Sélection de la langue

Recherche

ESPACE : la toute dernière frontière en matière d’agriculture

16 juillet 2019

Lorsque l’Agence spatiale canadienne (ASC) a lancé en 1995 son premier satellite radar à synthèse d’ouverture (SAR), RADARSAT-1, l’agriculture n’était pas une priorité. Mais les scientifiques d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) ont vu dans les satellites en orbite autour de la Terre la possibilité d’étudier l’agriculture d’un nouveau point d’observation stellaire. Ils n’ont pas tardé à utiliser les flux de données provenant des satellites pour exécuter des modèles de cultures et évaluer la drainabilité des champs.

En juin 2019, l’ASC a lancé sa troisième génération de satellites SAR, la Constellation RADARSAT; le secteur agricole est maintenant l’un de ses principaux clients et utilisateurs finaux.

Utilisation de la technologie satellitaire pour l’agriculture

La Constellation RADARSAT est un ensemble de trois satellites SAR. Ils orbiteront autour de la Terre en tandem, offrant une couverture plus fréquente et une imagerie plus avancée de nos ressources agricoles.

M. Andrew Davidson, gestionnaire du groupe d’observation de la Terre à AAC, explique qu’il n’y a pas de meilleur moyen d’obtenir de l’information sur l’état et les tendances de l’agriculture que l’espace. « Les satellites couvrent beaucoup plus de terrain à un rythme beaucoup plus rapide que les humains, et les données peuvent être utilisées pour mesurer des choses comme le type de culture, la densité de la végétation et le travail du sol. »

Les satellites fournissent le genre de renseignements opportuns, fiables et scientifiquement validés qui aident les scientifiques, les agriculteurs et les décideurs politiques à prendre de bonnes décisions fondées sur des données probantes.

Quels sont les avantages pour vous?

« Les satellites fournissent des images; les scientifiques sur le terrain les transforment en quelque chose d’utile », dit M. Davidson. Son équipe produit des ensembles de données, des cartes et des outils de prévision auxquels les agriculteurs et les agronomes peuvent accéder en ligne par l’entremise de divers portails Web d’AAC.

Par exemple, l’inventaire annuel des cultures généré à l’aide de techniques spatiales d’AAC permet de cartographier le type de culture de chaque champ au Canada et sert à dégager les tendances dans les pratiques de plantation des cultures. Il peut avertir les producteurs des problèmes qui les menacent, comme les maladies des cultures, et contribuer à évaluer l’incidence de l’agriculture sur les milieux environnants, comme la qualité de l’eau des lacs et les populations d’abeilles domestiques.

Dans l’ensemble, la recherche en observation de la Terre aide le secteur agricole canadien à prospérer, et le lancement des nouveaux satellites de la Constellation RADARSAT du Canada continue de profiter aux générations futures de Canadiens en protégeant les systèmes de production alimentaire et l’environnement.

Pour en savoir plus, visitez la page Web sur la mission de la Constellation RADARSAT de l’ASC.

Plus d’Agri-info

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Agri-info a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'AAFC à l'adresse aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous à l'adresse aafc.agri-info.aac@canada.ca!
  • Soyez à l’affût. Inscrivez-vous aux Agri-info dès aujourd'hui.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :