Sélection de la langue

Recherche

New Insights into Peritrophic Matrix Synthesis, Architecture, and Function.

Hegedus, D.D., Erlandson, M.A., Gillott, C., et Toprak, U. (2009). « New Insights into Peritrophic Matrix Synthesis, Architecture, and Function. », Annual Review of Entomology, 54, p. 285-302. doi : 10.1146/annurev.ento.54.110807.090559  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La matrice péritrophique est une membrane constituée de chitine et de glycoprotéines qui tapisse le mésogastre des invertébrés. Bien que structuralement différente, elle remplit les mêmes fonctions que les sécrétions muqueuses du tube digestif des vertébrés. Elle joue le rôle de barrière physique, protégeant les cellules épithéliales du mésogastre contre les particules alimentaires abrasives, les enzymes digestifs et les pathogènes infectieux per os. Elle agit également comme une barrière biochimique en séquestrant et, dans certains cas, en inactivant les toxines ingérées. Enfin, la matrice péritrophique compartimentalise les processus digestifs, favorisant ainsi l’assimilation des éléments nutritifs et la réutilisation des enzymes hydrolytiques. La matrice péritrophique consiste en un treillis structuré de fibrilles de chitine réunies par des protéines se liant à la chitine. Des glycanes remplissent les espaces interstitiels, créant un tamis moléculaire aux propriétés variables selon le contenu ionique immédiat et le pH. Dans la présente analyse, nous avons intégré les données récentes sur la structure et le rôle de la matrice péritrophique pour créer un modèle holistique. Nous démontrons également comment cette information pourrait contribuer à la mise au point de méthodes de lutte antiparasitaire novatrices.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :