Sélection de la langue

Recherche

A scale-up system for lowbush blueberry micropropagation using a bioreactor.

Debnath, S.C. (2009). « A scale-up system for lowbush blueberry micropropagation using a bioreactor. », HortScience, 44(7), p. 1962-1966.

Résumé

Nous avons mis au point un protocole utilisant un bioréacteur et un milieu de culture gélifié pour améliorer le microbouturage du bleuet à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium Ait.). Nous avons établi des cultures in vitro du cultivar ‘Fundy’ et de deux clones sauvages (‘NB1’ et ‘QB1’), sur un milieu de tissus d’airelle (milieu de base) gélifié renfermant 5 µM de zéatine ou 10 µM de N6 [2 isopentenyl}adenine (2iP). Nous avons transféré les pousses induites par la zéatine depuis le milieu de culture gélifié au bioréacteur, lequel contenait le milieu de base liquide enrichi de 1 à 4 µM de zéatine, et avons obtenu de multiples pousses dans les 8 semaines suivant la mise en culture. Les génotypes différaient de façon significative quant au taux de multiplication sur les milieux de culture liquide et gélifié renfermant 1 µM de zéatine. Après une sous-culture, le clone ‘NB1’ a produit 8,5 ± 1,1 pousses par explant dans le milieu liquide et 2,9 ± 0,3 pousses par explant dans le milieu gélifié. Il était suivi du clone ‘QB1’ (7,1 ± 0,6 pousses par explant dans le milieu liquide et 2,6 ± 0,4 pousses par explant dans le milieu gélifié) puis du cultivar ‘Fundy’ (5,8 ± 0,4 pousses par explant dans le milieu liquide et 2,0 ± 0,2 pousses par explant dans le milieu gélifié). Dans la sous-culture, tous les génotypes ont connu une augmentation du taux de multiplication. Les pousses multipliées dans le bioréacteur de même que celles multipliées sur le milieu gélifié ont été trempées dans 39,4 mM d’acide indole-3-butyric (IBA) en poudre puis mises à raciner dans un mélange formé de 2 parts de tourbe pour une part de perlite (en volume); 64 à 74 % des pousses ont formé des racines. Après une période d’acclimatation, les plantules ont fini par s’établir en serre, avec un taux de survie de 90 à 99 %. Ces résultats montrent qu’il est possible d’obtenir la multiplication à grande échelle de pousses de bleuet à feuilles étroites en bioréacteur.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :