Sélection de la langue

Recherche

Compatible plant-aphid interactions: How aphids manipulate plant responses

Giordanengo, P., Brunissen, L., Rusterucci, C., Vincent, C., van Bel, A., Dinant, S., Girousse, C., Faucher, M., et Bonnemain, J.-L. (2010). « Compatible plant-aphid interactions: How aphids manipulate plant responses. », Comptes Rendus Biologies, 333(6), p. 516-523. doi : 10.1016/j.crvi.2010.03.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour accéder à la sève du phloème, les pucerons ont développé une stratégie furtive, leurs stylets progressant vers les tubes criblés principalement à travers le compartiment apoplasmique. Pour se nourrir, les pucerons doivent surmonter un certain nombre de réactions de défense de la plante hôte, allant de l’occlusion des tubes criblés et de l’activation des voies métaboliques phytohormonales à l’expression de molécules anti-insectes. Il a en outre été démontré qu’en plus de contourner les mécanismes de défense des plantes, les pucerons peuvent influer sur le métabolisme primaire des plantes, ce qui pourrait être une stratégie pour améliorer la composition en éléments nutritifs de la sève du phloème indispensables à leur croissance. Durant les interactions compatibles favorisant leur alimentation et leur reproduction, les pucerons induisent des altérations dans la plante hôte, incluant des changements morphologiques, une modification de l’allocation des ressources et divers symptômes tant localisés que systémiques. Les sécrétions salivaires injectées de façon répétée depuis le premier coup de sonde dans le tissu épidermique jusqu’à l’ingestion de la sève des tubes criblés ont peut-être une incidence cruciale sur le degré de compatibilité entre les pucerons et leurs plantes hôtes.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :