Sélection de la langue

Recherche

Service de rapports sur mesure – Lait en poudre aux Philippines 2019

Février 2019

Sommaire

Le Canada est le troisième plus important fournisseur de lait en poudre des Philippines après les États-Unis (É.-U.) et l'Union européenne (UE). Les importations de lait écrémé en poudre provenant du Canada ont augmenté de 62,8 % par année au cours des cinq dernières années (2013-2017). Les Philippines dépendent presque entièrement des importations pour répondre à leurs besoins en produits laitiers.

Durant la même période, les ventes au détail de lait écrémé en poudre ont augmenté de 3,0 % par année aux Philippines. Nestlé, Royal Friesland Campina et Fonterra dominent le marché, leurs marques ciblant principalement la population à faible revenu du pays, qui s'élève à environ 82 millions de personnes (80 % des 103 millions d'habitants).

Pour combler leurs besoins, les consommateurs philippins se rendent presque quotidiennement dans les petites épiceries traditionnelles, qui composent le plus grand circuit de distribution des produits laitiers de consommation. Ces épiceries offrent des produits en petits formats abordables. Le lait en poudre et de longue conservation représente 87,3 % des ventes au détail de produits laitiers de consommation, surtout en raison de la disponibilité limitée et du coût du lait frais et de la réfrigération au pays.

Le gouvernement des Philippines modernise actuellement l'infrastructure de transport du pays dans le but de suivre le rythme de la croissance démographique et économique. Au nombre des principaux projets, mentionnons le développement du réseau de transport routier et l'amélioration des routes d'accès aux aéroports et aux ports, situés dans des zones urbaines congestionnées sans accès routier ou ferroviaire de grande capacité.

Profil des consommateurs

L'inégalité des revenus aux Philippines est un problème courant, puisque 82 millions de personnes (environ 80 % de la population totale de 103 millions d'habitants) gagnent un revenu annuel brut de 5 000 $ à 10 000 $ US (2017). Ce segment de la population vit principalement dans les zones rurales et occupe les deux tiers du territoire du sud du pays, au sud de Manille, et il dépend complètement ou en grande partie des envois de fonds de l'étranger. Le plus souvent, les Philippins paient comptant; environ 9 % des transactions se font par cartes de débit ou de crédit, notamment parce que les services bancaires sont peu utilisés et que l'accès à Internet est déficient.

La classe moyenne des Philippines vit principalement en zone urbaine et compte environ 22,4 millions de personnes. Les ménages de la classe moyenne gagnent entre 10 000 $ et 30 000 $ US par année, le revenu disponible annuel moyen par ménage urbain étant de 12 106 $US. En comparaison, le revenu moyen disponible des ménages canadiens urbains s'élève à 67 382 $ US. Les régions industrialisées au nord de la capitale nationale (Manille), Calabarzon et Central Luzon sont là où se font les plus grandes dépenses de consommation aux Philippines. La région de Davao, au sud, devrait connaître la croissance la plus rapide des dépenses de consommation entre 2018 et 2030.

Entreprises et marques

Bear Brand (Nestlé) et Alaska (Royal Friesland Campina) sont les principales marques de lait en poudre avec 43,1 % et 26,3 % de parts de marché. Les entreprises étrangères occupent 98 % du marché du lait en poudre, notamment Nestlé, Royal Friesland Campina, Fonterra Co-operative Group, Mead Johnson et United Dairymen Holland.

Principales marques nationales par part de marché (%)
Nom de la marque 2013 2014 2015 2016 2017
Bear Brand (Nestlé SA) 36,0 35,9 39,8 43,2 43,1
Alaska (Royal Friesland Campina NV) 27,5 27,5 27,0 26,7 26,3
Nido (Nestlé SA) 8,3 8,5 9,4 10,0 10,2
Anchor (Fonterra Co-operative Group Ltd) (en anglais seulement) 7,5 7,4 7,4 7,5 7,6
Anlene (Fonterra Co-operative Group Ltd) (en anglais seulement) 6,3 6,4 6,4 6,6 6,7
Source : Euromonitor International, 2017

Ventes au détail et distribution

Le lait en poudre représente 78,5 % des ventes au détail des produits de lait de consommation aux Philippines. Les ventes au détail de lait en poudre ont augmenté à un taux de croissance annuel composé de 3,0 % entre 2013 et 2017 et devraient continuer d'augmenter de 6,3 % entre 2018 et 2022.

Le lait en poudre et de longue conservation représente 87,3 % des ventes au détail de lait de consommation, ce qui s'explique en partie par le prix plus élevé et la disponibilité limitée du lait frais. De plus, les Philippines ont les prix d'électricité les plus élevés dans la région de l'Asie-Pacifique, ce qui freine la consommation directe de produits laitiers réfrigérés.

Les ventes au détail souffrent également du fait qu'en général, les Philippins ont du mal à faire la distinction entre le lait frais/pasteurisé et le lait de longue conservation, en raison notamment d'une mauvaise utilisation du mot « frais » pour décrire certaines marques de longue conservation, dont Nestlé's Fresh Milk. De plus, les marques offrent moins d'options pour le lait frais/pasteurisé que pour le lait de longue conservation, ce qui n'aide pas les consommateurs à faire la différence entre les deux.

Ventes historiques de produits de lait de consommation (en millions de dollars américains)
Produit 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
Lait en poudre 638,1 663,6 683,5 700,6 719,5 3,0 %
Boissons de lait aromatisées 70,9 74,1 77,8 81,6 85,3 4,7 %
Lait de longue conservation 55,9 58,9 65,4 72,6 80,8 9,6 %
Lait de soya 15,6 27,7 28,2 29,2 30,4 18,2 %
Lait frais 1,7 1,0 0,5 0,4 0,4 −30,4 %
Total 782,2 825,5 855,5 884,4 916,4 4,0 %

Source : Euromonitor International, 2017

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Prévisions des ventes de produits de lait de consommation (en millions de dollars américains)
Produit 2018 2019 2020 2021 2022 TCAC* % 2018-2022
Lait en poudre 757,2 801,2 850,5 905,8 966,5 6,3 %
Boissons de lait aromatisées 89,7 99,2 108,9 118,9 129,3 9,6 %
Lait de longue conservation 89,8 95,1 101,1 107,9 115,5 6,5 %
Lait de soya 0,4 0,4 0,4 0,4 0,4 0,0 %
Lait frais 32,3 34,7 37,4 40,7 44,5 8,3 %
Total 969,5 1 030,7 1 098,4 1 173,7 1 256,3 6,7 %

Source : Euromonitor International, 2017

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Pour combler leurs besoins, les consommateurs philippins se rendent presque quotidiennement dans les épiceries indépendantes traditionnelles appelées sari-saris. Ces magasins représentent le plus grand circuit de distribution des produits laitiers, avec 56,5 % des détaillants en alimentation. Ils sont populaires dans les régions rurales, car ils tiennent lieu de centres de services pour de nombreuses collectivités et offrent des produits en petits formats abordables, ce qui est un facteur décisif pour les consommateurs philippins.

Les consommateurs de la classe moyenne fréquentent généralement dans les dépanneurs et les petits supermarchés, qui représentent 43,6 % des ventes au détail en épicerie. Ces magasins, ainsi que les supermarchés haut de gamme (Family Mart et Rustan's Supermarket Fresh), sont souvent situés dans des centres urbains et dans des centres commerciaux et sont prisés pour leur choix de marques importées et leurs produits de qualité supérieure.

L'achat en ligne est sous-développé aux Philippines en raison de la lenteur de la connexion Internet dans les zones rurales, de l'infrastructure de transport déficiente et d'une méfiance générale à l'égard des modes de paiement numériques. La pénétration du commerce électronique ne devrait pas modifier grandement les habitudes d'achat aux Philippines, où le magasinage est un passe-temps très populaire, les Philippins ayant tendance à utiliser les centres commerciaux pour se rassembler (dans des endroits climatisés) dans les magasins, les restaurants et les lieux de divertissement.

Distribution channels of drinking milk products by market share (%)
Circuit de distribution 2013 2014 2015 2016 2017
Détaillants en alimentation traditionnels (Sari-saris) 47,4 47,3 47,2 47,1 47,0
Supermarchés 36,9 37,0 37,1 37,2 37,3
Petits épiciers indépendants 9,8 9,8 9,7 9,6 9,5
Hypermarchés 5,3 5,4 5,5 5,6 5,7
Dépanneurs 0,5 0,4 0,4 0,4 0,4
Dépanneurs de station-service 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1
Achats en ligne 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Source : Euromonitor International, 2017

Importations de lait en poudre

Les Philippines dépendent presque exclusivement des importations, et leur production répond à moins de 1,0 % de leurs besoins annuels. Les produits laitiers sont actuellement les produits qui sont les plus importés aux Philippines après le blé et le tourteau de soya, les importations de lait en poudre comptant pour près de 60 % des importations de produits laitiers. Une grande partie de l'approvisionnement de lait liquide des Philippines est le lait de longue conservation, reconstitué à partir de lait en poudre importé, compte tenu des difficultés du pays à maintenir la chaîne du froid et de la production limitée.

Les États-Unis sont le plus grand fournisseur de lait en poudre écrémé des Philippines avec 84,1 % des importations totales, suivis par l'UE (13,4 %) et le Canada (2,0 %). Bien que la Nouvelle-Zélande et l'Australie profitent d'un accès en franchise de droits pour les produits laitiers grâce aux accords de l'ANASE, les Philippines n'importent pas de grandes quantités de lait écrémé en poudre de ces pays.

Entre 2013 et 2017, les exportations canadiennes ont augmenté à un taux de croissance annuelle composé de 62,8 %, dont une hausse de 116,6 % entre 2016 et 2017, en raison des faibles prix mondiaux du lait.

Les cinq principaux exportateurs de lait écrémé en poudre aux Philippines (Code du Système harmonisé 040210), dollars canadiens
Pays 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
États-Unis 704 457 497 857 052 165 730 844 307 714 279 121 748 016 136 1,5 %
UE28 18 445 376 18 724 385 64 436 400 24 389 792 119 284 672 59,5 %
Canada 2 597 781 6 243 333 7 556 207 8 420 098 18 243 477 62,8 %
Nouvelle-Zélande 8 083 891 10 053 873 7 447 112 14 884 896 3 380 082 −19,6 %
Argentine 0 0 11 063 152 41 562 22 523 S.O.
Reste du Monde 1 530 029 1 119 632 16 069 431 802 071 0 S.O.
Total 735 114 574 893 193 388 837 416 609 762 817 540 888 946 890 4,9 %

Source : Global Trade Tracker, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

S.O. : Sans objet

Transport, canaux d'expédition

Le gouvernement philippin modernise actuellement l'infrastructure de transport du pays dans le but de suivre le rythme de la croissance démographique et économique. Au nombre des principaux projets, mentionnons le développement du réseau de transport routier et l'amélioration des routes d'accès aux aéroports et aux ports, situés dans des zones urbaines congestionnées sans accès routier ou ferroviaire de grande capacité. Le transport routier est le principal mode de déplacement et représente 98,0 % du trafic des voyageurs et 58,0 % du trafic des marchandises.

L'amélioration des liaisons routières entre les municipalités est une grande priorité et comprend le développement d'un réseau de transport routier, toutes classifications de route confondues. D'autres projets clés comprennent l'amélioration des accès aux aéroports et aux ports de mer. Les plus grands aéroports et ports de mer du pays (ports nord et sud de Manille, Davao, Cebu, Iloilo, Cagayan de Oro et Zamboanga City) sont situés dans des zones urbaines congestionnées sans grande capacité d'accès routier ou ferroviaire.

Ressources

Service de rapports sur mesure – Lait en poudre aux Philippines 2019
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Kris Clipsham, analyste des marchés internationaux, Analyse mondiale

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Images
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :