Sélection de la langue

Recherche

Greenhouse gas emissions and final compost properties from co-composting bovine specified risk material and mortalities with manure

Hao, X., Stanford, K.I.M., McAllister, T.A., Larney, F.J., et Xu, S. (2009). « Greenhouse gas emissions and final compost properties from co-composting bovine specified risk material and mortalities with manure. », Nutrient Cycling in Agroecosystems, 83(3), p. 289-299. doi : 10.1007/s10705-008-9219-6  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les coûts accrus de l’élimination des matières à risque spécifiées (MRS) d’origine bovine nuisent à la compétitivité de l’industrie canadienne du bœuf. Les MRS comprennent le crâne, le cerveau, les ganglions trigéminés, les yeux, les amygdales palatines, la moelle épinière et les ganglions de la racine dorsale. La présente étude portait sur les émissions de gaz à effet de serre et sur les propriétés du compost final issu du compostage en andains de fumier de bovins et de MRS ou de cadavres de bovins. Nous avons examiné deux types de composts au moyen de quatre répétitions : le MRSC, qui comprenait des MRS, du fumier de bovins et de la paille d’orge; et le COWC, qui comprenait des cadavres de bovins, du fumier de bovins et de la paille d’orge. La température moyenne dans les andains était plus élevée (P<0,05) pour le MRSC (47,1 °C) que pour le COWC (44,1 °C) au cours des 139 premiers jours. Dans le compost final, le pH, le nombre de coliformes, la teneur en eau et en carbone total n’étaient pas significativement différents d’un type de compost à l’autre, tandis que les quantités d’azote total et d’azote assimilable (NH4+ + NO3- + NO2-) étaient significativement moindres dans le MRSC que dans le COWC. Les flux de surface moyens du CO2 et du N2O n’étaient pas significativement différents d’un type de compost à l’autre (24,3 g C jour-1 m-2 et 0,17 g N jour-1 m-2, respectivement, dans le MRSC et 31,6 g C jour-1 m-2 et 0,17 g N jour-1 m-2, respectivement, dans le COWC). Toutefois, les émissions de CH4 du MRSC (0,47 g C jour-1 m-2) étaient plus faibles que celles du COWC (1,57 g C jour-1 m-2). Même s’il restait quelques gros os dans le compost fait avec des cadavres de bovins, le compostage a permis de décomposer toutes les MRS, ce qui semble indiquer que cette méthode pourrait être une solution de rechange viable à l’équarrissage pour l’élimination des MRS.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :