Sélection de la langue

Recherche

Differences in splanchnic metabolism between late gestation and early lactation dairy cows

Doepel, L., Lobley, G.E., Bernier, J.F., Dubreuil, P., et Lapierre, H. (2009). « Differences in splanchnic metabolism between late gestation and early lactation dairy cows. », Journal of Dairy Science (JDS), 92(7), p. 3233-3243. doi : 10.3168/jds.2008-1595  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Durant la période comprise entre le pré vêlage et le post vêlage, les besoins de la vache augmentent pour assurer la gestation et produire de grandes quantités de lait. Ces besoins plus grands sont comblés en partie par un apport alimentaire accru, mais une modification du métabolisme des principaux nutriments pourrait également intervenir. Nous avons utilisé six vaches Holstein multipares pour mesurer les changements dans les flux nets de nutriments dans les viscères drainés par la veine porte et le foie (tissus splanchniques) entre la fin de la gestation et le début de la lactation. Nous avons prélevé des échantillons de sang simultanément des veines porte, hépatique et abdominale sous-cutanée et de l’aorte caudale 18 jours avant la date de vêlage prévue et 21 ou 42 jours après le vêlage. Le jour du prélèvement du sang et les 3 jours précédents, les vaches ont été nourries toutes les 2 h. Les rations pré vêlage (1,63 Mcal d’énergie nette pour la lactation/kg et 1326 g de protéines métabolisables/jour) et post vêlage (1,72 Mcal d’énergie nette pour la lactation/kg et 2136 g de protéines métabolisables/jour) étaient à base d’ensilage de maïs, de foin de luzerne et de grains de maïs. L’apport de matière sèche augmentait après le vêlage. La libération splanchnique nette de glucose augmentait après le vêlage à cause d’une tendance à l’augmentation de l’absorption par la veine porte et de la libération nette par le foie. Une augmentation de l’extraction du lactate, plutôt que des AA, contribuait à l’augmentation de la gluconéogenèse hépatique. L’absorption des AA par la veine porte augmentait avec l’apport au début de la lactation, mais l’extraction hépatique de l’azote total des AA avait tendance à diminuer. Cette observation indique clairement que l’extraction hépatique des AA n’est pas liée à l’absorption au niveau de la veine porte. De plus, nous avons observé une extraction nette par rapport à l’apport au foie pour Gly, His, Met, Phe et Tyr. Dans l’ensemble, ces données indiquent qu’au début de la lactation, le métabolisme des AA est dirigé en priorité vers la production de lait plutôt que vers la gluconéogenèse chez les vaches recevant une ration à base de maïs.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :