Sélection de la langue

Recherche

Genotype X Environment Interactions and Its Impact on Use of Medicinal Plants.

Acharya, S.N., Basu, S.K., Datta Banik, S., et Prasad, R. (2010). « Genotype X Environment Interactions and Its Impact on Use of Medicinal Plants. », Open Nutraceuticals Journal, 3, p. 47-54. doi : 10.2174/1876396001003020047  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

En matière de santé humaine, la perspective a changé : on parle davantage de prévention que de traitement. La population veut vivre en santé et prévenir la maladie autrement que par la prise de médicaments. Les produits nutraceutiques à base de plantes, qu’on appelle aussi produits de santé naturels, sont tout à fait indiqués pour répondre à cette demande. Cependant, ils sont commercialisés sans l’information scientifique pertinente, même si la communauté scientifique est d’avis que cette information est nécessaire. Il est donc impératif de réaliser les études nécessaires pour appuyer les allégations de bienfaits sur la santé des plantes médicinales et des extraits de ces plantes utilisés dans les produits nutraceutiques. La recherche critique est la voie obligée pour convaincre les consommateurs de la valeur des produits à base de plantes médicinales et gagner leur confiance dans l’industrie des nutraceutiques. Une part importante des études publiées sur la valeur médicinale de certaines plantes ne tient pas compte de la variabilité engendrée par les différences génétiques entre sujets d’une même espèce et par les interactions entre les plantes et le milieu dans lequel elles poussent. Il faut se donner le moyen d’identifier les plantes médicinales qui ont été cultivées dans un milieu propice à la production d’une concentration constante des principes actifs attribués à l’espèce. La fabrication de produits à base de plantes médicinales inspirant confiance n’est possible que si elle s’appuie sur la recherche scientifique. Le présent article avait pour objet d’élaborer sur les points abordés ci-dessus avec exemples à l’appui et de présenter l’ensemble de l’œuvre et souligner les principales réalisations de T. K. Basu, nutritionniste respecté, notamment dans le dossier du fenugrec comme nutraceutique. Nous croyons que la collaboration entre spécialistes en recherche clinique et chercheurs en agriculture est essentielle si l’on veut parvenir au plein développement de l’industrie des nutraceutiques et que les plantes (les graines, les feuilles ou les racines) doivent être améliorées de manière qu’on puisse les utiliser directement et tirer parti de l’effet de synergie entre leurs composés chimiques.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :