Sélection de la langue

Recherche

Service de rapport personnalisé – Le lait en poudre en Malaisie

Janvier 2019

Résumé

Les importations de lait écrémé en poudre en provenance du Canada représentent 3,2 % des importations totales de lait écrémé en poudre de la Malaisie. Entre 2013 et 2017, les importations en provenance du Canada ont augmenté de 150,0 % par année. La Nouvelle-Zélande est le plus important fournisseur de lait écrémé en poudre de la Malaisie (44,1 % des importations totales); viennent ensuite l'Union européenne (UE), les États-Unis (É.-U.) et l'Australie. La Malaisie dépend des importations de lait pour combler 95 % de ses besoins en produits laitiers. Le lait liquide et le lait en poudre ne nécessitent pas de certification halal.

Entre 2013 et 2017, les ventes au détail de lait écrémé en poudre en Malaisie ont affiché une baisse annuelle de 2,9 %. Les marques étrangères dominent le marché du lait en poudre en Malaisie; les marques détenues par Nestlé, Friesland Campina et Fonterra en détiennent 93,9 % des parts. Du fait de sa population plus importante et de son économie plus forte, la Malaisie occidentale, région qui inclut la capitale Kuala Lumpur, est le plus grand marché de consommation de la Malaisie.

Les magasins d'alimentation traditionnels représentent le plus important canal de distribution de produits laitiers, soit 70,3 % des détaillants en alimentation. Il s'agit habituellement de magasins spécialisés qui tiennent des produits halal destinés à la communauté musulmane ainsi que des produits traditionnels et asiatiques locaux destinés aux communautés chinoise et indienne.

La Malaisie arrive au troisième rang des pays les plus riches de l'Asie du Sud-Est et dispose d'une infrastructure de transport parmi les mieux développées de la région. Le réseau routier bien entretenu de la péninsule malaisienne relie des pôles de croissance majeurs aux ports maritimes et aux aéroports de l'ensemble de la péninsule et offre un moyen de transport efficace des marchandises.

Profil des consommateurs

La Malaisie arrive au quatrième rang des économies d'importance et au troisième rang des pays les plus riches de l'Asie du Sud-Est, après Singapour et Brunei, avec un revenu par habitant de 10 620 $ US. Sur une population de 32,1 millions de personnes, la classe moyenne malaisienne se compose de 3,5 millions de personnes, et on s'attend à ce qu'elle reste la classe sociale du pays affichant la croissance la plus rapide. Les salaires en Malaisie ont augmenté au point où le pays est en bonne voie d'atteindre le seuil de 12 475 $ US fixé par la Banque mondiale pour devenir une économie à revenu élevé, à l'instar du Costa Rica et de la Croatie, et de ne plus être concurrentiel sur le plan des coûts de main-d'œuvre comparativement à ses voisins régionaux.

Le revenu disponible annuel moyen par ménage malaisien vivant en zone urbaine est de 27 152 $ US. À titre de comparaison, le revenu disponible moyen par ménage canadien vivant en zone urbaine est de 67 382 $ US. Du fait de sa population plus importante et de son économie plus forte, la Malaisie péninsulaire, région qui inclut la capitale Kuala Lumpur, est le plus grand marché de consommation de la Malaisie. La Malaisie orientale, qui comprend les États de Sabah et Sarawak sur l'île de Bornéo, est moins peuplée et moins développée sur le plan économique.

La Malaisie présente une population jeune : 17 % des habitants ont entre 15 et 24 ans et 41 % ont entre 25 et 54 ans. La population multiraciale de la Malaisie se compose surtout des groupes ethniques suivants : Malais (67,4 %), Chinois (24,6 %) et Indiens (7,3 %).

Entreprises et marques

Les marques étrangères dominent le marché du lait en poudre en Malaisie; les marques détenues par Nestlé, Friesland Campina et Fonterra en détiennent 93,9 % des parts.

Principales marques nationales d'après la part de marché (%)
Nom de la marque 2013 2014 2015 2016 2017
Bear Brand (Nestlé SA) 36,0 35,9 39,8 43,2 43,1
Alaska (Royal FrieslandCampina NV) 27,5 27,5 27,0 26,7 26,3
Nido (Nestlé SA) 8,3 8,5 9,4 10,0 10,2
Anchor (Fonterra Co-operative Group Ltd) 7,5 7,4 7,4 7,5 7,6
Anlene (Fonterra Co-operative Group Ltd) 6,3 6,4 6,4 6,6 6,7
Source : Euromonitor International 2017

Ventes au détail et distribution

Le lait en poudre représente 24,4 % des ventes au détail de boissons de produits laitiers en Malaisie. Les ventes au détail de lait en poudre ont reculé d'un taux de croissance annuel composé de 2,9 % entre 2013 et 2017, mais devraient augmenter de 7,5 % entre 2018 et 2022, en partie en raison de l'abolition le 1er juin 2018 de la taxe du pays sur les produits et services.

Bien que les coûts énergétiques de la Malaisie soient les plus bas de la région de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE), en grande partie grâce à des subventions gouvernementales, les ventes au détail de lait frais représentent seulement 20,5 % des ventes au détail totales. Les consommateurs qui habitent le centre et le sud de la péninsule malaisienne préfèrent le lait frais, alors que ceux qui résident dans les régions côtières du nord et de l'est préfèrent les boissons de lait aromatisé et le lait de longue conservation, qui durent plus longtemps.

Ventes historiques de boissons de produits laitiers (en millions de dollars américains)
Produit 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
Boissons de lait aromatisé 149,6 153,2 137,6 139,8 144,8 −0,8
Lait en poudre 129,8 129,9 114,9 114,1 115,4 −2,9
Substituts de lait 127,5 128,9 114,3 113,7 115,4 −2,5
Lait 98,3 101,2 91,3 93,3 97,3 −0,3
Total 505,3 513,2 458,2 460,9 472,9 −1,6

Source : Euromonitor International 2017

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Ventes prévues de boissons de produits laitiers (en millions de dollars américains)
Product 2018 2019 2020 2021 2022 TCAC* % 2018-2022
Boissons de lait aromatisé 162,9 180,6 199,9 221,2 245,9 10,8
Substituts de lait 127,3 138,0 149,7 162,4 177,0 8,6
Lait 110,3 123,0 137,2 153,2 171,7 11,7
Lait en poudre 125,8 135,2 145,3 156,1 168,3 7,5
Total 526,2 576,9 632,2 692,9 762,8 9,7

Source : Euromonitor International 2017

*TCAC : taux de croissance annuel composé

La plupart des Malaisiens font leurs achats dans des magasins d'alimentation traditionnels situés un peu partout dans les zones urbaines et rurales; ces établissements représentent le plus important canal de distribution de produits laitiers, soit 70,3 % des détaillants en alimentation. Souvent, les magasins d'alimentation traditionnels, exploités par des familles, ne sont pas climatisés et comportent une façade ouverte dans des boutiques ou des marchés; ils offrent des produits demandés par les ménages de la région à prix compétitif et à courte distance des consommateurs. Il s'agit habituellement de magasins spécialisés qui tiennent des produits halal destinés à la communauté musulmane (60 % de la population). Ces magasins tiennent aussi des produits traditionnels et asiatiques locaux destinés à la communauté chinoise (24,6 %) ou indienne (7,3 %), ainsi qu'un petit nombre de boissons et produits alimentaires plus populaires importés d'Occident. En règle générale, les magasins d'alimentation traditionnels s'approvisionnent en produits auprès d'importateurs, de grossistes, de distributeurs ou de sous-distributeurs à l'échelle locale qui sont habitués à répondre à des demandes de petits volumes ou de volumes irréguliers de produits.

Les boissons de produits laitiers, y compris le lait en poudre, sont également distribuées à grande échelle chez les détaillants en alimentation modernes (supermarchés, hypermarchés, dépanneurs), qui représentent 28,5 % des ventes au détail en alimentation. Les détaillants en alimentation modernes ont gagné en popularité, particulièrement auprès des jeunes consommateurs, en raison de leur sélection d'aliments qui nécessitent une température contrôlée comme le lait frais. Les achats en ligne ne représentent que 0,1 % des ventes au détail de lait, en dépit du fait que 81 % des Malaisiens utilisent l'Internet.

Canaux de distribution de boissons de produits laitiers d'après la part de marché (%)
Canal de distribution 2013 2014 2015 2016 2017
Détaillants en alimentation traditionnels 71,4 71,3 71,1 70,9 70,3
Hypermarchés 20,3 20,4 20,5 20,6 21,2
Supermarchés 5,6 5,6 5,7 5,8 6,0
Dépanneurs 2,0 2,0 2,0 2,0 1,9
Vente au détail en ligne 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1
Total 99,4 99,4 99,4 99,4 99,5
Source : Euromonitor International 2018

Importations de lait en poudre

La Malaisie importe environ 95 % de ses produits laitiers, la production locale de lait liquide couvrant seulement environ 5 % des besoins du pays. La majorité du lait liquide vendu au détail est reconstitué à partir de lait en poudre importé. Toute la poudre de lait écrémé et entier, ainsi que le lactosérum et la caséine, sont aussi importés pour le secteur de la transformation.

Le lait liquide et la poudre de lait ne requièrent pas de certification halal; cependant, tous les produits laitiers à valeur ajoutée importés (lactosérum, fromage, crème glacée, etc.), y compris les ingrédients servant à l'industrie de la transformation alimentaire, doivent être certifiés halal par le ministère malaisien des Services vétérinaires (DVS) et par l'autorité islamique malaisienne (JAKIM). Avant de pouvoir exporter des produits en Malaisie, les exportateurs doivent remplir des formulaires de demande de certification halal du DVS et de la JAKIM.

Avec 44,1 % des parts de marché, la Nouvelle-Zélande est le plus important fournisseur de lait écrémé en poudre de la Malaisie; viennent ensuite l'UE et les É.-U. Les produits laitiers sont assujettis à une taxe à l'importation de 5 %. La Nouvelle-Zélande et l'Australie disposent d'un accès en franchise de droits pour les importations de produits laitiers en vertu d'ententes conclues avec l'ANASE. Depuis 2013, les importations en provenance du Canada ont augmenté de 150 % par année et représentent 3,2 % des importations totales. La fluctuation des taux de change contribue de façon significative à rendre certains pays temporairement plus attrayants en matière d'importations. Les importations de produits laitiers à usage industriel proviennent majoritairement des pays anglo-saxons, alors que les produits haut de gamme proviennent surtout de l'UE.

Les cinq principaux exportateurs de lait écrémé en poudre vers la Malaisie (Code du Système harmonisé 040210), en dollars canadiens
Pays 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
Nouvelle-Zélande 186 309 403 301 692 463 266 598 410 202 151 141 164 774 594 −3,0
UE-28 56 738 086 100 099 955 80 178 574 43 050 692 78 433 847 8,4
États-Unis 108 619 742 134 241 882 79 260 660 67 801 329 70 323 709 −10,3
Australie 48 443 805 64 202 240 50 770 187 50 233 478 42 131 900 −3,4
Canada 311 240 613 308 68 307 0 12 203 621 150,2
Reste du monde 11 433 159 41 826 610 11 283 769 12 984 528 5 720 827 −15,9
Total 411 855 435 642 676 458 488 159 907 376 331 168 373 588 498 −2,4

Source : Global Trade Tracker, 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Canaux de transport et d'expédition

La Malaisie est dotée de l'une des infrastructures de transport les mieux développées de l'Asie du Sud-Est. Le réseau routier bien entretenu de la péninsule malaisienne relie des pôles de croissance majeurs aux ports maritimes et aux aéroports de l'ensemble de la péninsule et offre un moyen de transport efficace des marchandises.

Plus de 90 % du volume de marchandises transportées en Malaisie passe par la mer. La Malaisie compte sept ports internationaux – Penang, Port Klang, Johor, Tanjung Pelepas, Kuantan et Kemaman en Malaisie péninsulaire et Bintulu à Sarawak. Port Klang et le port de Tanjung Pelepas (PTP) sont classés parmi les 20 ports à conteneurs les plus importants du monde.

Le faible volume de marchandises malaisiennes non transportées par voie maritime est transporté par voie ferroviaire, aérienne et terrestre. La majorité des marchandises transportées par rail proviennent du sud de la Thaïlande et sont exportées par l'intermédiaire de Port Klang et du port Penang, par le biais du terminal Padang Besar. Un important projet en développement est le service conteneurisé Kuala Lumpur-Bangkok-Kuala Lumpur, connu sous le nom de Asean Rail Express (ARX). La Malaisie est l'un des pôles clés de l'initiative de la ceinture et de la route ainsi que du plan d'infrastructure de la Chine. Dans le cadre de cette initiative, l'ARX doit devenir la liaison ferroviaire transasiatique reliant entre autres Singapour, le Vietnam, le Cambodge, le Laos et le Myanmar avant d'aboutir à Kunming en Chine.

En ce qui concerne les marchandises transportées par avion, l'aéroport international de Kuala Lumpur en traite 77 % du volume total, alors que l'aéroport de Penang en transporte 12 %. En ce qui concerne le transport terrestre de marchandises, 65 % des véhicules qui les acheminent sur la route sont de petits véhicules commerciaux d'une capacité inférieure à cinq tonnes.

Dans le cadre de la stratégie de développement quinquennale du gouvernement pour la période 2016-2020, la Malaisie vise à renforcer la connectivité dans les régions rurales et rurales-urbaines en améliorant les services de transport par autobus, par train et par avion. Cela suppose d'améliorer la connectivité entre les modes de transport et d'accroître la capacité, l'accès et les activités des ports.

Ressources

Préparé par : Kris Clipsham, analyste de marché international, analyse mondiale

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Crédits photographiques
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :