Sélection de la langue

Recherche

Pain mitigation after band castration of beef calves and its effects on performance, behavior, Escherichia coli, and salivary cortisol

González, L.A., Schwartzkopf-Genswein, K.S.G., Caulkett, N.A., Janzen, E., McAllister, T.A., Fierheller, E., Schaefer, A.L., Haley, D.B., Stookey, J.M., et Hendrick, S. (2010). « Pain mitigation after band castration of beef calves and its effects on performance, behavior, Escherichia coli, and salivary cortisol. », Journal of Animal Science, 88(2), p. 802-810. doi : 10.2527/jas.2008-1752  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réparti au hasard 89 bouvillons et taurillons (âge : 210 ± 20 jours) suivant un plan factoriel 2 x 2 pour étudier l’effet de la castration feinte ou à l’anneau élastique (Castr), avec ou sans analgésique (Analg), sur la performance, le comportement, la concentration de cortisol et l’excrétion d’E. coli. Les bouvillons (sujets témoins) ont été préalablement castrés lorsqu’ils ont eu 34 ± 10 jours, tandis que les taurillons sont demeurés entiers jusqu’à l’application d’un anneau élastique, le jour 20 de l’expérience. La moitié des veaux de chaque groupe a reçu un analgésique (A; xylazine par épidurale et flunixine méglumine par intraveineuse) ou une solution salée (SA) 0,5 h avant la castration. Nous avons mesuré la consommation de nourriture ainsi que le gain pondéral quotidien moyen et évalué le comportement alimentaire pendant 3 semaines avant la castration (données utilisées comme covariantes), et pendant 6 semaines après la castration. Nous avons prélevé des échantillons de matières fécales et de salive chez 32 des veaux pour le dénombrement des E. coli aux jours - 7 (covariante), 2, 5 et 7, et pour le dosage du cortisol aux heures - 0,5 (covariante), 0; 0,5; 1; 2; 4; 24; 48; 168 et 336 par rapport au moment de la castration, respectivement. Nous avons évalué le comportement de couchage dans la stalle d’appartenance et la longueur des pas à la sortie de la cage de contention. Nous n’avons constaté aucune interaction Castr x Analg significative en rapport avec la vitesse de croissance ou la consommation de nourriture. Dans l’ensemble, le gain pondéral quotidien moyen était moins élevé chez les taurillons que chez les témoins (P < 0,001), mais la consommation de nourriture n’a été moindre que pendant la semaine 4 (P = 0,01). En moyenne chez les sujets A, la consommation de nourriture (P = 0,02) et la vitesse d’alimentation (P = 0,04) étaient moins élevées que chez les sujets SA. Le nombre d’E. coli dans les matières fécales était moins élevé chez les taurillons A que chez les témoins A (P = 0,05) et les taurillons SA (P = 0,08). La concentration de cortisol dans la salive était moins élevée chez les taurillons A par comparaison aux autres sujets 1 h et 2 h après la pose de l’anneau (P ≤ 0,05). La castration a réduit le temps de couchage (P = 0,06) et la longueur des pas (P = 0,01) jusqu’au jour 28 après la pose de l’anneau, tandis que l’analgésique a réduit le temps de couchage et la longueur des pas seulement le jour de la pose de l’anneau (P ≤ 0,06). Nous avons constaté des interactions Castr x Analg significatives en rapport avec la fréquence des visites aux distributeurs d’aliments ainsi qu’avec la prise alimentaire et la longueur et la fréquence des repas (P < 0,05) indépendamment du temps écoulé depuis la castration. Ce phénomène est attribuable à des valeurs plus élevées dans le groupe témoin SA par comparaison aux autres sujets, sauf pour la baisse de la fréquence des repas, ce qui indique que l’analgésique et la castration ont tous deux influé sur le comportement alimentaire. Avec le protocole de traitement analgésique utilisé dans ces travaux, la montée en flèche de cortisol de phase aiguë a été éliminée, ce qui pourrait être lié à la baisse du nombre d’E. coli fécaux observée durant la semaine 1 après la pose de l’anneau. Toutefois, si l’on en juge par la consommation de nourriture, la croissance et le comportement, la douleur serait maximale durant les semaines 3 et 4 suivant la pose de l’anneau, ce qui fait ressortir la nécessité de moyens de soulager la douleur chronique.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :