Sélection de la langue

Recherche

Un vent de fraîcheur pour les banques alimentaires de la côte Est

Les banques alimentaires locales du Canada jouent un rôle déterminant pour soutenir les personnes les plus vulnérables lorsqu’elles en ont le plus besoin. L’hiver est arrivé, et les besoins sont plus importants que jamais. Pour mettre leurs efforts en lumière, nous présenterons certaines banques alimentaires locales à l’échelle du pays ainsi que leur histoire.

La Glace Bay Food Bank Society

L’intérieur de la chambre froide à la Glace Bay Food Bank Society (image fournie par la Glace Bay Food Bank Society).

Michelle Kalbhenn est la coordonnatrice de la Glace Bay Food Bank Society. Avant 2018, elle n’avait même jamais pensé à travailler dans une banque alimentaire. C’est à la suite d’un stage qu’elle a trouvé sa voie et elle assume maintenant la tâche difficile, mais gratifiante, de gérer l’ensemble des opérations quotidiennes.

La Glace Bay Food Bank Society subvient aux besoins de l’est de la municipalité régionale du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse. Tous les mois, les matins de semaine, l’organisme sert des repas chauds à environ 1 500 membres des collectivités de Glace Bay, de Dominion, de Reserve Mines et de Louisbourg. Les activités de la Glace Bay Food Bank Society s’inscrivent dans le cadre d’un effort local concerté; tout au long de l’année, la banque alimentaire reçoit des dons hebdomadaires de l’organisme Feed Nova Scotia. De plus, deux fermes locales lui offrent plus de 100 livres de légumes frais et de produits de viande tous les mois de l’été. Michelle et ses bénévoles entretiennent également un jardin et une serre sur place afin de faire pousser une variété de fruits et de légumes, comme des fraises, des framboises, des tomates, de la laitue, des concombres, des haricots, et bien plus encore.

Grâce à ces gestes de générosité locaux impressionnants, Michelle s’est retrouvée avec un problème intéressant pour une banque alimentaire : trop de nourriture! Les quatre réfrigérateurs et les deux congélateurs de l’établissement étaient pleins à craquer. Elle s’est même mise à entreposer les aliments frais en trop dans le sous-sol de la banque alimentaire, où l’appareil de climatisation fonctionnait jour et nuit, toute l’année. « Je ne peux me résoudre à décliner l’offre des gens, car plus nous pouvons entreposer d’aliments, plus nous pouvons en donner », explique Michelle.

Michelle a envoyé une demande au titre du Fonds des infrastructures alimentaires locales d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, car elle savait que le programme pourrait lui être utile dans sa situation. En effet, il vise à renforcer les organisations offrant du soutien alimentaire et à améliorer l’accès à des aliments sains et nutritifs pour les Canadiens. Sa demande a été acceptée et s’ajoute à un soutien supplémentaire offert par Feed Nova Scotia; Michelle a ainsi pu acheter une grande chambre froide et plusieurs grands congélateurs-coffres.

Michelle fait déjà bon usage de la chambre froide : elle y entrepose les dons alimentaires avec l’aide de bénévoles dévoués. Les défis occasionnés par la COVID-19 se maintiendront à long terme, mais selon Michelle, des aliments frais et locaux seront bientôt servis à plus de 400 familles par mois dans le cadre du programme de paniers alimentaires.

« Nous ne serons plus pressés de distribuer les légumes frais et la viande fraîche dans la même journée, ajoute Michelle. Nous pouvons maintenant garantir à chacun de nos clients leur juste part d’aliments frais, sains et locaux. »

La West Side Food Bank

Harry Cross, 83 ans, est un bénévole dévoué de la West Side Food Bank. Même pendant la pandémie de COVID-19, il continue d’apporter son aide à la West Side Food Bank tout en insufflant l’esprit des fêtes dans l’organisme. (Image fournie par Shelley Scott.)

À Saint John, au Nouveau-Brunswick, l’équipe de la West Side Food Bank continue d’exécuter ses activités essentielles pendant la COVID-19 grâce aux mesures de sécurité qui ont été mises en place.

Malgré la pandémie, une triste réalité persiste : il est difficile d’éradiquer la faim dans une collectivité, et le taux de pauvreté est élevé à Saint John.

En 2019, les bénévoles de la West Side Food Bank ont distribué de la nourriture à plus de 8 000 personnes; plus de 3 000 étaient des enfants âgés de moins de 18 ans et beaucoup d’autres étaient des aînés. Nous voici en 2020, en pleine pandémie de COVID-19 où les bénévoles vaquent à leurs occupations, munis d’un équipement de protection individuelle (EPI). Les clients passent leur commande de l’autre côté d’une cloison en plastique acrylique. Une seule personne ou une seule famille peut entrer dans l’établissement à la fois. Cette mesure permet d’assurer la sécurité des bénévoles dévoués comme Harry Cross, qui est âgé de 83 ans.

« C’est merveilleux de savoir qu’on aide des familles à célébrer le temps des fêtes, surtout pendant une année si éprouvante », déclare Shelley Scott, présidente de la West Side Food Bank. Shelley fait partie de l’organisme depuis 15 ans, mais elle affirme que 2020 est une année marquante.

Un nouveau congélateur-chambre a contribué à nourrir des familles de la région tout au long d’une année qui s’est avérée difficile pour bon nombre d’entre nous. Comme à Glace Bay, cet appareil de qualité industrielle a pu être acheté à la fin de l’année 2019 grâce à l’aide fournie par le Fonds des infrastructures alimentaires locales d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

C’est une amélioration par rapport à l’ancienne procédure. « Avant d’acquérir ce congélateur-chambre, nous possédions seulement 14 petits congélateurs; notre capacité de stocker des fruits et légumes frais et des denrées périssables pour nos clients était donc très limitée », explique Shelley.

« Les gens associent parfois les banques alimentaires aux dons de céréales ou d’autres denrées non périssables. Maintenant, grâce au congélateur-chambre, nous avons encore de la place! »

La West Side Food Bank se réjouit à l’idée de terminer l’année sur une note positive. « Les mots me manquent pour décrire ce sentiment merveilleux qui nous habite en sachant que nous pourrons offrir des aliments réconfortants aux familles pendant les fêtes », ajoute jovialement Shelley.

« C’est une excellente nouvelle après une année difficile. »

Pour faire un don à votre banque alimentaire locale, veuillez consulter le site de Banques alimentaires Canada.

Vous pouvez présenter une demande pour la phase 2 du Fonds des infrastructures alimentaires locales jusqu’au 31 décembre 2023, mais vous pouvez aussi la présenter plus tôt selon la disponibilité du financement.

Plus amples renseignements à propos des Fonds des infrastructures alimentaires locales.

Plus d'Agri-info

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Agri-info a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias d'AAFC à l'adresse aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous à l'adresse aafc.agri-info.aac@canada.ca!
  • Soyez à l'affût. Inscrivez-vous aux Agri-info dès aujourd'hui.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :