Sélection de la langue

Recherche

Influence of Streambank Fencing on the Environmental Quality of Cattle-Excluded Pastures.

Miller, J.J., Chanasyk, D.S., Curtis, T.W., et Willms, W.D. (2010). « Influence of Streambank Fencing on the Environmental Quality of Cattle-Excluded Pastures. », Journal of Environmental Quality, 39(3), p. 991-1000.

Résumé

L’incidence de l’installation de clôtures le long des berges sur les pâturages des zones riveraines est encore mal connue. Notre étude visait à vérifier l’hypothèse selon laquelle la présence de telles clôtures, pendant quatre à six ans, améliorerait la qualité de l’environnement du pâturage auquel le bétail n’a pas accès par rapport à celui où il peut brouter et permettrait à la partie clôturée de jouer un rôle de filtre ou de zone tampon. Pendant trois ans (de 2005 à 2007), nous avons mesuré la santé des parcours, les propriétés de la végétation et du sol et le ruissellement de surface après une simulation de pluie dans les pâturages clôturés et dans les pâturages indigènes broutés adjacents à la partie clôturée qui longe le tronçon inférieur de la rivière Little Bow dans le sud de l’Alberta, au Canada. Dans la partie clôturée, nous avons observé une amélioration de la santé des parcours (la note est passée de 55 à 72 %); une augmentation de la couverture végétale (13-21 %) et de la litière sur pied (38-742 %), de même qu’une diminution du sol nu (72-93 %) et de la densité apparente du sol (6-8 %). Ces données indiquent que l’installation de clôtures le long des berges permet d’améliorer la qualité de l’environnement de la zone clôturée. En revanche, l’exclusion du bétail n’a pas eu d’incidence positive sur d’autres propriétés de la végétation (surface terrière totale, surface terrière des arbres et végétaux vivants, litière tombée) et du sol (teneur du sol en eau, en C, en N et en P). L’exclusion du bétail a entraîné une réduction significative (P 0,10) du niveau de l’eau de ruissellement (21-32 %) et des charges massiques de N total (21-52 %) deux années sur trois par rapport au pâturage brouté, ce qui semble indiquer que la partie clôturée pourrait agir comme tampon pour certaines variables de ruissellement. Par contre, l’installation de clôtures n’a pas permis, en général, d’améliorer les résultats d’autres variables de ruissellement (turbidité, conductivité électrique, pH, concentrations et charges des solides en suspension totaux et de certaines fractions de N et de P). Dans l’ensemble, l’installation de clôtures le long des berges a amélioré la qualité de certaines variables environnementales dans le pâturage auquel le bétail n’avait pas accès.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :