Sélection de la langue

Recherche

Harrowing for weed control: Impacts on mineral nitrogen dynamics, soil aggregation and wheat production

Gilbert, P.-A., Vanasse, A., et Angers, D.A. (2009). « Harrowing for weed control: Impacts on mineral nitrogen dynamics, soil aggregation and wheat production. », Soil & Tillage Research, 103(2), p. 373-380. doi : 10.1016/j.still.2008.12.001  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le travail du sol à la herse à ressorts est aujourd’hui recommandé comme technique de lutte mécanique contre les mauvaises herbes des cultures de céréales. Nous avons étudié l’impact de cette technique sur la teneur du sol en N minéral, sur son degré d’agrégation ainsi que sur la production de blé de printemps (Triticum aestivum L.). Nous avons mené l’expérience pendant deux années (2005 et 2006) dans un loam argileux et un loam limoneux. Les deux parcelles principales correspondaient à la présence ou à l’absence de hersage intensif, en régime d’exploitation exempt de mauvaises herbes. Dans les deux cas, nous avons appliqué à des sous-parcelles deux traitements de fertilisation azotée (engrais minéral et fumier de volaille en granulé sec) ainsi que l’absence de fertilisation, comme témoin. Le hersage a eu un effet appréciable mais variable sur la teneur du sol superficiel (0-5 cm) en NO3-. En 2006, dans le cas du loam argileux, nous avons mesuré une teneur en NO3- légèrement plus élevée (différence moyenne de 3,2 kg NO3- ha-1) dans les parcelles hersées que dans les parcelles non perturbées. Cependant, en 2005 dans le loam argileux et en 2006 dans le loam limoneux, nous avons mesuré une teneur en N minéral significativement plus faible dans les parcelles hersées que dans les parcelles non perturbées. Cette immobilisation apparente du N équivalait à 19 kg NO3- ha-1 dans le loam argileux en 2005 (avec les deux traitements de fertilisation) et à 30 kg NO3- ha-1 dans le loam argileux en 2006 (uniquement avec l’engrais minéral) après les hersages successifs. Dans tous les cas, les données recueillies aux dernières dates d’échantillonnage automnal indiquent que la teneur résiduelle en NO3- n’était pas affectée par les traitements. Dans l’ensemble, le hersage a eu un effet mineur et peu durable sur le diamètre moyen pondéré (DMP) des agrégats, tandis que le fumier de volaille sec avait tendance à le faire augmenter. Le hersage n’a pas eu d’effet appréciable sur l’absorption de N par le grain ni sur le rendement grainier. En conclusion, le hersage a eu des effets variables sur la teneur du sol en NO3- et un effet mineur et décroissant sur le DMP des agrégats du sol. Il faut cependant souligner l’immobilisation apparente appréciable du N minéral dans le cas de quelques dates d’échantillonnage postérieures aux hersages.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :