Sélection de la langue

Recherche

Cold hardiness and overwintering survival of the cabbage seedpod weevil, Ceutorhynchus obstrictus

Cárcamo, H.A., Herle, C.E., Otani, J.K., et McGinn, S.M. (2009). « Cold hardiness and overwintering survival of the cabbage seedpod weevil, Ceutorhynchus obstrictus. », Entomologia Experimentalis et Applicata, 133(3), p. 223-231. doi : 10.1111/j.1570-7458.2009.00924.x  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le charançon de la silique (Ceutorhynchus obstrictus (Marsham)) (Coleoptera: Curculionidae) est un important ravageur des crucifères cultivées dans les régions tempérées, et il fait invariablement partie du complexe de ravageurs qui attaquent le canola au Canada. Nous avons réalisé plusieurs expériences en laboratoire et sur le terrain pour quantifier sa survie en hiver et évaluer l’incidence de ce facteur sur la dynamique de ses populations. Nous avons estimé le point de surfusion du charançon à -7 °C. La survie du charançon sur une période de 8 semaines a chuté de façon significative à -5 °C en comparaison de la survie à 5 °C, mais le prolongement jusqu’à 18,5 semaines de la période d’hibernation à 5 °C n’a eu aucun effet sur la mortalité. Une forte corrélation a été relevée entre la survie du ravageur et le nombre de degrés cumulés sous le point de congélation estimé d’après la température de l’air et, en particulier, d’après la température du sol. Notre modèle de régression linéaire prévoit un faible taux de survie chez les charançons exposés aux conditions typiques des hivers du nord de l’Alberta, mais cette situation pourrait changer si nos hivers devaient se réchauffer sous l’effet des changements climatiques planétaires à venir. Dans de telles conditions, le charançon de la silique pourrait s’établir dans les régions productrices de canola du nord du Canada et y causer des dommages importants.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :