Sélection de la langue

Recherche

Fate of Fusarium graminearum and other Fusarium species during composting of beef cattle feedlot manure.

Larney, F.J. et Turkington, T.K. (2009). « Fate of Fusarium graminearum and other Fusarium species during composting of beef cattle feedlot manure. », Compost Science & Utilization, 17(4), p. 247-256.

Résumé

La fusariose de l’épi causée par le Fusarium graminearum risque de devenir une source majeure de préoccupation pour l’industrie céréalière de l’Alberta, au Canada. Les grains de provende infestés que renferme le fumier des parcs d’engraissement pourraient propager la maladie au moment de l’épandage du fumier. Nous avons voulu déterminer dans quelle mesure le compostage du fumier permet d’éradiquer le pathogène des grains de blé, d’orge et de maïs infestés. Si la température des andains de compostage atteignait 51 °C, le F. graminearum et les autres espèces de Fusarium étaient rapidement éradiqués des grains infestés enfouis dans ces andains, et le taux de rétablissement était nul au bout de 2 jours. Si la température demeurait moins élevée (atteignant 11,9 à 17,5 °C), le taux de rétablissement du F. graminearum tombait à zéro au bout de 9 jours chez le maïs (Zea mays L.), de 14 jours chez le blé (Triticum aestivum L.) et de 22 jours chez l’orge (Hordeum vulgare L.). D’autres facteurs que la température du compost semblent donc jouer un rôle dans l’élimination du pathogène. Le compostage constitue une stratégie efficace pour atténuer les risques de dissémination du F. graminearum associés à l’épandage du fumier sur les champs servant par la suite à la production céréalière.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :