Sélection de la langue

Recherche

Effets du carvacrol et du cinnamaldéhyde sur les fermentations microbiennes dans un fermenteur à flux continu alimenté avec une ration à base d’orge ou de maïs.

Chaves, A.V., Schei, I., Wang, Y., McAllister, T.A., et Benchaar, C. (2009). « Effets du carvacrol et du cinnamaldéhyde sur les fermentations microbiennes dans un fermenteur à flux continu alimenté avec une ration à base d’orge ou de maïs. », Canadian Journal of Animal Science, 89(1), p. 97-104. doi : 10.4141/CJAS08062  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Effets du carvacrol et du cinnamaldéhyde sur les fermentations microbiennes dans un fermenteur à flux continu alimenté avec une ration à base d’orge ou de maïs. Six fermenteurs à flux continu (volume nominal de 1 300 mL) ont été utilisés afin d’évaluer les effets d’un supplément de carvacrol (CAR) et de cinnamaldéhyde (CIN) (0,2 g par kg de matière sèche alimentaire) ainsi que de la sorte de céréale (orge vs. maïs) sur les fermentations microbiennes dans le cadre d’une expérience menée selon un dispositif factoriel 2x3. L’inoculum ruminal a été prélevé chez quatre vaches Holstein en lactation munies d’une canule ruminale. Les animaux ont reçu une ration mixte constituée (sur une base de matière sèche) pour moitié de fourrages et pour moitié de concentré (16,3% de protéines brutes; 33,5% de fibres au détergent neutre). L’expérience a duré dix jours avec six jours consacrés à l’adaptation des fermenteurs aux traitements expérimentaux et quatre jours pour le prélèvement d’échantillons. Le pH du contenu du fermenteur était plus bas avec la ration à base de maïs qu’avec celle à base d’orge (6,14 vs. 6,27; P<0,05). La dégradation réelle des protéines brutes a tendance (P=0,10) à être plus élevée avec la ration à base d’orge qu’avec celle à base de maïs (47,0 vs. 41,3%). Ni le CAR ni le CIN n’ont modifié les paramètres de la fermentation (pH, N-NH3, concentration totale d’acides gras volatils et proportions molaires des différents acides gras volatils), la digestibilité des nutriments, le métabolisme de l’azote, ou l’efficacité de la synthèse de protéines microbiennes. Les résultats de cette étude indiquent qu’à la dose testée (0,2 g par kg de matière sèche), le CAR et le CIN n’ont aucune incidence sur les fermentations microbiennes, la digestibilité des nutriments et le métabolisme de l’azote dans un fermenteur à flux continu alimenté avec une ration à base d’orge ou de maïs.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :