Sélection de la langue

Recherche

Lethal and sublethal toxic effects of a test chemical (ivermectin) on the yellow dung fly (Scathophaga stercoraria) based on a standardized international ring test

Röembke, J., Floate, K.D., Jochmann, R., Schäfer, M.A., Puniamoorthy, N., Knäbe, S., Lehmhus, J., Rosenkranz, B., Scheffczyk, A., Schmidt, T., Sharples, A., et Blanckenhorn, W.U. (2009). « Lethal and sublethal toxic effects of a test chemical (ivermectin) on the yellow dung fly (Scathophaga stercoraria) based on a standardized international ring test. », Environmental Toxicology and Chemistry, 28(10), p. 2117-2124. doi : 10.1897/08-599.1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons mis au point un bioessai normalisé utilisant le scatophage du fumier (Scathophaga stercoraria L.) (Diptera: Scathophagidae) pour évaluer la toxicité létale et sublétale des résidus de pesticides dans les déjections du bétail. La répétabilité du bioessai a été évaluée pour le parasiticide ivermectine dans 13 essais réalisés par sept laboratoires en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suisse et au Canada. Le niveau d’hétérogénéité des résultats de ces essais a été jugé acceptable. La concentration efficace médiane (CE50) calculée induisant une mortalité de 50 % de l’œuf à l’adulte s’établissait à 20,9 ± 19,1 μg d’ivermectine/kg de déjections fraîches (moyenne ± écart-type; intervalle : 6,33-67,5 μg/kg). Aucune mortalité n’a été observée à la concentration sans effet observé (CSEO) calculée de 8,1 ± 7,7 μg/kg de déjections fraîches. Toutefois, un prolongement du développement (et, dans un sous-ensemble d’essais, une réduction du poids corporel) a été observé au-delà de la CSEO calculée de 0,8 ± 0,8 μg/kg de déjections fraîches. Un essai comportant un choix de sites de ponte a révélé que les femelles ne discernent pas les concentrations d’ivermectine dans les déjections. Dès lors, le scatophage du fumier est suffisamment sensible et les méthodes sont suffisamment répétables pour appuyer l’utilisation de ce bioessai normalisé par la communauté internationale aux fins de l’homologation des nouveaux médicaments à usage vétérinaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :