Sélection de la langue

Recherche

Genotype, serotype, and antibiotic resistance of sorbitol-negative Escherichia coli isolates from feedlot cattle.

Diarra, M.S., Giguère, K., Malouin, F., Lefebvre, B., Bach, S.J., Delaquis, P.J., Aslam, M., Ziebell, K.A., et Roy, G. (2009). « Genotype, serotype, and antibiotic resistance of sorbitol-negative Escherichia coli isolates from feedlot cattle. », Journal of Food Protection, 72(1), p. 28-36.

Résumé

Nous avons examiné les échantillons rectaux de matières fécales de 80 bouvillons recevant du Rumensin, du Revalor S ou du Liquamycin, seuls ou en combinaison, pour favoriser la croissance et prévenir les maladies. Nous y avons recherché les souches de Escherichia coli non O157:H7 productrices de toxines de Shiga. Tous les isolats ont été identifiés avec la galerie API 20E, les gènes de virulence ont été détectés par PCR et la sensibilité aux antibiotiques a été déterminée avec le système Sensititre. Parmi les 153 isolats de E. coli, 126 (82,3 %) ne pouvaient pas dégrader le sorbitol. Les isolats ont été classés en 14 groupes biochimiques : 51,6 % étaient négatifs pour l’arginine dihydrolase et l’ornithine décarboxylase, ainsi que pour la dégradation du sorbitol et du saccharose, et positifs pour la lysine décarboxylase, la production d’indole et la dégradation du rhamnose. Nous avons découvert 21 sérotypes O:H parmi les 153 isolats de E. coli : les plus fréquents étant O2:H42 (49,7 % des isolats), O49:NM (13,7 %), O?:H25 (9,2 %) et O10:NM (7,2 %). Nous avons trouvé un isolat E. coli O172:H25 et un E. coli O157:H39. Le gène stx1 a été trouvé chez les deux isolats E. coli O98:H25. Les gènes eaeA et e hlyA ont été détectés chez 21 isolats de sérotype O49:NM, 14 isolats de sérotype O?:H25 et 10 isolats de sérotype O10:NM, ainsi que chez tous les isolats des sérotypes O156:H25 et O172:H25. Quatre isolats E. coli O132:H18 étaient résistants à la fois à l’ampicilline, au chloramphénicol, à la kanamycine, à la streptomycine et au sulfisoxazole. La résistance à la tétracycline due à la présence du gène tet(B) a été observée chez 74 des 76 isolats de E. coli O2:H42. Sauf pour un cas, tous les isolats résistants à la tétracycline se sont révélés négatifs quant à la présence des gènes de virulence eaeA et e hlyA ou stx1. Par ailleurs, l’électrophorèse sur gel en champ pulsé a révélé la diversité génétique des sérotypes résistants à la tétracycline. Nos données montrent que les bovins sont une source potentielle d’E. coli antibiorésistants atypiques, porteurs de gènes de virulence.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :