Sélection de la langue

Recherche

Utilisation de drèches sèches de distillerie de maïs pour réduire les dégagements entériques de méthane des bovins de boucherie.

McGinn, S.M., Chung, Y.-H., Beauchemin, K.A., Iwaasa, A.D., et Grainger, C.M. (2009). « Utilisation de drèches sèches de distillerie de maïs pour réduire les dégagements entériques de méthane des bovins de boucherie. », Canadian Journal of Animal Science, 89(3), p. 409-413. doi : 10.4141/CJAS08133  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

D’importantes émissions de gaz à effet de serre (GES) viennent de l’agriculture; on le doit en grande partie au méthane (CH4) que libère l’intestin des ruminants. Cette e´tude examine l’incidence des drèches de distillerie avec solubles (DDS; 30 g de matière grasse par kg de matière sèche alimentaire) sur les émissions entériques de CH4 quand elles remplacent l’orge (35% de la matière sèche des aliments) dans la ration de semi-finition des bovins de boucherie. L’addition de DDS réduit les émissions de CH4 (g par jour) de 19,9%, soit 16,4% après ajustement selon l’ingestion de matière sèche (par g de matière sèche ingérée) ou de 23,9% après ajustement en fonction de l’ingestion d’énergie brute (% de l’énergie brute ingérée). Ajouter des DDS à la ration des animaux diminue les émissions de CH4, mais pour en évaluer totalement l’impact sur l’environnement, il faudrait tenir compte de la teneur en N plus élevée du fumier sur les e´missions d’oxyde nitreux et d’ammoniac.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :