Sélection de la langue

Recherche

Genotype comparison of sorbitol-negative Escherichia coli isolates from healthy broiler chickens from different commercial farms

Lefebvre, B., Gattuso, M., Moisan, H., Malouin, F., et Diarra, M.S. (2009). « Genotype comparison of sorbitol-negative Escherichia coli isolates from healthy broiler chickens from different commercial farms. », Poultry Science, 88(7), p. 1474-1484. doi : 10.3382/ps.2008-00426  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons utilisé l’hybridation sur matrice pour rechercher la présence de gènes associés à la virulence et pour déterminer la parenté entre 32 isolats de Escherichia coli sorbitol-négatifs non-O157 prélevés sur des poulets à griller en bonne santé. Ces isolats provenaient d’exploitations commerciales utilisant des aliments contenant différents agents antimicrobiens (virginiamycine, bacitracine, salinomycine, narasine, nicarbazine ou diclazuril). Pour chaque isolat, nous avons fabriqué des sondes fluorescentes à partir d’ADN génomique et les avons hybridées à des matrices d’ADN composées de gènes associés à des fonctions générales, la virulence, les systèmes de captation du fer et la réparation de l’ADN (p. ex. gènes mut). Les résultats de l’hybridation sur matrice ont montré que les isolats provenant de la même exploitation avaient tendance à être regroupés, mais qu’ils représentaient en fait 18 groupes d’isolats génétiquement distincts. Les résultats ont montré que certains isolats étaient semblables à E. coli uropathogène humain ou à E. coli pathogène aviaire. Nous avons détecté 4 isolats semblables à E. coli pathogène aviaire. Un autre isolat possédait le gène de l’intimine (eaeA) et des gènes typiques du système de sécrétion de type 3 associé aux souches de E. coli entéropathogène et de E. coli entérohémorragique. Nous avons détecté dans de nombreux isolats des gènes d’un second système (système de sécrétion de type 3 secondaire) homologue à celui observé chez Salmonella thypimurium. Plusieurs des isolats étudiés possédaient également les gènes de l’aérobactine, de la salmocheline et de la yersiniabactine, qui interviennent dans l’acquisition du fer chez les bactéries pathogènes. Nos résultats indiquent clairement que les isolats commensaux de E. coli prélevés chez les poulets sont des réservoirs de gènes associés à la virulence et peuvent représenter des risques de colibacillose et des risques zoonotiques.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :