Sélection de la langue

Recherche

The feline calicivirus as a sample process control for the detection of food and waterborne RNA viruses

Mattison, K., Brassard, J., Gagné, M.-J., Ward, P., Houde, A., Lessard, L., Simard, C., Shukla, A., Pagotto, F.J., Jones, T.H., et Trottier, Y.-L. (2009). « The feline calicivirus as a sample process control for the detection of food and waterborne RNA viruses. », International Journal of Food Microbiology, 132(1), p. 73-77. doi : 10.1016/j.ijfoodmicro.2009.04.002  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

De nombreuses éclosions de maladies infectieuses d’origine alimentaire ou hydrique sont causées par des virus. Bien qu’un bon nombre de méthodes existent et soient mises au point pour détecter la présence de virus entériques dans les aliments et l’eau, il n’existe aucun outil de contrôle normalisé qui permette de comparer les différentes méthodes. Les virus de contrôle potentiels devraient être bien caractérisés, posséder les mêmes caractéristiques physiques que les virus à l’origine des maladies entériques et ne pas être associés aux aliments. Dans la présente étude, le calicivirus félin (CVF) est proposé comme virus type de contrôle des processus avec les méthodes utilisées pour détecter et extraire les virus à ARN dans les aliments et l’eau. Le CVF est considéré comme un virus de contrôle utile pour l’extraction du virus de l’hépatite A (VHA) de l’eau au moyen d’une technique de filtration et des fraises au moyen du système Pathatrix™. Le CVF utilisé comme outil de contrôle de la qualité revêt une utilité lorsqu’il est employé dans les tests sur des échantillons alimentaires potentiellement contaminés.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :