Sélection de la langue

Recherche

Nouvel agent de lutte biologique contre la fausse-arpenteuse du chou

La valeur à la ferme de la production de légumes de serre au Canada en 2016 était de plus de 1,3 million de dollars. La fausse arpenteuse du chou, un ravageur pouvant causer des pertes importantes dans la culture d'une grande variété de végétaux, est l'une des menaces auxquelles doit faire face l'industrie. Les chercheurs scientifiques d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), avec leurs collègues de l'Université de Colombie-Britannique, ont cherché à isoler un virus visant spécifiquement les insectes et présentant un grand potentiel de lutte contre la fausse arpenteuse du chou.

Les virus s'attaquant spécifiquement à des insectes sont sécuritaires et ils constituent des agents de lutte biologique efficaces pour certains ravageurs précis, notamment la fausse arpenteuse du chou. Ils représentent aussi une solution de remplacement possible à la lutte contre les ravageurs au moyen de produits chimiques. Des solutions viables pour remplacer les méthodes de lutte chimique aident l'industrie canadienne de culture en serre à répondre à la demande des consommateurs, qui veulent des produits de qualité supérieure cultivés avec peu ou pas de pesticides.

En collaboration avec les partenaires de l'industrie, les scientifiques d'AAC ont produit des ensembles de données génétiques et biologiques, ainsi que les données d'essai d'application initiale en serre pour confirmer l'efficacité d'un virus dans la lutte contre les infestations de fausse-arpenteuse du chou. Les recherches préliminaires effectuées par les scientifiques d'AAC ont joué un rôle crucial dans l'homologation par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire d'une espèce de virus pour lutter contre les larves de fausse-arpenteuse du chou dans les systèmes de production de légumes en serre.

Sylvar Technologies Inc., une filiale canadienne d'Andermatt Biocontrol, et le Bureau de la propriété intellectuelle et de la commercialisation d'AAC ont négocié un contrat de licence pour la commercialisation de la technologie d'AAC. Le nouveau pesticide microbien est maintenant homologué sous la marque Loopex et il fournit aux producteurs en serre un produit non chimique additionnel pour lutter contre les infestations de fausse-arpenteuse du chou.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :