Sélection de la langue

Recherche

Sensitivity of Escherichia coli to Seaweed (Ascophyllum nodosum) Phlorotannins and Terrestrial Tannins.

Wang, Y., Xu, Z., Bach, S.J., et McAllister, T.A. (2009). « Sensitivity of Escherichia coli to Seaweed (Ascophyllum nodosum) Phlorotannins and Terrestrial Tannins. », Asian-Australasian Journal of Animal Science, 22(2), p. 238-245.

Résumé

Nous avons réalisé des expériences en cultures pures pour évaluer les effets bactériostatiques et bactéricides des phlorotannins (PT) de Ascophyllum nodosum (algue brune) sur Escherichia coli O157:H7. Dans la première expérience, nous avons cultivé une souche non O157:H7 (25922) et trois souches de E. coli O157:H7 (3081, EDL933 et E318N) dans du milieu M9 auquel des PT ont été ajoutés à raison de 0 (témoin), de 25, de 50 ou de 100 µg/mL (n = 3). Nous avons surveillé la multiplication des bactéries par mesure de la densité optique à 600 nm à 0, à 4, à 6, à 12 et à 24 h ainsi que par la numération des colonies après étalement de dilutions à 0, à 4, à 6 et à 24 h. Les PT ont inhibé la croissance de toutes les souches (p < 0,001) à divers degrés. À 50 et à 100 µg/mL, les PT ont inhibé la croissance des quatre souches. À 25 µg de PT/mL, la croissance des souches 25922, 3081, E318N et EDL933 a été inhibée à 6, à 12 et à 24 h, respectivement, mais la croissance des souches 25922 et 3081 avait repris à 12 et à 24 h. La culture par étalement sur gélose sans dilution a permis de confirmer les effets bactéricides des PT sur toutes les souches à 100 µg/mL ainsi que sur les souches EDL933 et E318N à 50 µg/mL. Dans la deuxième expérience, nous avons incubé les souches 25922 et 3081 sans tannins, ou avec 50 µg/mL de PT, de tannins condensés purifiés (TC) de québracho (Schinopsis balansaei) ou d’acide tannique purifié de Rhus semialata (Anacardiacées) comme tannins hydrolysables (TH). Ni les TH, ni les TC n’ont eu d’effet sur la souche 3081, mais les PT en ont complètement inhibé la croissance (p < 0,001) à 4, à 6 et à 24 h. Les TH ont été sans effet sur la souche 25922, mais les TC en ont légèrement inhibé la croissance, et les PT l’ont pratiquement éradiquée à 4 et à 6 h. L’examen au microscope électronique en transmission a permis de mettre en évidence des changements de la paroi cellulaire bactérienne liés aux tannins. Les phlorotannins de A. nodosum ont des effets bactéricides et des effets inhibiteurs de la croissance in vitro sur les souches de E. coli O157:H7 étudiées. L’efficacité des PT de A. nodosum contre E. coli est supérieure à celle des tannins terrestres purifiés extraits du québracho et de Rhus semialata.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :