Sélection de la langue

Recherche

Bientôt un nouvel outil en ligne pour calculer la quantité optimale d'azote à utiliser pour le maïs

15 février 2017

L'azote est crucial pour stimuler la croissance des cultures. Toutefois, les producteurs savent combien il est difficile de déterminer la quantité exacte à employer pour le maïs, car les facteurs à considérer vont des propriétés des sols aux précipitations et à la mesure dans laquelle les cultures sont touchées par les variations de température.

Pour résoudre ce problème, les scientifiques d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) ont mis au point un outil en ligne appelé SCAN, (acronyme de Soil, Crop and Atmosphere for Nitrogen). L'outil SCAN aide les exploitants à évaluer de manière précise les besoins en azote des différentes cultures de maïs.

Conçu à partir des données recueillies au Québec et en Ontario, SCAN établit ses mesures en analysant les renseignements météorologiques d'Environnement et Changement climatique Canada et l'information de terrain fournie par les producteurs relativement aux propriétés des sols, aux antécédents des cultures, à la teneur des sols en matières organiques, aux ratios économiques et aux taux d'azote dans les plants. La performance de l'outil repose sur les résultats de centaines d'essais sur les réactions du maïs à différents taux d'azote.

Lors des essais commerciaux, les calculs exécutés par SCAN ont permis de dégager des avantages économiques allant de 25 $ à 49 $ l'hectare selon l'année. On a par ailleurs pu réduire de 25 % la quantité d'azote utilisée dans la moitié des essais commerciaux sans nuire au rendement.

En diminuant l'application d'azote, il est possible de réaliser des économies en termes d'engrais et d'abaisser les risques de contamination de la nappe phréatique et les émissions de gaz à effet de serre. Pour ce qui est de l'autre moitié des champs ayant été soumis à des essais, où il n'était pas possible de réduire la quantité d'azote employée en raison des conditions climatiques et de l'état des sols, SCAN a pu démontrer des hausses de rendement.

AAC met actuellement à l'essai un outil web convivial destiné à transmettre l'information aux exploitants, et les négociations pour l'acquisition d'une licence de commercialisation de SCAN sont en cours. Il devrait être mis sur le marché à temps pour la saison 2017.

Plus d’Agri-info

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Agri-info a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'AAFC à l'adresse aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous à l'adresse aafc.agri-info.aac@canada.ca!
  • Soyez à l’affût. Inscrivez-vous aux Agri-info dès aujourd'hui.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :