Sélection de la langue

Recherche

Prendre des mesures contre une grave menace pour la santé mondiale

08 novembre 2017

La résistance aux antimicrobiens (RAM) est ce qui se produit lorsque des micro-organismes (comme des bactéries ou des champignons) deviennent résistants aux traitements les plus accessibles. Il s’agit de l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale de nos jours. Elle est susceptible de toucher non seulement la santé humaine, mais la santé animale, la salubrité des aliments, l’environnement et même le commerce mondial.

Les antimicrobiens actuels (comme les antibiotiques) sont de moins en moins efficaces. Si aucune mesure n’est prise, on estime que la RAM pourrait causer 10 millions de décès par année à travers le monde d’ici 2050.

La lutte contre la RAM constitue une priorité internationale, et l’Assemblée mondiale de la Santé a adopté un plan d’action mondial. De même, en septembre 2016, l’Assemblée générale des Nations Unies a discuté de la possibilité d’amener la mobilisation internationale contre la RAM aux échelons les plus élevés du gouvernement. Il a été souligné qu’une approche intégrée et collaborative est nécessaire à l’échelle nationale et mondiale.

Le Canada et ses partenaires internationaux travaillent ensemble afin d’aider les agriculteurs canadiens à réduire leur utilisation d’antimicrobiens, de protéger la santé humaine et animale, d’assurer l’efficacité continue des antimicrobiens et d’élaborer des réponses novatrices aux risques posés par la RAM.

Publication du cadre pancanadien sur la RAM

Le 5 septembre 2017, le document Lutter contre la résistance aux antimicrobiens et optimiser leur utilisation : un cadre d’action pancanadien a été publié par Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. Ce cadre, élaboré de concert avec les provinces, les territoires et d’autres intervenants clés des domaines de la santé humaine et de la santé animale, vise à orienter nos actions collectives contre la RAM au Canada. Il cerne des possibilités et des objectifs en les regroupant sous quatre piliers : la surveillance, l’intendance, le contrôle des infections ainsi que la recherche et l’innovation.

Pour sa part, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) encourage les agriculteurs à continuer d’adopter des pratiques qui favorisent la santé animale et réduisent l’utilisation d’antimicrobiens. « L’utilisation prudente des antimicrobiens est une question importante qui touche non seulement la santé humaine, mais aussi la santé des animaux, la salubrité des aliments, l’environnement et l’économie. L’agriculture doit jouer un rôle décisif dans les efforts pour limiter le développement et la propagation de la résistance aux antimicrobiens. Le gouvernement poursuit sa collaboration étroite avec ses partenaires afin d’améliorer les pratiques liées à la résistance aux antimicrobiens », a déclaré le ministre MacAulay.

Les bactéries résistantes aux antibiotiques chez les animaux destinés à l’alimentation peuvent avoir des conséquences importantes aussi bien sur la salubrité des aliments que la santé animale en général. De bonnes pratiques en matière d’hygiène et de santé animale peuvent réduire la nécessité des antimicrobiens et permettre aux animaux d’élevage de mieux résister aux maladies de façon naturelle. Les agriculteurs canadiens qui agissent en adoptant des pratiques de prévention et de contrôle des infections résistantes aux antimicrobiens peuvent contribuer à assurer la santé de leur bétail et avoir davantage confiance dans les produits qu’ils vendent.

AAC soutient également la recherche en vue d’améliorer les pratiques de production animale, la prévention et le traitement des maladies, et la mise au point de vaccins, et d’aider les producteurs à demeurer concurrentiels malgré l’utilisation réduite d’antimicrobiens. L’objectif ultime est de réduire le besoin d’antimicrobiens en agriculture et d’améliorer notre compréhension de l’apparition de la RAM.

Pour en savoir plus

Plus d’Agri-info

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Agri-info a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'AAFC à l'adresse aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous à l'adresse aafc.agri-info.aac@canada.ca!
  • Soyez à l’affût. Inscrivez-vous aux Agri-info dès aujourd'hui.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :