Sélection de la langue

Recherche

Effect of dietary forage to concentrate ratio on volatile fatty acid absorption and the expression of genes related to volatile fatty acid absorption and metabolism in ruminal tissue

Penner, G.B., Taniguchi, M., Guan, L.L., Beauchemin, K.A., et Oba, M. (2009). « Effect of dietary forage to concentrate ratio on volatile fatty acid absorption and the expression of genes related to volatile fatty acid absorption and metabolism in ruminal tissue. », Journal of Dairy Science (JDS), 92(6), p. 2767-2781. doi : 10.3168/jds.2008-1716  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’objectif de cette étude était d’examiner l’absorption fractionnée des acides gras volatils (AGV) et l’expression des gènes codant les transporteurs et les enzymes intervenant dans l’absorption et le métabolisme des AGV dans le tissu ruminal des bovins recevant une ration à faible teneur en concentré ou une ration à teneur élevée en concentré. Nous avons réparti 12 vaches Holstein pourvues d’une canule ruminale suivant un plan en blocs aléatoires complets. Par rapport à la matière sèche, la ration à faible teneur en concentré (FT) contenait 8 % de concentré alimentaire tandis que la ration à teneur élevée (TÉ) en contenait 64 %. Les vaches ont reçu la ration qui leur a été attribuée pendant au moins 28 jours, puis nous avons recueilli des données et prélevé des échantillons pendant 6 jours. Nous avons mesuré le pH ruminal en continu pendant 72 h; pour mesurer l’absorption des AGV in vivo et la vitesse de passage des AGV hors du rumen, nous avons utilisé le Co-EDTA et l’acide n-valérique comme marqueurs. Du tissu provenant du sac ventral ruminal a été prélevé après l’abattage des vaches et l’expression génique a été évaluée par PCR quantitative en temps réel. La consommation de matière sèche n’a pas été changée par le traitement (moyenne : 14,9 kg/jour) mais chez les vaches qui ont reçu la ration TÉ, le pH ruminal moyen était plus bas (6,03 par comparaison à 6,48), et sa valeur est demeurée plus longtemps sous 5,8 (376 par comparaison à 10 min/jour). La concentration d’AGV ruminaux était de 24 mM supérieure chez les vaches recevant la ration TÉ par comparaison à celles recevant la ration FC; toutefois, l’absorption fractionnée des AGV (moyenne : 23,4 %/h) et leur passage hors du rumen (moyenne : 9,6 %/h) n’ont pas changé avec la ration. Par ailleurs, l’expression des gènes codant les enzymes qui interviennent dans l’activation des AGV et la cétogenèse n’a pas été changée par la ration. Chez les vaches qui ont reçu la ration TÉ, les transcrits ARNm du gène de la pyruvate déshydrogénase (lipoamide 1) étaient 1,4 fois moins abondants que chez les vaches qui ont reçu la ration FC, mais aucun changement n’a été observé pour les autres enzymes intervenant dans le métabolisme du pyruvate ou la régulation du cycle de l’acide citrique. Dans l’ensemble, ces résultats permettent de supposer que le rapport fourrage/concentré d’une ration n’a pas d’influence sur l’absorption fractionnée des AGV in vivo, mais pourrait modifier le métabolisme énergétique dans le tissu ruminal.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :