Sélection de la langue

Recherche

Comment les programmes de gestion des risques de l'entreprise peuvent aider (études de cas)

Jetons un coup d'œil à quelques études de cas sur des exploitations agricoles qui ont fait face à diverses situations pour voir comment les programmes de gestion des risques de l'entreprise peuvent aider.

1re étude de cas : La sécheresse fait augmenter le coût des aliments du bétail pour un éleveur de bovins du Manitoba

Résumé - Cas 1

Une sécheresse a fait subir une pénurie d'aliments du bétail à un éleveur de bovins du Manitoba. Les programmes Agri-stabilité et Agri-investissement lui ont permis de nourrir ses bovins pendant l'hiver.

Le défi - Cas 1

Jim a une exploitation de vêlage de printemps comptant 200 vaches. Il élève normalement ses veaux pendant la phase de croissance, c'est à dire qu'il les nourrit pendant l'hiver et qu'il les vend l'année suivante. Il met ses animaux en pâturage pendant l'été et cultive son propre fourrage pour l'hiver. Jim a l'habitude d'acheter de la nourriture pour ses animaux durant l'hiver pour complémenter ses stocks de foin. Cette année, le manque de pluie et le faible niveau d'humidité des sols ont forcé Jim à se servir de son approvisionnement d'aliments hivernal pour complémenter le broutage en pâturage. Jim doit maintenant tout acheter pour nourrir ses bovins pendant l'hiver.

Année moyenne - Cas 1

Pendant une année moyenne, Jim vend pour 220 000 $ de veaux et il paie 140 500 $ de frais directs pour élever ses animaux et cultiver du fourrage. Cela lui laisse 79 500 $ pour ses frais généraux, et ce qui reste représente ses profits pour l'année.

Année catastrophique - Cas 1

Cette année, Jim devra dépenser 66 500 $ de plus en nourriture pour ses bovins. Il ne lui restera que 13 000 $ pour ses frais généraux.

La solution - Cas 1

Comment Agri-investissement aidera - Cas 1

Jim contribue régulièrement à Agri-investissement et il dispose d'un solde de 8 000 $ qu'il peut retirer pour aider son exploitation. Il a aussi droit à une contribution de contrepartie de 1 200 $ du gouvernement cette année. Au total, Jim a accès à 9 200 $ dans son compte Agri-investissement.

Comment Agri-stabilité aidera - Cas 1

La marge de Jim pour l'année courante a beaucoup diminué par rapport aux années précédentes. Par conséquent, Jim a droit à une prestation d'Agri-stabilité de 29 855 $ qui l'aide à couvrir ses frais supplémentaires pour aliments du bétail. Grâce à Agri-stabilité, les fonds dont Jim dispose pour ses frais généraux passent de 13 000 $ à 42 855 $.

Données pour l'étude de cas 1
Année moyenne Année catastrophique
Ventes de veaux 220 000 $ 220 000 $
Achat d'aliments du bétail 31 500 $ 98 000 $
Autres intrants 109 000 $ 109 000 $
Dépenses totales 140 500 $ 207 000 $
Marge de production 79 500 $ 13 000 $
Calcul Agri-stabilité pour l'étude de cas 1
Marge de référence (marge pour l'année moyenne) 79 500 $
Seuil de déclenchement du paiement (marge de référence x 70 %) 55 650 $
Marge de programme (marge de production pendant l'année de la catastrophe) 13 000 $
Baisse (seuil de déclenchement du paiement - marge de programme) 42 650 $
Paiement d'Agri-stabilité (baisse x 70 %) 29 855 $

Le résultat - Cas 1

Jim reçoit un paiement de 29 855 $ d'Agri-stabilité. De plus, il retire 9 200 $ de son compte Agri-investissement. Ensemble, les programmes Agri-stabilité et Agri-investissement fournissent une aide de 39 055 $ à Jim pour lui permettre de payer les frais supplémentaires qu'il aura à engager pour nourrir ses bovins pendant l'hiver.

Résultat pour l'étude de cas 1
Prestation d'Agri-stabilité 29 855 $
Prestation d'Agri-investissement (retrait du solde et contribution de contrepartie du gouvernement pour l'année courante) 9 200 $
Aide totale des programmes de GRE 39 055 $

Avez-vous des questions? - Cas 1

Découvrez comment ces programmes peuvent vous aider. Visitez Agri-investissement, Agri-stabilité, ou téléphonez au 1-866-367-8506.

2e étude de cas : Un éleveur naisseur du Manitoba doit composer avec de faibles prix et de mauvaises ventes

Résumé - Cas 2

En raison d'un recul des prix sur le marché des bovins, une exploitation de naissage du Manitoba a enregistré une baisse de ses ventes de veau. Les programmes Agri-stabilité et Agri-investissement ont aidé l'éleveur à compenser certaines de ses pertes de revenus agricoles et à supporter les coûts.

Le défi - Cas 2

Guillaume a un élevage de 150 vaches reproductrices. Les veaux naissent au printemps et sont vendus à l'automne. Guillaume met ses bovins au pâturage l'été et il achète toute sa nourriture et ses suppléments pour l'hiver. Récemment, les marchés internationaux ont fermé leur accès au bœuf canadien en raison du risque de maladie chez les bovins canadiens. Par conséquent, le prix des bouvillons et des génisses d'engraissement a considérablement diminué. Les stocks de bovins d'engraissement de Guillaume seront prêts pour les marchés à l'automne. Il ne dispose pas de stocks suffisants pour nourrir son cheptel jusqu'au printemps en espérant que les marchés rebondissent, et il doit maintenant vendre ses animaux.

Année moyenne - Cas 2

Pendant une année moyenne, Guillaume vend pour 165 000 $ de veaux et il paie 112 500 $ de frais directs pour élever ses animaux et cultiver du fourrage jusqu'à ce qu'ils soient mis en marché, à l'automne. Cela lui laisse généralement 52 500 $ pour ses frais généraux, et ce qui reste représente ses profits pour l'année.

Année catastrophique - Cas 2

Cette année, Guillaume va perdre 49 500 $ de revenus en raison des fluctuations du marché, ce qui ne lui laissera que 3 000 $ pour ses frais généraux.

La solution - Cas 2

Comment Agri-investissement aidera - Cas 2

Guillaume contribue régulièrement à Agri-investissement et il dispose d'un solde de 5 000 $ qu'il peut retirer pour aider son exploitation. Il a aussi droit à une contribution de contrepartie de 700 $ du gouvernement cette année. Au total, Guillaume a accès à 5 700 $ dans son compte Agri-investissement.

Comment Agri-stabilité aidera - Cas 2

Les pertes de revenus liées aux ventes de veaux ont réduit considérablement la marge de production de Guillaume pour l'année – elle est passée d'une moyenne historique de 52 500 $ à 3 000 $. Par conséquent, Guillaume a droit à une prestation de 23 625 $ d'Agri-stabilité pour compenser le faible prix qu'il a obtenu pour ses veaux. Grâce à Agri-stabilité, les fonds dont Guillaume dispose pour ses frais généraux passent de 3 000 $ à 26 625 $.

Données pour l'étude de cas 2
Année moyenne Année catastrophique
Ventes de veaux 165 000 $ 115 500 $
Achat d'aliments du bétail 45 000 $ 45 000 $
Autres intrants 67 500 $ 67 500 $
Dépenses totales 112 500 $ 112 500 $
Marge de production 52 500 $ 3 000 $
Calcul Agri-stabilité pour l'étude de cas 2
Marge de référence (marge pour l'année moyenne) 52 500 $
Seuil de déclenchement du paiement (marge de référence x 70 %) 36 750 $
Marge de programme (marge de production pendant l'année de la catastrophe) 3 000 $
Baisse (seuil de déclenchement du paiement - marge de programme) 33 750 $
Prestation d'Agri-stabilité (baisse x 70 %) 23 625 $

Le résultat - Cas 2

Le résultat Guillaume reçoit un paiement de 23 625 $ d'Agri-stabilité et il retire 5 700 $ de son compte Agri-investissement. Ensemble, les programmes Agri-stabilité et Agri-investissement fournissent une aide de 29 325 $ à Guillaume pour lui permettre de compenser le faible prix qu'il a obtenu pour ses veaux.

Résultat pour l'étude de cas 2
Prestation d'Agri-stabilité 23 625 $
Prestation d'Agri-investissement (retrait du solde et contribution de contrepartie du gouvernement pour l'année courante) 5 700 $
Aide totale des programmes de GRE 29 325 $

Avez-vous des questions? - Cas 2

Découvrez comment ces programmes peuvent vous aider. Visitez Agri-investissement, Agri-stabilité, ou téléphonez au 1-866-367-8506.

3e étude de cas : Cultures endommagées par des inondations printanières sur une ferme du Manitoba

Résumé - Cas 3

À cause d'une humidité excessive et d'inondations, les terres d'une famille agricole sont restées en partie non ensemencées et ont donné une mauvaise production. L'aide d'Agri-protection, d'Agri-stabilité et d'Agri-investissement a permis à Bob et à Marcie de supporter certaines de leurs dépenses et pertes agricoles.

Le défi - Cas 3

Bob et Marcie ont une exploitation de céréales et d'oléagineux de 2 500 acres au sud du Manitoba. Cette année, leur région a été touchée par de grosses inondations printanières : 1 500 acres de leurs terres sont restées sous l'eau et n'ont pas pu être ensemencées. Bob et Marcie ont épandu de l'engrais à l'automne et ils ont déjà prépayé le gros de leurs herbicides et pesticides.

Année moyenne - Cas 3

Pendant une année moyenne, Bob et Marcie déclarent des ventes de grains de 550 000 $ et ils paient 290 000 $ de frais directs pour produire et récolter leurs cultures. Cela leur laisse généralement 260 000 $ pour leurs frais généraux, et ce qui reste représente leurs profits pour l'année.

Année catastrophique - Cas 3

Cette année, Bob et Marcie vont perdre 330 000 $ de revenus associés aux ventes de grains en raison des inondations, et l'engrais épandu à l'automne est aussi perdu. Bob et Marcie ne seront donc pas en mesure de couvrir 30 400 $ de dépenses, ils n'auront plus rien pour leurs frais généraux et ils ne réaliseront aucun profit.

La solution - Cas 3

Comment Agri-protection aidera - Cas 3

Bob et Marcie reçoivent une indemnité de 105 000 $ de l'assurance contre l'humidité excessive d'Agri-protection pour les cultures qu'ils n'ont pas pu produire en raison des conditions excessivement humides. Ce montant sera pris en compte dans le calcul de la marge de production d'Agri-stabilité.

Comment Agri-investissement aidera - Cas 3

Bob et Marcie contribuent régulièrement à Agri-investissement et ils disposent d'un solde de 22 000 $ qu'ils peuvent retirer pour aider leur exploitation. Ils ont aussi droit à une contribution de contrepartie de 3 200 $ du gouvernement cette année. Au total, Bob et Marcie ont accès à 25 200 $ dans leur compte Agri-investissement.

Comment Agri-stabilité aidera - Cas 3

La marge de production de Bob et de Marcie a diminué considérablement au cours de l'année, passant d'une moyenne historique de 260 000 $ à -30 400 $. Après l'ajout du paiement d'Agri-protection à leur marge de production, Bob et Marcie ont droit à un paiement d'Agri-stabilité de 75 180 $. Grâce à Agri-stabilité, les fonds dont Bob et Marcie disposent pour leurs frais généraux sont passés de -30 400 $ à 44 780 $.

Données pour l'étude de cas 3
Année moyenne Année catastrophique
Ventes de grains 550 000 $ 220 000 $
Achat de semences 10 000 $ 4 000 $
Autres intrants 280 000 $ 246 400 $
Dépenses totales 290 000 $ 250 400 $
Marge de production 260 000 $ (30 400 $)
Agri-protection   105 000 $
Calcul Agri-stabilité pour l'étude de cas 3
Marge de référence (marge pour l'année moyenne) 260 000 $
Seuil de déclenchement du paiement (marge de référence x 70 %) 182 000 $
Marge de programme (marge de production pendant l'année de la catastrophe + Agri-protection) 74 600 $
Baisse (seuil de déclenchement du paiement - marge de programme) 107 400 $
Prestation d'Agri-stabilité (baisse x 70 %) 75 180 $

Le résultat - Cas 3

Bob et Marcie reçoivent un paiement d'Agri-protection de 105 000 $ pour leurs pertes de production, ils retirent 25 200 $ de leur compte Agri-investissement et ils reçoivent un paiement d'Agri-stabilité de 75 180 $. Ensemble, les programmes de GRE fournissent 205 380 $ à Bob et Marcie pour leur permettre de supporter leurs frais supplémentaires et leurs pertes de revenus.

Résultat pour l'étude de cas 3
Prestation d'Agri-protection 105 000 $
Prestation d'Agri-stabilité 75 180 $
Prestation d'Agri-investissement (retrait du solde et contribution de contrepartie du gouvernement pour l'année courante) 25 200 $
Aide totale des programmes de GRE 205 380 $

Avez-vous des questions? - Cas 3

Découvrez comment ces programmes peuvent vous aider. Visitez Agri-investissement, Agri-stabilité, ou téléphonez au 1-866-367-8506.

4e étude de cas : Un producteur de pommes de terre du Nouveau-Brunswick est touché par une baisse de la demande sur le marché

Résumé - Cas 4

La faible demande sur le marché et le prix des pommes de terre a fait baisser considérablement les revenus d'exploitation d'un producteur de pommes de terre du Nouveau-Brunswick. Les programmes Agri-stabilité et Agri-investissement ont permis au producteur de récupérer certaines de ses pertes de revenus agricoles.

Le défi - Cas 4

Lindsey a une exploitation de pommes de terre de 240 acres. Cette année, les chaînes de restauration rapide ont diminué la taille des portions dans leurs restaurants en réponse à la demande des consommateurs. Lindsey a remarqué une baisse de la demande de pommes de terre ainsi qu'une chute du prix de ses nouvelles cultures de pommes de terre.

Année moyenne - Cas 4

Pendant une année moyenne, Lindsey vend pour 792 000 $ de pommes de terre et elle paie 446 000 $ de frais directs pour semer, produire et récolter ses cultures. Cela lui laisse généralement 346 000 $ pour ses frais généraux, et ce qui lui reste représente ses profits.

Année catastrophique - Cas 4

En raison de la baisse de la demande de pommes de terre à l'automne, Lindsey va perdre 300 960 $ de revenus qu'elle s'attendait à toucher. Ses dépenses totales étant toujours de 446 000 $, il ne lui restera que 45 040 $ pour ses frais généraux.

La solution - Cas 4

Comment Agri-investissement aidera - Cas 4

Lindsey contribue régulièrement à Agri-investissement et il dispose d'un solde de 29 000 $ qu'elle peut retirer pour aider son exploitation. Elle a aussi droit à une contribution de contrepartie du gouvernement de 4 300 $ cette année. Au total, le compte Agri-investissement de Lindsey lui donne accès à 33 300 $.

Comment Agri-stabilité aidera - Cas 4

Les ventes de pommes de terre de Lindsey ont diminué considérablement cette année, et sa marge de production est passée d'une moyenne historique de 346 000 $ à 45 040 $. Lindsey reçoit un paiement de 138 012 $ pour compenser la faiblesse des prix. Grâce à Agri-stabilité, les fonds dont Lindsey dispose pour ses frais généraux sont passés de 45 040 $ à 183 052 $.

Données pour l'étude de cas 4
Année moyenne Année catastrophique
Ventes de pommes de terre 792 000 $ 491 040 $
Achat de semences 62 000 $ 62 000 $
Autres intrants 384 000 $ 384 000 $
Dépenses totales 446 000 $ 446 000 $
Marge de production 346 000 $ 45 040 $
Calcul Agri-stabilité pour l'étude de cas 4
Marge de référence (marge pour l'année moyenne) 346 000 $
Seuil de déclenchement du paiement (marge de référence x 70 %) 242 200 $
Marge de programme (marge de production pendant l'année de la catastrophe) 45 040 $
Baisse (seuil de déclenchement du paiement - marge de programme) 197 160 $
Prestation d'Agri-stabilité (baisse x 70 %) 138 012 $

Le résultat - Cas 4

Lindsey reçoit un paiement de 138 012 $ d'Agri-stabilité et elle retire l'intégralité du solde de son compte Agri-investissement, soit 33 300 $. Ensemble, les programmes Agri-stabilité et Agri-investissement fournissent une aide de 171 312 $ à Lindsey pour compenser ses pertes de revenus.

Résultat pour l'étude de cas 4
Prestation d'Agri-stabilité 138 012 $
Prestation d'Agri-investissement (retrait du solde et contribution de contrepartie du gouvernement pour l'année courante) 33 300 $
Aide totale des programmes de GRE 171 312 $

Avez-vous des questions? - Cas 4

Découvrez comment ces programmes peuvent vous aider. Visitez Agri-investissement, Agri-stabilité, ou téléphonez au 1-866-367-8506.

5e étude de cas : Un producteur de fruits de Nouvelle-Écosse combat une infestation par les insectes

Résumé - Cas 5

Un fruiticulteur de Nouvelle-Écosse doit dépenser davantage en mesures de lutte contre les insectes pour protéger sa culture. L’aide fournie par Agri-stabilité et Agri-investissement aide à couvrir les coûts supplémentaires des intrants et à limiter ses pertes.

Le défi - Cas 5

Jeanne a une exploitation fruitière mixte bien établie de 60 acres en Nouvelle-Écosse. En explorant ses vergers cette année, elle a découvert des insectes sur certains de ses arbres. Sans surveillance et contrôle actifs, ces insectes réduiront le rendement et la qualité des fruits, ce qui entraînera des pertes importantes pour son exploitation. Pour sauver sa culture fruitière, Jeanne a contrôlé l’infestation avec des pesticides coûteux.

Année moyenne - Cas 5

Au cours d’une année moyenne, Jeanne vend 350 000 $ de fruits et dépense 260 000 $ en coûts directs pour cultiver et récolter, ce qui lui laisse normalement 90 000 $ à dépenser pour les frais généraux et les bénéfices pour l’année.

Année catastrophique - Cas 5

Cette année, Jeanne consacrera 66 000 $ de plus pour surveiller et contrôler l’infestation, ce qui lui laissera seulement 24 000 $ pour les frais généraux et les profits de l’année.

La solution - Cas 5

Comment Agri-investissement aidera - Cas 5

Jeanne a contribué régulièrement à Agri-investissement et son solde actuel s’établit à 13 000 $, somme qu’elle peut retirer pour son exploitation. Elle est admissible à une contribution de contrepartie du gouvernement équivalente à 3 400 $ cette année. Ainsi, elle a accès à 16 400 $ par l’intermédiaire de son compte Agri-investissement.

Comment Agri-stabilité aidera - Cas 5

L’augmentation des coûts de lutte contre les insectes a réduit la marge de production de Jeanne pour l’année, passant de 24 000 $ à 90 000 $. Ainsi, elle a droit à 27 300 $ en prestations d’Agri-stabilité pour aider à compenser cette hausse des dépenses. Agri-stabilité a augmenté les fonds qu'elle devait débourser de 24 000 $ à 51 300 $.

Données pour l'étude de Cas 5
Année moyenne Année catastrophique
Ventes de fruits 350 000 $ 350 000 $
Achats de semences 15 000 $ 15 000 $
Frais en autres produits d’entrée 245 000 $ 311 000 $
Dépenses totales 260 000 $ 326 000 $
Marge de production 90 000 $ 24 000 $
Calcul Agri-stabilité pour l'étude de Cas 5
Marge de référence (marge pour l'année moyenne) 90 000 $
Seuil de déclenchement du paiement (marge de référence x 70 %) 63 000 $
Marge de programme (marge de production pendant l'année de la catastrophe) 24 000 $
Baisse (seuil de déclenchement du paiement - marge de programme) 39 000 $
Prestation d'Agri-stabilité (baisse x 70 %) 27 300 $

Le résultat - Cas 5

Jeanne a reçu d’Agri-stabilité un paiement de 27 300 $ et a retiré 16 400 $ de son compte Agri-investissement. Ensemble, Agri-stabilité et Agri-investissement lui ont fourni une aide de 43 700 $ pour couvrir certains des coûts supplémentaires liés à la lutte contre l’infestation d’insectes.

Résultat pour l'étude de Cas 5
Prestation d'Agri-stabilité 27 300 $
Prestation d'Agri-investissement (retrait du solde, plus contribution de contrepartie du gouvernement pour l’année en cours) 16 400 $
Aide totale des programmes de GRE 43 700 $

Avez-vous des questions? - Cas 5

Découvrez comment ces programmes peuvent vous aider. Visitez Agri-investissement, Agri-stabilité, ou téléphonez au 1-866-367-8506.

6e étude de cas : Le marasme des prix céréaliers rend déficitaire un producteur de Nouvelle-Écosse

Résumé - Cas 6

Un producteur de céréales et d’oléagineux de Nouvelle-Écosse voit largement baisser le revenu qu’il tire de son exploitation en raison de la chute des prix céréaliers. L’aide apportée par Agri-stabilité et Agri-investissement permet de compenser la faiblesse des prix culturaux.

Le défi - Cas 6

Alex exploite des céréales et des oléagineux sur 340 acres en Nouvelle-Écosse. Cette dernière année, des récoltes record en Amérique du Sud et aux États-Unis ont engorgé le marché mondial de ces produits, faisant plonger les prix des céréales canadiennes.

Année moyenne - Cas 6

Dans une année moyenne, Alex déclare des ventes céréalières de 221 000 $ et dépense 150 000 $ en frais directs pour produire et récolter, ce qui lui laisse en temps normal 71 000 $ à consacrer aux frais généraux et à la marge bénéficiaire pour l’année.

Année catastrophique - Cas 6

Cette année, la faiblesse des cours céréaliers fera perdre 70 720 $ en recettes tirées des ventes de céréales, ce qui dégagera seulement 280 $ pour les frais généraux et le bénéfice de l’année.

La solution - Cas 6

Comment Agri-investissement aidera - Cas 6

Alex a contribué régulièrement à Agri-investissement et son solde actuel s’établit à 7 000 $, somme qu’il peut retirer pour son exploitation. Il est admissible à une contribution de contrepartie du gouvernement équivalente de 1 200 $ cette année. Ainsi, il a accès à 8 200 $ grâce à son compte Agri-investissement.

Comment Agri-stabilité aidera - Cas 6

La baisse des revenus causée par la faiblesse des prix des céréales a réduit la marge de production d’Alex à 280 $ par rapport à la moyenne historique de 71 000 $. Par conséquent, avait droit à 34 594 $ en prestations d’Agri-stabilité pour combler le manque à gagner. Agri-stabilité a augmenté les fonds qu'il devait débourser de 280 $ à 34 874 $.

Données pour l'étude de Cas 6
Année moyenne Année catastrophique
Ventes de céréales et d’oléagineux 221 000 $ 150 280 $
Achats de semences 34 000 $ 34 000 $
Frais en autres produits d’entrée 116 000 $ 116 000 $
Dépenses totales 150 000 $ 150 000 $
Marge de production 71 000 $ 280 $
Calcul Agri-stabilité pour l'étude de Cas 6
Marge de référence (marge pour l'année moyenne) 71 000 $
Seuil de déclenchement du paiement (marge de référence x 70 %) 49 700 $
Marge de programme (marge de production pendant l'année de la catastrophe) 280 $
Baisse (seuil de déclenchement du paiement - marge de programme) 49 420 $
Prestation d'Agri-stabilité (baisse x 70 %) 34 594 $

Le résultat - Cas 6

Alex a reçu d’Agri-stabilité un paiement de 34 594 $ et il a retiré 8 200 $ de son compte Agri-investissement. Ensemble, Agri-stabilité et Agri-investissement ont fourni à Alex une aide de 42 794 $ pour aider à couvrir les frais généraux et la perte de revenus.

Résultat pour l'étude de Cas 6
Prestation d'Agri-stabilité 34 594 $
Prestation d'Agri-investissement (retrait du solde, plus contribution de contrepartie du gouvernement pour l’année en cours) 8 200 $
Aide totale des programmes de GRE 42 794 $

Avez-vous des questions? - Cas 6

Découvrez comment ces programmes peuvent vous aider. Visitez Agri-investissement, Agri-stabilité, ou téléphonez au 1-866-367-8506.

7e étude de cas : La maladie coûte cher à un producteur de pommes de terre du Nouveau-Brunswick

Résumé - Cas 7

Un producteur commercial de pommes de terre du Nouveau-Brunswick doit faire face à une maladie de sa culture. L’aide apportée par Agri-stabilité et Agri-investissement permet de compenser le surcroît de frais pour la protection de cette culture.

Le défi - Cas 7

Kelly a une exploitation commerciale de pommes de terre de 300 acres au Nouveau-Brunswick. Cette année, il a découvert du mildiou et, pour empêcher sa propagation et les pertes culturales, il a multiplié les applications de fongicides tout au long de la saison de croissance. S’il enraye la maladie, il pourrait avoir une production moyenne cette année.

Année moyenne - Cas 7

Dans une année moyenne, ses ventes de pommes de terre sont de 990 000 $, et il dépense 558 000 $ en frais directs pour ensemencer, cultiver et récolter, ce qui lui laisse en temps normal une somme de 432 000 $ à consacrer aux frais généraux et à la marge bénéficiaire pour l’année.

Année catastrophique - Cas 7

Cette année, les applications de fongicides se traduiront par des coûts d'intrants supplémentaires de 150 000 $, ce qui portera ses dépenses totales à 708 000 $. Cela laissera à Kelly 282 000 $ pour couvrir les frais généraux et les bénéfices pour l'année.

La solution - Cas 7

Comment Agri-investissement aidera - Cas 7

Kelly a contribué régulièrement à Agri-investissement et dispose actuellement d’un solde de compte de 36 000 $ qu’il peut retirer pour soutenir son exploitation. Il est également admissible à une contribution gouvernementale équivalente de 9 100 $ cette année. Ainsi, il dispose de 45 100 $ au total par l’entremise de son compte Agri-investissement.

Comment Agri-stabilité aidera - Cas 7

Les coûts plus élevés des intrants ont réduit la marge de production de Kelly cette année à 282 000 $, comparativement à une moyenne historique de 432 000 $. Par conséquent, Kelly a reçu un paiement de 14 280 $ pour aider à couvrir les coûts supplémentaires des intrants. Agri-stabilité a augmenté les fonds qu'il devait débourser de 282 000 $ à 296 280 $.

Données pour l'étude de Cas 7
Année moyenne Année catastrophique
Ventes de pommes de terre 990 000 $ 990 000 $
Achats de semences 78 000 $ 78 000 $
Frais en autres produits d’entrée 480 000 $ 630 000 $
Dépenses totales 558 000 $ 708 000 $
Marge de production 432 000 $ 282 000 $
Calcul Agri-stabilité pour l'étude de Cas 7
Marge de référence (marge pour l'année moyenne) 432 000 $
Seuil de déclenchement du paiement (marge de référence x 70 %) 302 400 $
Marge de programme (marge de production pendant l'année de la catastrophe) 282 000 $
Baisse (seuil de déclenchement du paiement - marge de programme) 20 400 $
Prestation d'Agri-stabilité (baisse x 70 %) 14 280 $

Le résultat - Cas 7

Kelly a reçu d’Agri-stabilité un paiement de 14 280 $ et a retiré 45 100 $ de son compte Agri-investissement. Ensemble, Agri-stabilité et Agri-investissement ont fourni une aide de 59 380 $ pour couvrir une partie des coûts accrus pour faire face à la maladie dans ses cultures.

Résultat pour l'étude de Cas 7
Prestation d'Agri-stabilité 14 280 $
Prestation d'Agri-investissement (retrait du solde, plus contribution de contrepartie du gouvernement pour l’année en cours) 45 100 $
Aide totale des programmes de GRE 59 380 $

Avez-vous des questions? - Cas 7

Découvrez comment ces programmes peuvent vous aider. Visitez Agri-investissement, Agri-stabilité, ou téléphonez au 1-866-367-8506.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :