation (P < 0,10 et P < 0,05, respectivement). Le poids à la naissance et le poids au sevrage n’ont pas été changés par la restriction alimentaire prépubertaire de la mère (P > 0,10). Toutefois, le gain pondéral quotidien moyen des agneaux de la deuxième saison de reproduction était plus élevé dans le groupe R-FQM que dans le groupe F FQE (P < 0,05), et une tendance comparable est s’est dégagée pour le gain pondéral total (P < 0,10). La restriction alimentaire avant la puberté ne nuit pas à la performance reproductive et a une influence positive sur la lactation et la performance de croissance des agneaux.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :