Sélection de la langue

Recherche

Le Réseau d’amélioration du rendement atteint de nouveaux sommets à sa deuxième année

Pour organiser une entrevue

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca

Même une pandémie mondiale ne pourrait pas empêcher Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), l’Atlantic Grains Council (AGC) et les producteurs de céréales des Maritimes de participer à la deuxième année du Réseau d’amélioration du rendement (RAR), le Yield Enhancement Network (YEN) en anglais, qui connaît beaucoup de succès. Après la création de nouveaux partenariats au cours de sa première année en 2019, le RAR a étendu sa portée à 25 producteurs de plus à l’Île-du-Prince-Édouard (Î. -P. -É.), maintenant 42 au total, et dans le reste des Maritimes, où 10 producteurs de la Nouvelle-Écosse et sept du Nouveau-Brunswick se sont joints au réseau.

« Le fait que nous ayons ajouté plus de 40 nouveaux producteurs témoigne de la valeur du modèle du RAR et de la force des producteurs qui travaillent ensemble pour obtenir des rendements plus élevés en partageant leur expertise. »
- Aaron Mills, chercheur scientifique, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Le modèle du RAR a été élaboré il y a sept ans par l’Agricultural Development and Advisory Service (ADAS), le plus important fournisseur indépendant de conseils agricoles et environnementaux, de services de développement rural et de conseils stratégiques du Royaume-Uni. Le RAR aide les chercheurs et les producteurs à collaborer plus étroitement pour obtenir des rendements plus élevés en utilisant efficacement les ressources dont ils disposent (compte tenu de la quantité de pluie et de lumière du soleil qu’ils reçoivent chaque saison). Le RAR encourage les producteurs à cibler les besoins de leurs cultures à des étapes précises de la croissance des plantes pour les aider à atteindre le plein potentiel de rendement de leur ferme. Le réseau encourage également les participants à partager leurs idées et expériences pour le plus grand bénéfice de tous les participants.

Le type de données d’enquête recueillies au moyen du RAR est le premier du genre pour les producteurs de céréales des Maritimes. Ces données permettent aux chercheurs de saisir l’innovation à la ferme et aident les producteurs à comprendre comment les décisions de gestion qu’ils prennent contribuent à leur rendement global. M. Mills fait remarquer que le RAR aide à créer « l’un des ensembles de données de gestion à la ferme les plus complets au Canada et [qu’il] aidera à comprendre les variations du rendement dans toutes les fermes du réseau ».

Pour la saison de croissance 2020, les producteurs de céréales et les chercheurs ont continué de recueillir des données pour évaluer la santé des sols, les éléments nutritifs des sols et les mesures des grains afin d’évaluer ce qui détermine les rendements. Les producteurs se disputaient les droits de se vanter pour voir qui pourrait obtenir les meilleurs rendements tout en partageant leurs expériences à la ferme avec leurs voisins.

« Tout le monde était heureux de constater que les rendements étaient plus élevés au cours de la deuxième année, et nous avons également élargi le réseau pour inclure l’orge », a déclaré Heather Russell, directrice exécutive, Atlantic Grains Council.

« Les producteurs s’intéressaient à l’orge, car c’est une culture tellement importante pour les Maritimes, qui n’exige pas autant de gestion à la ferme que le blé, et qui a suscité l’intérêt d’un plus grand nombre de producteurs pour le projet. »

En mars, le réseau a tenu sa deuxième conférence annuelle et cérémonie de remise de prix virtuellement pour partager les réussites de la deuxième saison de croissance et pour savoir qui remporterait les grands honneurs pour le rendement total et le pourcentage le plus élevé de rendement potentiel. Cette année, le réseau a distribué les prix selon la culture (orge, blé de printemps et blé d’hiver).

Voici les lauréats de cette année :

Rendement total le plus élevé – orge

Pourcentage le plus élevé de rendement potentiel – orge (calculé en comparant le rendement réel des cultures au rendement potentiel calculé en fonction de la quantité de pluie et de la lumière du soleil)

Rendement total le plus élevé – blé de printemps

Pourcentage le plus élevé de rendement potentiel – blé de printemps (calculé en comparant le rendement réel des cultures au rendement potentiel calculé en fonction de la quantité de pluie et de la lumière du soleil)

Rendement total le plus élevé – blé d’hiver

Pourcentage le plus élevé de rendement potentiel – blé d’hiver (calculé en comparant le rendement réel des cultures au rendement potentiel calculé en fonction de la quantité de pluie et de la lumière du soleil)

« Les rapports complets et l’échange d’information de 2019 ont vraiment aidé le réseau à accroître les rendements en 2020. Nous sommes reconnaissants du travail d’AAC, de l’AGC et de l’ADAS, et je suis très heureux de faire partie du RAR en tant que producteur. »
- Eric Richter, producteur de Rollo Bay (Î.‑P.‑É.) et participant au RAR

Au cours de la conférence virtuelle, les lauréats ont également participé à une table ronde. Ils ont discuté de leur approche pour obtenir leurs rendements et ont répondu aux questions d’autres producteurs et chercheurs du réseau. En fin de compte, le réseau fera des gagnants parmi tous les producteurs participants grâce au partage des connaissances et à une compétition amicale.

En 2021, le RAR espère ajouter de nouveaux participants et ajoutera l’avoine à la compétition. À l’origine, le RAR était une initiative de trois ans qui devait se terminer en 2021, mais en raison de son énorme succès, le réseau prévoit de poursuivre ses activités jusqu’en 2022.

Principales découvertes et principaux avantages :

Galerie de photos

Quatre scientifiques debout côte à côte
Le coordonnateur des chercheurs de l’Atlantic Grains Council, Alan Miller (à droite), et Aaron Mills (au milieu) sont accompagnés par les chercheurs de l’ADAS, Roger Sylvester‑Bradley (à gauche) et Ruth Wade, en mars 2019.
Carte de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse qui indique en bleu les exploitations des participants.
Au cours de sa deuxième année, le RAR a été élargi pour inclure des producteurs de céréales à l’échelle des Maritimes.
Champ d’orge
Au cours de sa deuxième année, le RAR a été élargi pour inclure des producteurs de céréales à l’échelle des Maritimes.

Porte-parole

Aaron Mills, Agriculture et Agroalimentaire Canada
aaron.mills@canada.ca
902‑314‑7949

Heather Russell, Atlantic Grains Council
heather@atlanticgrainscouncil.ca
506-380-9663

Eric Richter, représentant des ventes territoriales chez Syngenta et producteur
eric.richter@syngenta.com
902-215-0804

Pour obtenir de plus amples renseignements ou solliciter une entrevue :
Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedia.aac@canada.ca

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :