Sélection de la langue

Recherche

Cultiver des connaissances en agriculture : le Mois de la sensibilisation à l’agriculture canadienne célèbre son 10e anniversaire

Revêtu d’une combinaison d’apiculteur, un élève sort un cadre d’une ruche.
Revêtu d’une combinaison d’apiculteur, un élève de l’école Mary Montgomery, à Virden, au Manitoba, sort une des cloisons d’une ruche. Cette photo a été prise avant l’entrée en vigueur des exigences d’éloignement physique liées à la COVID-19. [Photo : Agriculture en classe Canada]

L’agriculture est l’un des plus anciens métiers, comportant un ensemble de connaissances qui a été élargi et affiné pendant des milliers d’années. Après tout, comme le dit le vieux dicton, « tout le monde doit manger ». Pourtant, de nombreux Canadiens n’ont jamais eu l’occasion de découvrir la tradition agricole de notre pays et le système complexe qui nous permet d’avoir des aliments sains et durables dans nos assiettes.

C’est là qu’entre en scène une initiative comme le Mois de sensibilisation à l’agriculture canadienne (MSAC). Plus précisément, chaque mois de mars, l’agriculture prend vie dans la salle de classe pour les jeunes Canadiens. Guidés par des professionnels du secteur, les élèves font l’essai de différentes activités. Par exemple, ils font pousser des plantes, goûtent à des échantillons de miel ou interagissent avec des animaux de fermes avoisinantes. Cette année, le MSAC célèbre son 10e anniversaire et ses activités s’étendent aux dix provinces, profitant à 60 000 élèves de la maternelle à la 12e année (secondaire 5).

Une tradition des Prairies

À Winnipeg, au Manitoba, l’école Victory participe au MSAC depuis les débuts. Cheryl McQueen coordonne des visites en classe pour ses groupes de deuxième et de troisième année, ainsi que pour tout le reste de l’école.

Vêtu d'un costume d'apiculteur, une personne parle avec des enfants dans une classe
Située à Winnipeg, au Manitoba, l’école Victory est l’hôte d’activités réalisées dans le cadre du Mois de sensibilisation à l’agriculture canadienne chaque année. Cette photo a été prise avant l’entrée en vigueur des exigences d’éloignement physique liées à la COVID-19. [Photo : Cheryl McQueen]

Mme McQueen est déterminée à mettre les enfants en contact avec les racines agricoles de leur région.

« Si les enfants peuvent s’imaginer la chaîne d’approvisionnement, cela les aidera à faire des choix éclairés par rapport à leur alimentation et, plus tard, à celle de leur famille », dit-elle. « Les enfants associent ce qu’ils apprennent à l’école à ce qu’ils voient à la maison. Avec le temps, ces associations s’étendront à leur communauté, au pays et, espérons-le, au monde entier. »

Contribuer à la croissance de la prochaine génération de professionnels de l’agriculture

La sensibilisation à l’agriculture est une priorité pour les agriculteurs et les transformateurs d’aliments du Canada, qui sont impatients de raconter comment ils produisent des aliments salubres, nutritifs et durables.

Agriculture en classe Canada est la voix nationale de l’enseignement agricole. Les programmes tels que le Mois de sensibilisation à l’agriculture canadienne aident à faire connaître le secteur agricole et agroalimentaire de notre pays, dans l’espoir que les enfants d’aujourd’hui seront les leaders agricoles de demain. C’est cette notion que le groupe veut inculquer aux enfants, peu importe la carrière qu’ils choisissent.

« Notre objectif est de donner corps aux carrières en agriculture », explique Melissa Galay, spécialiste en éducation à Agriculture en classe. « Même si les élèves ne s’intéressent pas à une carrière en production primaire, il existe d’excellentes carrières rattachées à l’agriculture. Pour nous, il importe d’offrir cette diversité à l’ensemble des provinces. »

Étudiants examinant des objets apicoles.
Emma Sparks-Areia (avant) est une élève de cinquième année à l’école Victory. Elle et ses camarades de classe ont toujours hâte au mois de mars pour participer aux activités du Mois de sensibilisation à l’agriculture canadienne. Cette photo a été prise avant l’entrée en vigueur des exigences d’éloignement physique liées à la COVID-19. [Photo : Cheryl McQueen]

Un réel enthousiasme entoure les événements phares d’Agriculture en classe Canada de cette année, qui ont été déplacés en ligne, pour s’adapter aux exigences de distanciation sociale liées à la COVID-19. La ministre Bibeau a marqué le lancement du Mois de la littératie agricole canadienne de cette année avec un message vidéo, et elle a accompagné des élèves pour la visite virtuelle d’une exploitation agricole, en plus d’annoncer un financement de 1,6 million de dollars pour Agriculture en classe Canada.

À l’occasion du Jour de l’agriculture canadienne, le 23 février, l’organisation a dévoilé une nouvelle version de sa publication La vérité au sujet de l’agriculture, spécialement conçue pour être utilisée en salle de classe. De plus, l’organisation a récemment annoncé sa participation à un nouveau programme visant à présenter aux élèves de la maternelle à la 12e année (secondaire 5) les possibilités de carrière qui existent dans les industries des protéines végétales, de l’agroalimentaire et de l’agriculture numérique.

Une expérience mémorable

Emma Sparks-Areia est une élève de cinquième année à l’école Victory. Elle a toujours hâte au mois de mars pour recevoir la visite de professionnels de l’agriculture. Elle indique que des apiculteurs, des concepteurs graphiques et même des représentants du secteur des STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) ont visité les élèves de son école pour leur présenter les diverses facettes de l’agriculture. « Ils nous ont tous expliqué que leur travail avait rapport à l’agriculture », raconte-t-elle. « Il y a beaucoup plus de choses que je pensais qui ont un lien avec l’agriculture. »

Même après chaque édition du MSAC, un mot s’accroche à l’esprit d’Emma : agriculture.

« C’est mon mot préféré maintenant », affirme-t-elle. « J’ai appris à le connaître et j’aime le dire. C’est un mot délicieux. »

Partenariat canadien pour l’agriculture

Agriculture en classe Canada est financé en partie par le Partenariat canadien pour l’agriculture, un investissement fédéral-provincial-territorial de 3 milliards de dollars sur cinq ans (2018-2023) visant à assurer la croissance du secteur agricole et agroalimentaire canadien.

Plus d'Agri-info

  • Vous-voulez plus d'histoires comme celles-ci? Découvrez tout ce qu'Agri-info a à vous offrir.
  • Vous souhaitez faire un reportage sur l'une de nos histoires? Communiquez avec l’équipe es relations avec les médias de l'AAFC à l'adresse aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'histoire ou des commentaires à partager? Communiquez avec nous à l'adresse aafc.agri-info.aac@canada.ca!
  • Soyez à l'affût. Inscrivez-vous aux Agri-info dès aujourd'hui.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :