Sélection de la langue

Recherche

Des accords commerciaux tentent de diversifier le commerce agricole du Canada

08 janvier 2019

Les accords commerciaux sont une priorité absolue du gouvernement du Canada, qui cherche à ouvrir de nouveaux marchés dans le monde entier. L’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) est maintenant achevé, et la ratification récente de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) signifie que le Canada était parmi les six États à bénéficier des avantages de l’accord dès son entrée en vigueur, le 30 décembre 2018.

« Les accords de libre-échange comme l’AECG, l’ACEUM et le PTPGP stimulent l’investissement, ouvrent de nouveaux marchés d'envergure dans le monde entier et aident nos agriculteurs et nos transformateurs alimentaires, qui travaillent fort, à soutenir la concurrence mondiale », a déclaré le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Lawrence MacAulay.

La conclusion des négociations de l’ACEUM a marqué l’aboutissement de nombreux mois de travail acharné de la part des négociateurs commerciaux. Ce nouvel accord donne aux travailleurs, aux agriculteurs, aux éleveurs et aux entreprises du Canada un accord commercial de haut niveau qui se traduira par des marchés plus libres, un commerce plus équitable et une croissance économique robuste au pays.

Pour sa part, le PTPGP forme une zone d’échanges commerciaux majeure, qui se compose de 11 pays regroupant près de 500 millions de personnes et dont le produit intérieur brut (PIB) combiné se chiffre à 13,5 billions de dollars. Une fois l’accord entré en vigueur pour toutes les parties, les producteurs de plus des trois quarts des produits agricoles et agroalimentaires du Canada bénéficieront d’un accès immédiat, en franchise de droits, à tous les États membres.

Ces deux accords – ainsi que l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG) – font du Canada le seul pays du G7 à bénéficier d’un accès à des marchés dans les Amériques, en Europe et en Asie-Pacifique dans des conditions de libre-échange.

Le gouvernement fédéral est également résolu à mettre en place des stratégies qui aideront les agriculteurs et les transformateurs à s’adapter aux répercussions de l’ACEUM et du PTPGP. Des groupes de travail ont d’ailleurs été créés pour les aider à s’ajuster aux accords commerciaux.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les accords ou sur les groupes de travail, consultez notre site Web.

Plus d’Agri-info

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Agri-info a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'AAFC à l'adresse aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous à l'adresse aafc.agri-info.aac@canada.ca!
  • Soyez à l’affût. Inscrivez-vous aux Agri-info dès aujourd'hui.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :