Sélection de la langue

Recherche

Reduced Serologic Response to Avian Influenza Vaccine in Specific-Pathogen-Free Chicks Inoculated with Cryptosporidium baileyi.

Hao, Y-X., Yang, J.M., He, C., Liu, Q., et McAllister, T.A. (2009). « Reduced Serologic Response to Avian Influenza Vaccine in Specific-Pathogen-Free Chicks Inoculated with Cryptosporidium baileyi. », Avian Diseases, 52(4), p. 690-693. doi : 10.1637/8370-052608-Reg.1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’immunosuppression observée chez des poulets après une infection par Cryptosporidium baileyi pourrait compromettre l’efficacité de la vaccination contre l’influenza aviaire (IA) H5N1. Dans une étude de 13 semaines menée chez 260 poussins exempts de pathogènes spécifiques, nous avons comparé des oiseaux non infectés à des oiseaux infectés par C. baileyi relativement à la réponse immunitaire et au rapport poids de la bourse de Fabricius:poids corporel mesuré après la vaccination contre la souche H5N1 de l’IA. Les quatre traitements expérimentaux étaient les suivants : infection par C. baileyi (5 × 105 oocystes administrés par voie orale au jour 0); infection par C. baileyi + vaccination contre l’IA H5N1 (0,3 mL du vaccin inactivé administré par voie sous-cutanée aux jours 7 et 21) [CB+VAC]; vaccination seulement (VAC); et, infection et vaccination simulées au moyen d’eau distillée stérile (témoin). Chaque semaine, des échantillons de sérum ont été analysés par inhibition de l’hémagglutination, et cinq poussins par groupe ont été euthanasiés et les bourses, pesées. Chaque semaine, sauf à la semaine 8, le rapport poids de la bourse de Fabricius:poids corporel était plus bas chez les poulets ayant reçu le traitement CB+VAC que chez ceux ayant reçu le traitement VAC (c. à d., indice relatif à la bourse de Fabricius inférieur à 1,0; indice moyen : 0,81). Tout au long de la semaine 13, les titres obtenus par inhibition de l’hémagglutination ont été plus bas (p < 0,01) dans le groupe CB+VAC que dans le groupe VAC, et comparativement aux poussins du groupe VAC, la période de séroconversion négative des poussins du groupe CB+VAC a été légèrement plus courte. Ces données témoignent de l’atrophie de la bourse et des effets immunosuppresseurs de l’infection par C. baileyi chez des poussins d’un jour vaccinés contre la souche H5N1 de l’IA, et donnent à penser que l’infection par C. baileyi chez les poussins augmente la sensibilité de l’hôte au virus de l’IA.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :