Sélection de la langue

Recherche

Prion protein detection via direct immuno-quantitative real-time PCR

Reuter, T.R., Gilroyed, B.H., Alexander, T.W., Balachandran, A., Czub, S., et McAllister, T.A. (2009). « Prion protein detection via direct immuno-quantitative real-time PCR. », Journal of Microbiological Methods, 78(3), p. 307-311. doi : 10.1016/j.mimet.2009.07.001  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous décrivons une épreuve simple et robuste servant à la détection quantitative des prions à l’aide de la PCR en temps réel quantitative (iQ-RT-PCR) grâce à la conjugaison directe d’un anticorps dirigé spécifiquement contre le prion (ICSM35) et d’une queue d’ADN synthétique de 99 pb. La queue d’ADN a été synthétisée de manière à contenir un seul site de restriction ScrFI, ce qui permet d’utiliser la PCR en temps réel pour mesurer quantitativement les queues d’ADN coupées par l’enzyme de restriction. L’épreuve a été vérifiée au moyen de prions de la tremblante fixés à des membranes de difluorure de polyvinylidène et à des plaques 96 puits revêtues d’un anticorps de capture provenant d’une épreuve immunoenzymatique commerciale (TeSeE). La limite de détection de l’épreuve iQ-RT-PCR correspondait à 2,32 × 102 épitopes du prion, ce qui représente une sensibilité 1000 fois plus élevée que celle de l’épreuve commerciale. La détection des prions à partir d’homogénats d’encéphale d’animaux atteints de la tremblante dilués liés à des membranes était linéaire sur une plage de 1,06 × 104 à 3,24 × 102 épitopes (R2 = 0,92). La sensibilité et la polyvalence de cette épreuve permettent une détection rapide et fiable des agents responsables des encéphalopathies spongiformes transmissibles.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :