Sélection de la langue

Recherche

Service de rapports sur mesure – Le lait en poudre en Indonésie

Résumé

Les importations de lait écrémé en poudre en provenance du Canada représentent 1,9 % des importations totales de lait écrémé en poudre de l'Indonésie. Entre 2013 et 2017, les importations de lait écrémé provenant du Canada ont baissé de 9,1 % par année; cependant, le Canada demeure le troisième fournisseur d'importance de l'Indonésie en matière de produits agroalimentaires. L'Australie est le plus important fournisseur de lait écrémé en poudre de l'Indonésie (25,8 % des importations totales); viennent ensuite l'Union européenne (UE) (36,6 %), les États-Unis (20,7 %) et la Nouvelle-Zélande (13,8 %). L'Indonésie dépend des importations de lait pour combler la majorité de ses besoins en produits laitiers.

Entre 2013 et 2017, les ventes au détail de lait écrémé en poudre en Indonésie ont affiché une hausse annuelle de 10,0 %. Les marques étrangères Dancow (Nestlé), Frisian Flad (Royal Friesland Campina) et Anlene (Fonterra Co-operative Group Ltd) dominent le marché du lait en poudre avec une part combinée de 72,9 %; elles ciblent surtout la population à faible revenu du pays, ce qui représente environ 219 millions de personnes, ou 84,0 % de la population. Le revenu brut total de l'Indonésie se concentre parmi les consommateurs de la tranche d'âge de 15 à 34 ans. On s'attend à ce que les consommateurs budgétaires et de la classe moyenne de ce groupe démographique entraînent une forte croissance économique.

La plupart des Indonésiens font leurs achats dans des magasins indépendants/traditionnels, lesquels représentent le plus important canal de distribution de produits laitiers, soit 51,3 % des détaillants en alimentation. Ce canal est le plus populaire, car ces magasins offrent des produits abordables dans des emballages de petite taille et à courte distance des consommateurs. À mesure que la richesse et que le niveau de vie augmentent en Indonésie, les supermarchés, hypermarchés et dépanneurs prennent de plus en plus d'importance. Si on combine tous ces établissements, ce canal représente 47,4 % des ventes au détail en alimentation.

D'ici le 17 octobre 2019, tous les produits alimentaires et boissons offerts sur les marchés de détail indonésiens devront indiquer s'ils sont certifiés halal ou non. Cette mesure s'applique aux aliments transformés et aux boissons, ainsi qu'à tous les éléments/composants des produits certifiés halal.

Le gouvernement indonésien travaille actuellement à moderniser l'infrastructure de transport du pays afin de suivre le rythme d'une forte croissance économique. L'infrastructure routière dessert environ 85 % du transport de passagers et 90 % du transport de marchandises. Parmi les projets clés, mentionnons la réhabilitation et l'élargissement de routes existantes, la construction de nouvelles routes nationales et régionales, la construction de nouvelles autoroutes urbaines et interurbaines, et la mise à niveau des plus grands ports du pays afin d'accueillir des navires transocéaniques internationaux.

Profil des consommateurs

Avec une population de 261,1 millions d'habitants, l'Indonésie représente le plus grand marché de consommation de l'Asie du Sud-Est. Plus de 219,2 millions d'Indonésiens (84 % de la population) détiennent moins de 10 000 $ US en richesse par habitant. En outre, 93 millions de personnes vivent aux alentours ou en deçà du seuil de pauvreté « modéré » de 3,10 $ US par jour établi par la Banque mondiale, et plus de 20 millions d'habitants vivent sous le seuil de pauvreté « extrême » de 1,90 $ US par jour. L'Indonésie arrive au sixième rang mondial des pires marchés en termes d'inégalité des revenus.

Les dépenses sociales du gouvernement, surtout au chapitre de l'éducation, font en partie augmenter les salaires et stimulent la croissance économique. Ceux qui terminent des études postsecondaires trouvent des emplois mieux rémunérés et viennent de plus en plus grossir les rangs de la florissante classe moyenne de l'Indonésie, qui compte 28,7 millions de personnes. On prévoit que ce nombre passe à 78,1 millions d'ici 2030. Plus de la moitié de la population du pays a moins de 30 ans, et le revenu brut total se concentre parmi les consommateurs de la tranche d'âge de 15 à 34 ans. Étant donné l'ampleur de cette cohorte d'âge, on s'attend à ce que les consommateurs budgétaires et de la classe moyenne de ce groupe démographique entraînent une forte croissance économique.

Le revenu disponible annuel moyen par ménage indonésien vivant en zone urbaine est de 10 914 $ US. À titre de comparaison, le revenu disponible moyen par ménage canadien vivant en zone urbaine est de 67 382 $ US. Étant donné l'importante population de cette province, Jawa Barat constitue le plus grand marché de consommation de l'Indonésie. Dki Jakarta – la région de la capitale – détient le plus grand pouvoir d'achat. On s'attend à ce que des régions comme Papau et Sulawesi affichent la croissance la plus rapide en matière de dépenses de consommation totales, principalement en raison de l'augmentation de la population.

L'argent comptant est le mode de paiement le plus couramment utilisé par les Indonésiens, étant donné qu'un vaste segment de la population n'a pas accès à une institution bancaire. L'utilisation de la carte de crédit augmente parallèlement à la croissance de la classe moyenne, mais les virements bancaires par guichet automatique et les paiements à la livraison sont plus fréquemment utilisés pour les achats en ligne.

Entreprises et marques

Les marques étrangères Dancow (Nestlé), Frisian Flad (Royal Friesland Campina) et Anlene (Fonterra Co-operative Group Ltd) sont les principales marques de lait en poudre; avec des parts de marché de 26,7 %, 26,2 % et 20,0 %, elles représentent une part combinée de 72,9 %. Les marques standards et économiques détiennent la plus grande part du marché, étant donné que les consommateurs indonésiens visés ont principalement des revenus faibles.

Principales marques nationales d'après la part de marché (%)
Nom de la marque 2013 2014 2015 2016 2017
Dancow (Nestlé SA (en anglais seulement)) 24,8 25,4 25,9 26,3 26,7
Frisian Flag (Royal Friesland Campina NV) (en anglais seulement) 24,3 24,9 25,3 25,8 26,2
Anlene (Fonterra Co-operative Group Ltd) (en anglais seulement) 17,8 18,4 18,9 19,4 20,0
Indomilk (Indofood Sukses Makmur Tbk PT) (en anglais seulement) 8,2 7,7 7,3 7,0 6,7
Hilo (Nutrifood Indonesia PT) (en indonésien seulement) 1,9 2,2 2,4 2,7 3,0
Source : Euromonitor International 2017

Ventes au détail et distribution

Le lait en poudre représente 30,0 % des ventes au détail de boissons de produits laitiers en Indonésie. Les ventes au détail de lait en poudre ont augmenté à un taux de croissance annuel composé de 10,0 % entre 2013 et 2017, et devraient continuer d'augmenter de 7,0 % par année entre 2018 et 2022. La consommation moyenne de lait des Indonésiens est inférieure à celle d'autres pays de l'Asie du Sud-Est.

Ventes historiques de boissons de produits laitiers (en millions de dollars américains)
Produit 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
Boissons de lait aromatisé 384,3 475,8 588,9 687,1 785,9 19,6
Lait en poudre 348,2 388,3 431,9 476,1 517,6 10,4
Lait de longue conservation 167,8 198,2 244,9 292,4 320,4 17,6
Lait frais 49,4 54,7 56,4 59,9 64,4 6,9
Substituts de lait 19,2 25,9 29,8 33,6 36,1 17,1
Total 969,0 1 142,9 1 352,0 1 549,2 1 724,4 15,5

Source : Euromonitor International 2017

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Forecast sales of drinking milk Produits (US$ millions)
Produit 2018 2019 2020 2021 2022 CAGR* % 2018-2022
Boissons de lait aromatisé 895,5 1 017,1 1 150,5 1 297,7 1 460,2 13,0
Lait en poudre 560,5 604,3 648,6 692,6 737,5 7,1
Lait de longue conservation 352,2 386,8 423,9 464,0 506,9 9,5
Lait frais 69,9 76,0 82,6 90,0 98,0 8,8
Substituts de lait 39,6 43,2 46,7 50,3 53,8 8,0
Total 1 917,8 2 127,4 2 352,4 2 594,6 2 856,4 10,5

Source : Euromonitor International 2017

*TCAC : taux de croissance annuel composé

La plupart des Indonésiens font leurs achats dans des magasins d'alimentation indépendants/traditionnels appelés warungs. Ces établissements représentent le plus important canal de distribution de produits laitiers, soit 51,3 % des détaillants en alimentation. Ce canal est le plus populaire, car ces magasins offrent des produits abordables dans des emballages de petite taille et à courte distance des consommateurs. De façon générale, les consommateurs ne possèdent pas de voiture et préfèrent se rendre dans des magasins et marchés locaux où ils peuvent marchander avec les vendeurs pour essayer d'obtenir un bon prix.

Le lait en poudre est distribué à grande échelle à la fois dans les magasins modernes (supermarchés, hypermarchés, dépanneurs) et les magasins d'alimentation traditionnels en zone urbaine et rurale. En raison des longs délais d'expédition et de la disponibilité imprévisible de l'électricité, les magasins d'alimentation traditionnels tiennent surtout du lait en poudre et de longue conservation.

À mesure que la richesse et que le niveau de vie augmentent en Indonésie, les supermarchés, hypermarchés et dépanneurs prennent de plus en plus d'importance. À la suite de l'arrivée de l'entreprise 7-Eleven en Indonésie en 2009, les détaillants en alimentation modernes ont gagné en popularité, particulièrement auprès des jeunes consommateurs, en raison de leur sélection d'aliments qui nécessitent une température contrôlée comme le lait frais. Si on combine tous ces établissements, ceux-ci représentent 47,4 % des ventes au détail en alimentation.

Le secteur des achats en ligne est sous-développé en Indonésie; il ne représente que 1,7 % de l'ensemble des ventes au détail, en raison du faible pourcentage d'internautes (25,4 %) et de l'utilisation peu répandue des téléphones intelligents au pays. Malgré cela, l'ensemble des ventes au détail en ligne a augmenté de 250 % entre 2011 et 2016, et on s'attend à ce que les ventes augmentent de façon considérable parmi les jeunes consommateurs urbains, au même rythme que l'adoption croissante de l'Internet et des téléphones intelligents.

Canaux de distribution de boissons de produits laitiers d'après la part de marché (%)
Canal de distribution 2013 2014 2015 2016 2017
Détaillants en alimentation traditionnels 55,5 54,5 53,5 52,5 51,3
Dépanneurs 18,7 19,4 20,0 20,4 21,0
Supermarchés 14,8 15,0 15,2 15,5 15,8
Hypermarchés 11,0 11,0 11,2 11,5 11,8
Vente au détail en ligne 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Source : Euromonitor International 2018

Importations de lait en poudre

L'Indonésie dépend des importations de lait pour combler la majorité de ses besoins en produits laitiers, notamment parce que le prix de vente du lait frais indonésien est trop bas pour que les producteurs du pays investissent dans la production laitière. Bien qu'un groupe de fermes laitières modernes bien gérées représentent environ 23,0 % de la production, le reste du secteur se compose de producteurs à petite échelle peu performants.

L'Australie est le plus important fournisseur de lait écrémé en poudre de l'Indonésie avec 25,8 % des importations totales; viennent ensuite l'UE (36,6 %), les États-Unis (20,7 %) et la Nouvelle-Zélande (13,8 %). Les produits laitiers sont actuellement assujettis à une taxe à l'importation de 5 %. La Nouvelle-Zélande et l'Australie disposent d'un accès en franchise de droits pour les importations de produits laitiers en vertu d'ententes conclues avec l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE). Les importations en provenance du Canada représentent 1,9 % des importations totales. Entre 2013 et 2017, les importations du Canada ont chuté de 9,1 % annuellement.

Les importations de lait en poudre sont en baisse en raison de la faible demande généralisée des consommateurs, ainsi que de l'incertitude créée par une exigence d'importation imposée par un règlement (26/2017), maintenant annulé, qui aurait exigé un approvisionnement local en lait comme condition préalable à l'approbation des importations. Le règlement en question (26/2017) a fait l'objet d'une révision en juillet 2018 afin que soit retirée cette exigence d'importation, ce qui devrait faciliter la tâche aux entreprises qui importent des produits laitiers (fromages, yogourts…) afin d'en vendre aux secteurs du détail et/ou de la restauration.

Les cinq principaux exportateurs de lait écrémé en poudre vers les Philippines (Codes du Système harmonisé 040210), en dollars canadiens
Pays 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
Australie 93 017 783 171 754 568 152 176 872 110 658 247 115 261 270 5,5
EU-28 142 212 965 183 822 739 132 276 522 104 261 549 163 734 365 3,6
États-Unis 221 287 092 216 492 375 117 760 384 121 697 331 92 543 679 −19,6
Nouvelle-Zélande 153 662 369 127 173 786 78 157 471 85 400 263 61 865 869 −20,3
Canada 12 370 938 15 769 408 8 858 310 9 634 591 8 458 219 −9,1
Reste du monde 3 130 114 1 520 675 2 377 146 1 049 104 4 680 810 10,6
Total 625 681 261 716 533 551 491 606 705 432 701 085 446 544 212 −8,1

Source : Global Trade Tracker, 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Certification halal

D'ici le 17 octobre 2019, en vertu de la loi indonésienne no 33 sur l'assurance des produits halal (loi halal), tous les produits alimentaires et boissons offerts sur les marchés de détail indonésiens devront indiquer s'ils sont certifiés halal ou non. Concernant les aliments transformés et les boissons, tous leurs éléments/composants doivent être certifiés halal si le produit final est considéré comme halal.

Les restaurants et autres établissements de services alimentaires devront démontrer que leurs plats sont préparés avec des produits halal certifiés, sinon les plats devront être désignés comme n'étant pas certifiés halal. Les produits importés en Indonésie qui ne comportent pas de certification halal seront acceptés; cependant, ils devront porter une mention indiquant qu'ils ne sont pas certifiés halal.

La certification halal répond à des exigences de la loi islamique ainsi qu'à des exigences d'ordre hygiénique, sanitaire et sécuritaire. Elle garantit que les produits halal sont d'une qualité et d'une valeur nutritionnelle supérieures permettant aux Musulmans de les consommer. La loi halal est administrée par le ministère des Affaires religieuses, par le biais de l'agence organisatrice de l'assurance des produits halal (BPJPH).

L'Islamic Food and Nutrition Council of Canada (IFANCC), un organisme de Toronto, n'est pas reconnu à l'heure actuelle par l'Indonésie en tant qu'organisme de certification halal privé accrédité (LPH), parce que son accréditation a expiré en 2015 et qu'il travaille actuellement à renouveler son accréditation d'organisme de certification. L'Indonésie a fait savoir que la demande du IFANCC ne serait pas évaluée avant la mise en œuvre de la loi halal en 2019.

Les exportateurs canadiens souhaitant être certifiés halal pourront choisir un LPH de leur convenance pour certifier que leurs produits sont halal; par exemple :

Les produits importés ayant déjà été certifiés halal par un LPH étranger enregistré auprès du BPJPH n'auront pas à être certifiés de nouveau à leur arrivée sur le marché indonésien.

Canaux de transport et d'expédition

L'infrastructure routière dessert environ 85 % du transport de passagers et 90 % du transport de marchandises. Il revient au réseau routier national de 481 100 kilomètres (km) de supporter la croissance économique rapide du pays, étant donné que le réseau ferroviaire vieillissant de l'Indonésie est principalement composé de voies simples et ne transporte qu'environ 0,6 % des marchandises. Le réseau comprend des routes nationales (39 900 km) et provinciales (48 122 km), ce qui représente 8 % et 10 % du réseau respectivement, alors que les routes de comtés/villes/villages (393 078 km) forment les 82 % restants du réseau. De nombreux axes routiers clés sont surchargés, paralysés aux heures de pointe et en manque criant d'entretien et de réparations, ce qui ne favorise en rien la sécurité routière et fait qu'en moyenne, les gens y circulent à moins de 40 kilomètres par heure (km/h). Le gouvernement a affecté environ 87,4 milliards $ US à l'amélioration de toutes les routes afin de suivre la croissance de l'économie et de la population. Parmi les projets clés, mentionnons la réhabilitation et l'élargissement de routes existantes, la construction de nouvelles routes nationales et régionales, ainsi que la construction de nouvelles autoroutes urbaines et interurbaines.

L'Indonésie compte plus de 100 ports maritimes commerciaux qui desservent surtout de petits navires sur des routes nationales. En préparation du marché unique de l'ANASE, Jakarta s'efforce de moderniser 14 des plus grands ports du pays afin de pouvoir accueillir des navires transocéaniques internationaux. Le port Tanjung Priok de Jakarta traite les deux tiers des importations et exportations de l'Indonésie, mais n'est pas en mesure d'accueillir de très grands porte-conteneurs. Sa capacité de débit actuelle, qui est de 5 millions d'équivalents vingt pieds (EVP) par année, est restreinte comparativement à celle du port voisin de Singapour, qui dépasse les 31 millions d'EVP par année. Son plan d'expansion à long terme comprend l'accueil de porte-conteneurs présentant une capacité jusqu'à 18 000 EVP.

Ressources

Service de rapports sur mesure – Le lait en poudre en Indonésie
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Kris Clipsham, analyste de marché international, analyse mondiale

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2018).

Images
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :