Sélection de la langue

Recherche

Genetics and identification of molecular markers linked to resistance to loose smut (Ustilago tritici) race T33 in durum wheat

Randhawa, H.S., Popovic, Z., Menzies, J.G., Knox, R.E., et Fox, S.L. (2009). « Genetics and identification of molecular markers linked to resistance to loose smut (Ustilago tritici) race T33 in durum wheat. », Euphytica, 169(2), p. 151-157. doi : 10.1007/s10681-009-9903-x  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La présente étude visait à déterminer la modulation génétique de la résistance au charbon nu causé par la race T33 de l’Ustilago tritici, chez deux populations issues de lignées pures recombinantes de blé dur (DT662 × D93213 et Sceptre × P9162-BJ08*B), ainsi qu’à trouver des marqueurs moléculaires liés à cette résistance. Dans chacune des populations, la résistance était régie par un seul gène. Chez la population Sceptre × P9162-BJ08*B, deux marqueurs SSR étaient liés à la résistance au charbon nu. Chez la population DT662 × D93213, deux marqueurs AFLP, deux marqueurs SSR du blé et un marqueur SCAR étaient liés à la résistance. Le marqueur SCAR était situé sur le chromosome 5BS à une distance de 3,2 cM en direction distale, par rapport au locus de la résistance au charbon (Utd1), et permettait d’expliquer jusqu’à 64 % de la variabilité de la réaction à la maladie; les autres marqueurs étaient situés à des distances de 5,9 à 35,9 cM du locus Utd1, en direction proximale. Comme les marqueurs SSR Xgwm234 et Xgwm443 présentaient une ségrégation dans le cas des deux croisements, il semble s’agir d’un gène de résistance commun. Les marqueurs SCAR et SSR peuvent être des outils efficaces de sélection assistée par marqueurs pour l’introduction d’une résistance au charbon chez les cultivars de blé dur.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :