Sélection de la langue

Recherche

L’achat en gros : Une initiative britanno-colombienne pour aider à protéger les travailleurs canadiens de l’alimentation contre la COVID-19

James Donaldson
James Donaldson est le directeur général de BC Food and Beverage, l'organisme qui a mis sur pied un portail Web pour fournir de l'équipement de protection individuelle aux travailleurs du secteur agroalimentaire partout au Canada. (Photo fournie par James Donaldson)

Quand la COVID-19 a commencé à se propager au Canada, la demande d'équipement de protection individuelle (EPI) a bondi partout au pays. Tandis que la protection du personnel soignant était la priorité, d'autres industries offrant des services essentiels, dont celle de l'alimentation, avaient du mal à trouver de l'EPI convenable pour leurs employés.

Les représentants de tous les points d'approvisionnement alimentaire canadiens savaient que si l'EPI venait à manquer, la production alimentaire s'en ressentirait. Il s'ensuivrait alors un risque de pénurie dans les épiceries au détriment des Canadiens et des Canadiennes.

Un survol rapide de la page du projet « Fait au Canada » d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada révèle que plusieurs organisations ont dû se réinventer pendant la crise et trouver des solutions uniques aux défis qui les attendaient, souvent en partenariat avec le gouvernement. L'histoire qui suit raconte comment l'une de ces organisations, BC Food and Beverage, a pris les devants pour fournir au personnel de l'industrie de l'alimentation de la Colombie-Britannique l'EPI dont il avait besoin. Cet exemple illustre comment une initiative régionale a pris de l'ampleur pour devenir une solution à l'échelle nationale dans l'industrie canadienne de l'alimentation, grâce à l'appui d'Agriculture and Agroalimentaire Canada.

Les débuts en Colombie-Britannique

Bien que BC Food and Beverage (en anglais) soit un chef de file dans la défense des intérêts de l'industrie de la transformation alimentaire en Colombie-Britannique, jamais son président- directeur-général, James Donaldson, n'aurait cru que l'organisation contribuerait un jour à l'achat d'EPI pour le compte de ses 475 entreprises membres.

« De façon tout à fait inattendue, nous avons commencé à être inondés d'appels de groupes qui avaient du mal à se procurer de l'EPI », affirme-t-il.

Une employée consulte une commande d'EPI, devant un mur de fournitures de soins de santé
Une employée consulte une commande d'EPI, devant un mur de fournitures de soins de santé. (Photo fournie par BC Food and Beverage)

M. Donaldson travaille avec un groupe d'employés tricoté serré, chacun des membres ayant à cœur le bien de l'industrie. Il décrit comment « la pointe d'inquiétude s'est accentuée » dans les premiers jours de la pandémie. « C'était absolument unanime : nous devions agir, se rappelle-t-il. Nous ne pouvions pas concevoir de rester en marge de l'industrie de l'alimentation. Nous sommes une petite équipe, un groupe passionné; nous ne pouvions pas être de simples témoins de la pénurie d'EPI. »

Non seulement les stocks d'EPI étaient bas, mais les prix ne cessaient d'augmenter, de plusieurs centaines de pour cent dans certains cas, d'après ce que M. Donaldson pouvait voir. Il explique : « Partout dans le monde, on accumule des stocks d'EPI ». Il était parfaitement au courant de l'effet domino qui planait si le virus s'en prenait aux travailleurs et travailleuses au cœur de la chaîne d'approvisionnement alimentaire canadienne. « C'est ce qui nous a poussé à agir rapidement. »

Un membre du personnel mesure une boîte remplie de fournitures de soins de santé
Un membre du personnel mesure une boîte remplie de fournitures de soins de santé. (Photo fournie par BC Food and Beverage)

Protéger nos gens

M. Donaldson et son équipe ont lancé le programme d'achat d'EPI Protecting Our People (Protéger nos gens; en anglais seulement) en mai 2020 afin d'assurer un approvisionnement local en équipement de protection. L'initiative soutient des entreprises de l'industrie alimentaire et des boissons partout en Colombie-Britannique en les aidant à dénicher et à acheter de l'EPI à prix raisonnable.

Comment y sont-ils parvenus? Pour commencer, ils devaient obtenir du financement. M. Donaldson s'est donc adressé à la BC Investment Agriculture Foundation, une société sans but lucratif pilotée par l'industrie qui offre des programmes à l'intention du secteur agricole et agroalimentaire de la province. Devant l'urgence de la situation, l'équipe s'est aussi tournée vers le gouvernement provincial et vers Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) pour obtenir un financement immédiat de deux millions de dollars.

M. Donaldson et son équipe devaient ensuite accéder à un marché qui leur était complètement étranger. Afin de contourner la marge bénéficiaire sur les produits et de transférer l'économie à l'acheteur, BC Food and Beverage a réussi à tisser des liens avec des groupes qui ont pu les approvisionner en gants jetables, en masques ainsi q u'en d'autres EPI de qualité destinés au personnel soignant. « Nous avons eu à creuser pour accéder directement aux fabricants », indique M. Donaldson, admettant qu'il leur a fallu bien des efforts pour trouver des fournisseurs fiables et des produits de qualité.

Question d'assurer le traitement des commandes et le service à la clientèle, et d'ainsi mieux répondre à la demande, l' équipe a fait appel à l'entreprise Evolution Fulfillment (en anglais).

Tout ça a demandé beaucoup de coordination, mais M. Donaldson jure que le jeu en valait la chandelle.

« Nous ne voulions pas trop attirer l'attention, ajoute-t-il. Nous essayions de répondre à un besoin, pas de faire des affaires. Si on veut que les magasins restent ouverts, et qu'on puisse remplir nos assiettes, il faut protéger les travailleurs. »

Dès le début de l'été, le programme d'EPI était bien lancé en Colombie-Britannique et les acteurs provinciaux de l'industrie, bien heureux. M. Donaldson ne s'en doutait pas encore, mais son initiative s'apprêtait à prendre de l'essor.

Des boîtes remplies de gants en nitrile sont empilées en attendant d'être commandées dans le cadre du programme Protecting Our Peopl
Des boîtes remplies de gants en nitrile sont empilées en attendant d'être commandées dans le cadre du programme Protecting Our People. (Photo fournie par BC Food and Beverage)

L'expansion d'un océan à l'autre

Tandis que BC Food and Beverage concrétisait l'initiative Protecting Our People avec succès dans sa province d'origine, des représentants d'AAC cherchaient des moyens de fournir de l'EPI aux organisations de toutes tailles du secteur agricole et agroalimentaire canadien.

Du côté d'AAC, le Ministère a trouvé encourageant le succès initial de BC Food and Beverage en Colombie-Britannique. Des employés se sont alors demandé si le projet pouvait être déployé à l'échelle du pays.

Des commandes d'EPI en attente de livraison dans les installations de l'entreprise Evolution Fulfillment
Des commandes d'EPI en attente de livraison dans les installations de l'entreprise Evolution Fulfillment. (Photo fournie par BC Food and Beverage)

Des représentants d'AAC ont communiqué avec M. Donaldson pour discuter de l'expansion de l'initiative Protecting Our People de BC Food and Beverage au-delà des frontières britanno-colombiennes. Le mandat original resterait le même : assurer un accès facile à de l'EPI pour le personnel du secteur agroalimentaire du pays, avec la participation financière du Ministère.

Des discussions à l'échelle nationale s'en sont suivies entre AAC et les membres de l'industrie de l'alimentation et des boissons. M. Donaldson y croyait à peine : son équipe allait aider des gens partout au pays. Une fois les détails réglés, les ressources ont rapidement été mobilisées pour la mise en œuvre de l'initiative Protecting Our People au profit des tous les travailleurs canadiens au cours de l'été 2020. Le projet a été très bien accueilli jusqu'à maintenant et, devant la crainte d'une éventuelle deuxième vague de la pandémie, il est clair que l'EPI disponible en quelques clics assure à l'industrie une certaine paix d'esprit.

Même si M. Donaldson ne prévoit pas évoluer dans le domaine de l'EPI pour toujours, les discussions sur la suite des choses sont bien entamées.

Les travailleurs des petites et moyennes entreprises agroalimentaires sont au cœur de l'industrie alimentaire. Un approvisionnement en EPI signifie que les gens sont protégés sur le lieu de travail et peuvent rentrer chez eux en santé rejoindre leur famille.

Le programme est disponible pour les petites et moyennes entreprises faisant partie de la chaîne d'approvisionnement alimentaire au Canada. Les entreprises qui le souhaitent peuvent consulter le site Web de l'initiative sur la page Protecting Our People de BC Food and Beverage (en anglais).

Une description de l'initiative et un lien vers son site Web sont aussi disponibles sur la page d'AAC sous la rubrique Directives de santé publique et ressources pour l'équipement de protection individuelle (EPI) d'AAC ainsi que sur la page du gouvernement de la Colombie-Britannique présentant les mesures de lutte contre la COVID-19 du ministère de l'Agriculture (en anglais).

Plus d'Agri-info

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Agri-info a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'AAFC à l'adresse aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous à l'adresse aafc.agri-info.aac@canada.ca!
  • Soyez à l'affût. Inscrivez-vous aux Agri-info dès aujourd'hui.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :