Sélection de la langue

Recherche

Série santé et mieux-être - Aliments végétariens et végétaliens en Allemagne

Janvier 2017

Série santé et mieux-être - Aliments végétariens et végétaliens en Allemagne (Version PDF, 650Ko) | Aide sur les formats téléchargeables

Contenu

Sommaire

Introduction

Les aliments végétaliens et végétariens gagnent en popularité en Allemagne. Cela tient en partie au fait que de plus en plus de consommateurs adoptent des régimes sans viande, mais aussi parce qu'un certain nombre de consommateurs de viande allemands font consciemment le choix de réduire leur consommation de produits d'origine animale en raison de la sensibilisation accrue aux questions de santé et aux préoccupations environnementales liées à la consommation de viande.

Les aliments portant la mention végétarien sont de plus en plus répandus dans les épiceries allemandes : de plus en plus de produits sont distribués avec des allégations « végétalien » ou « végétarien ». Certains produits portent simplement la mention qu'ils conviennent aux végétaliens ou aux végétariens, alors que d'autres portent les logos officiels de l'European Vegetarian Union.

Les végétaliens forment désormais un groupe de consommateurs suffisamment important pour soutenir des épiceries centrées sur le végétalisme : Veganz, la première grande chaîne d'épicerie, a été fondée à Berlin en 2011 et elle compte actuellement dix magasins dans trois pays. Le présent rapport donne un aperçu de la chaîne à succursales Veganz, puisqu'elle représente un nouveau type d'expérience du commerce au détail et qu'elle illustre les nouvelles réalités du marché de consommation allemand.

Caractéristiques des consommateurs allemands

Selon les données d'Euromonitor International (2016), les Allemands consomment un peu plus de viande que la moyenne européenne. En 2015, les Allemands ont mangé 65,9 kilogrammes (kg) de viande par habitant en un an, comparativement à une moyenne de 64,1 kg dans l'ensemble de l'Union européenne (UE). La consommation de viande et de produits laitiers est à la baisse en Allemagne. Cela s'explique en partie par la proportion croissante de végétariens et de végétaliens dans la société allemande, mais cela tient aussi au fait que le souci pour la santé bouscule les attitudes traditionnelles à l'égard de l'alimentation. La viande est de plus en plus considérée comme posant un risque potentiel pour la santé. De plus en plus de gens adoptent le « flexitarisme », et ont tendance à manger de petites quantités de viande, pour des raisons de santé et d'éthique (Euromonitor International, 2016).

Historique de la consommation de viande en Europe, kilogrammes par habitant par année
Pays 2010 2011 2012 2013 2014 2015 TCAC 2010-2015
Union européenne 63,36 63,59 63,80 64,01 64,50 64,07 0,22%
Allemagne 68,9 69,4 68,1 67,5 66,7 65,9 −0,89%
Autriche 99,9 100,7 101 101,1 100,9 101,3 0,28%
Belgique 75,7 74,7 74,2 74,3 74,2 74,3 −0,37%
Danemark 63,9 63,8 63,6 62,9 62,2 61,7 −0,70%
Finlande 49,4 49,6 49,7 49,3 48,8 48,2 −0,49%
France 70,7 69,9 69,4 68,8 69,4 69,6 −0,31%
Pologne 65,1 65,5 66,4 67,4 70,8 70,8 1,69%
République tchèque 70 70,4 70,4 72,3 74,4 73,3 0,93%
Grèce 59,1 58,7 58,0 57,2 56,0 54,7 −1,54%
Italie 65,2 65,2 65 63,5 61,6 60,9 −1,36%
Pays-Bas 74 74,3 74,6 73,7 72,8 71,9 −0,57%
Portugal 80,2 81,1 82,5 82,8 82,6 82,7 0,62%
Espagne 60,5 59,3 58,9 58,9 58 58,1 −0,81%
Royaume-Uni 57,4 57,1 56,4 55,7 54,9 54,1 −1,18%
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Prévisions de la consommation de viande en Europe, kilogrammes par habitant par année
Pays 2016 (estimation) 2017 (prévision) 2018 (prévision) 2019 (prévision) 2020 (prévision) TCAC 2015-2020
Union européenne 64,10 64,39 64,87 65,30 65,75 0,64%
Allemagne 65,1 64,3 63,3 62,3 61,3 −1,49%
Autriche 101,3 100,9 100,4 99,7 98,8 −0,62%
Belgique 73,9 73,4 72,9 72,2 71,5 −0,82%
Danemark 61,1 60,6 59,8 59 58,2 −1,21%
Finlande 47,7 47,1 46,5 45,8 45,1 −1,39%
France 69,2 68,7 68,2 67,6 67,2 −0,73%
Pologne 71,8 73,3 75,4 77,4 79,2 2,48%
République tchèque 73,6 75 77 78,9 80,8 2,36%
Grèce 53,8 52,9 52,3 51,6 51,1 −1,28%
Italie 60,2 59,6 59,1 58,7 58,6 −0,67%
Pays-Bas 71,2 70,2 69,2 68,1 67,1 −1,47%
Portugal 82,8 83,1 83,4 83,5 83,6 0,24%
Espagne 58,2 58,4 58,7 58,8 59 0,34%
Royaume-Uni 53,9 53,8 54 54,2 54,5 0,28%
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)

La consommation de viande est à la hausse en Europe de l'Est en raison de la hausse du revenu, alors que les Européens de l'Ouest choisissent de consommer moins de viande. Par conséquent, la consommation de viande dans l'UE a augmenté légèrement entre 2010 et 2015, alors qu'elle a baissé en Allemagne pendant cette même période. D'ici 2020, selon les prévisions d'Euromonitor International, l'Allemagne connaîtra la chute la plus rapide de consommation de viande par habitant au sein de l'UE.

D'après l'European Vegetarian Union (Strecker, 2015), 10 % des consommateurs allemands (7,8 millions) sont végétariens et 1,1 % sont végétaliens (900 000). Le nombre de végétariens en Allemagne a doublé depuis 2006 (Strecker, 2015). Ainsi, il y a un besoin croissant d'étiquetage clair et de définitions convenues et universelles pour les aliments végétariens et végétaliens.

Le bien-être des animaux, les préoccupations environnementales et la perte de confiance sont des considérations importantes pour les consommateurs allemands (Thomasson, 2015). Les scandales liés à la viande chevaline dans les produits de bœuf ainsi que les inquiétudes à l'égard des organismes génétiquement modifiés (OGM) et des antibiotiques poussent les Allemands à vouloir réduire leur consommation de viande ou l'éliminer de leur régime alimentaire. En raison de ces préoccupations, jusqu'à 60 % des Allemands sont prêts à réduire leur consommation de viande, selon un sondage mené par Reuters (Thomasson, 2015). D'après Janssen et coll. (2016), le bien-être des animaux, les questions de santé et les préoccupations environnementales sont les trois principales raisons rapportées par les consommateurs végétaliens, 89,6 %, 69,6 % et de 46,4 % des répondants ayant indiqué ces raisons comme figurant parmi les trois principaux facteurs qui les encouragent à maintenir un régime végétarien.

Perspectives de croissance

Par rapport aux viandes et produits de la mer transformés, les substituts de viande occupent une très faible part du marché, mais ne cessent de prendre de l'importance. Au cours des cinq dernières années, la croissance globale de la catégorie des viandes et produits de la mer transformés a stagné au TCAC de 1,41 %, alors les substituts de viande auraient connu une augmentation de 22,36 %, au cours de cette même période (Euromonitor International, 2016).

Historique des ventes des substituts de viande en Allemagne (en millions de $US)
Catégorie 2010 2011 2012 2013 2014 2015 TCAC 2010-2015
Viandes et produits de la mer transformés 13 902,1 13 778,9 13 797,8 14 242,1 14 582,3 14 907,5 1,41 %
Substituts de viande 49,0 59,5 72,0 92,0 108,8 134,4 22,36 %
Substituts de viande réfrigérés 14,0 17,1 20,7 26,5 31,4 47,1 27,46 %
Substituts de viande surgelés 26,4 32,0 38,8 49,6 58,6 66,2 20,19 %
Substituts de viande de longue conservation 8,6 10,4 12,5 15,9 18,8 21,1 19,66 %
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Prévisions des ventes des substituts de viande en Allemagne (en millions de $US)
Catégorie 2016 2017 2018 2019 2020 TCAC 2016-2020
Viandes et produits de la mer transformés 15 314,3 15 729,8 16 136,8 16 540,6 16 937,7 2,55 %
Substituts de viande 157,1 180,3 204,7 229,3 255,6 12,94 %
Substituts de viande réfrigérés 60,0 73,6 89,0 105,2 123,2 19,71 %
Substituts de viande surgelés 73,8 81,3 88,3 94,7 100,9 8,13 %
Substituts de viande de longue conservation 23,3 25,4 27,4 29,4 31,5 7,83 %
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)

Euromonitor International prévoit que la croissance du secteur des substituts de viande se poursuivra d'ici 2020 et que pour la plupart, cette croissance visera la sous-catégorie des substituts de viande réfrigérés. Les saucisses et les viandes froides, considérées par bon nombre d'Allemands comme partie intégrante de leur alimentation, attirent beaucoup les personnes qui veulent réduire leur consommation de viande. Par ailleurs, Euromonitor International (2015) tout comme Reuters (Thomasson, 2015) ont indiqué que les producteurs de viande transformée fabriquent des versions végétariennes de leurs produits. Les fournisseurs de services alimentaires vendent également des options végétariennes. Edeka, un des principaux magasins au détail à succursales, offre un comptoir Vegithek où des versions sans viande de plats traditionnels allemands sont offertes (Thomasson, 2015).

Analyse de nouveaux produits

L'agence de renseignements commerciaux Mintel a constaté une hausse du nombre de produits commercialisés qui conviennent à un régime végétarien en Allemagne. Selon les données consignées dans les cinq dernières années (2011-2015), 4 347 produits qui portent la mention « végétalien », « végétarien » ou « sans produit animal » ont été lancés sur le marché allemand. La catégorie la plus commune de ces produits alimentaires était celle des substituts de viande : 410 produits de ceux-ci ont été répertoriés au cours de cette période de cinq ans.

Nouveaux produits lancés sur le marché (2011-2015) - Dix catégories principales
Dix catégories principales Nombre de lancements
Total de nouveaux produits végétaliens et végétariens 4 347
Substituts de viande 410
Pâtes/tartinades à légumes salées 239
Barres à grignoter/céréalières/énergétiques 149
Collations aux pommes de terre 141
Mets préparés 138
Biscuits sucrés et biscuits 127
Ingrédients et mélanges à pâtisserie 121
Soupes liquides 120
Céréales froides 116
Tablettes de chocolat 111
Source : Mintel, 2016
Répertorié à l'aide de tous les lancements de produits portant la mention « végétarien », « végétalien » ou « sans produit d'origine animale ».
Nouveaux produits lancés sur le marché (2011-2015) - Type d'entreposage
Type d'entreposage Nombre de lancements
Produits de longue conservation 3 066
Produits réfrigérés 992
Produits surgelés 289
Source : Mintel, 2016
Répertorié à l'aide de tous les lancements de produits portant la mention « végétarien », « végétalien » ou « sans produit d'origine animale ».
Nouveaux produits lancés sur le marché (2011-2015) - Cinq principaux types de lancements
Cinq principaux types de lancements Nombre de lancements
Nouveau produit 2 007
Nouvelle variété/élargissement de la gamme 1 467
Nouvel emballage 541
Nouveau lancement 218
Nouvelle formulation 114
Source : Mintel, 2016
Répertorié à l'aide de tous les lancements de produits portant la mention « végétarien », « végétalien » ou « sans produit d'origine animale ».
Nouveaux produits lancés sur le marché (2011-2015) - Cinq principales allégations
Cinq principales allégations Nombre de lancements
Biologique 2 421
Teneur faible, nulle ou réduite en allergènes 2 034
Sans gluten 1 495
Sans additifs, ni agents de conservation 1 202
Teneur en lactose faible, nulle ou réduite 1 037
Source : Mintel, 2016
Répertorié à l'aide de tous les lancements de produits portant la mention « végétarien », « végétalien » ou « sans produit d'origine animale ».
Allégations à l'exception de celles utilisées pour recueillir les données. Veuillez noter que de nombreuses allégations ont des éléments en commun avec les autres.
Nouveaux produits lancés sur le marché (2011-2015) - Fourchette de prix en dollars US
Fourchette de prix en dollars US Nombre de lancements
De 0 à 1,99 $ 688
De 2 $ à 3,99 $ 1 818
De 4 $ à 5,99 $ 898
De 6 $ à 7,99 $ 273
8 $ et plus 129
Source : Mintel, 2016
Répertorié à l'aide de tous les lancements de produits portant la mention « végétarien », « végétalien » ou « sans produit d'origine animale ».
Bilan dressé à partir de données disponibles.

Deux des cinq principales allégations sont liées à la qualité naturelle des produits, alors que les trois autres se rapportent aux intolérances alimentaires. Les produits biologiques constituent plus de la moitié du nombre total de lancements de produits, ce qui n'est pas surprenant compte tenu de l'importance qu'occupent les aliments biologiques en Allemagne.

La quantité de produits végétaliens et végétariens recensés par Mintel est à la hausse : en 2011, 272 produits ont été relevés; en 2014, 1 049 produits; et en 2015, il y a eu 1 873 produits. À ce jour (en 2016), 1 509 produits ont été lancés sur le marché (Mintel Global New Products Database - GNPD, 2016). Dans de nombreux cas, il ne s'agit pas nécessairement de nouveaux produits végétariens et végétaliens, mais il se peut que les fabricants aient apposé des allégations sur leurs produits actuels afin d'informer et d'attirer les consommateurs.

Exemples de nouveaux produits, 2016

Source : Mintel, 2016

Pleins feux sur le commerce au détail : Veganz

Établie en 2011, Veganz est la première chaîne de supermarchés végétaliens de l'Union européenne. Outre son siège social à Berlin-Friedrichshain, Veganz a ouvert neuf magasins en Allemagne (Berlin-Kreuzberg, Berlin-Prenzlauer Berg, Essen, Francfort, Hambourg, Leipzig, Munich), en Autriche (Vienne) et en République tchèque (Prague) (site Web de Veganz). La plupart des magasins, dont ceux à l'extérieur de l'Allemagne, ont des cafés-bistro végétaliens. De plus, à Hambourg, Veganz offre un comptoir en ligne, où les clients peuvent passer une commande, puis passer la chercher ou la faire livrer.

Veganz a sa propre marque maison de produits emballés. Des exemples de ces produits figurent dans la section Exemples de nouveaux produits, 2016, plus bas. Ils sont également distribués dans d'autres supermarchés (notamment Edeka et Coop, en Suisse) en Europe (Mintel GNPD, 2016).

De nombreux blogues portant sur le style de vie végétalien et végétarien et même sur les voyages font l'éloge de la chaîne Veganz. À titre d'exemple, la blogueuse de voyages Mary Scherpe, s'est rendue au magasin de Friedrichshain en 2012 et a écrit des commentaires positifs sur la nourriture servie au bistro. (Scherpe, 2012). En 2014, le site Web Veganoo a formulé des critiques élogieuses des magasins Veganz. Quant à Lena Tachdjian, une rédactrice du site Web ClearlyVeg, qui se consacre à l'alimentation végétalienne, elle s'est rendue à la succursale de Hambourg en 2016 et a acclamé Veganz pour son décor, son bistro, la variété, les produits et échantillons uniques en leur genre.

Des plans sont en cours pour développer les activités de Veganz en Amérique du Nord : le siège social sera à Portland, et les produits de marque maison seront vendus dans des supermarchés des États-Unis, et les Américains auront la possibilité d'acheter en ligne (blogue de Veganz, 2016).

Certification et étiquetage

Les législateurs allemands ont adopté des définitions juridiques des termes « végétalien » et « végétarien ». Selon Niamh Michail de Food and Drink Europe (2016), le gouvernement allemand en collaboration avec VEBU (l'union végétarienne allemande de l'Union végétarienne européenne) ont défini les aliments végétaliens comme des aliments qui « ne sont pas d'origine animale » et qui ne contiennent aucun ingrédient, additif technologique ou autre substance d'origine animale. Les aliments végétariens sont soumis aux mêmes restrictions que les produits végétaliens, sauf qu'ils peuvent contenir du lait, du colostrum, des œufs, du miel, de la cire d'abeille, de la propolis ou de la lanoline. La législation vise à garantir que les produits étiquetés végétariens et végétaliens conviennent aux consommateurs végétaliens et végétariens.

Avant l'adoption de cette norme, l'Union végétarienne européenne a mis au point son propre label de produits végétariens, le Label-V. Le label volontaire, qui a vu le jour en 1985, a des critères rigoureux : tout produit portant ce label ne peut pas contenir de produit d'origine animale ou de produit fabriqué à partir d'animaux abattus. Par exemple, du fromage étiqueté comme produit végétarien ne peut pas contenir de présure extraite de carcasses de veaux (site Web Label-V). Par ailleurs, la présence d'organismes génétiquement modifiés (OGM) est interdite. En Allemagne, le Label-V est géré par l'organisme VEBU. Les produits portant le Label-V peuvent aussi porter la mention végétalienne (vegan), mais le Label-V vise particulièrement les produits végétariens. Le Label-V est appliqué aux produits alimentaires transformés vendus en magasin tout comme ceux qui figurent sur les menus de restaurants.

La Vegan Society est une association fondée à Birmingham, en Angleterre, qui fait la promotion de sa marque de commerce Vegan, utilisée depuis 1990 et qui est enregistrée en Europe, au Canada, aux États-Unis, en Australie et en Inde (site Web Vegan Society). Bien que son logo ressemble à celui de l'European Vegetarian Union, il ne peut que paraître sur l'emballage de produits alimentaires et de produits de beauté qui ne contiennent absolument aucun produit d'origine animale ni dérivé d'espèces animales et dont la production n'a entraîné aucun essai ayant été effectué sur des animaux. L'utilisation d'OGM est permise, pourvu qu'aucun gène animal, ni substance d'origine animale n'ait été mis en jeu lors du processus de développement de ces OGM. Des droits de licence annuels sont imposés pour l'utilisation de la marque de commerce Vegan. La Vegan Society fait la promotion des produits homologués par l'intermédiaire de salons professionnels et de son site Web.

On permet que tous les produits soient fabriqués dans des installations qui produisent aussi des produits non végétaliens ou non végétariens, mais l'équipement de cuisine doit absolument faire l'objet d'un nettoyage minutieux afin de réduire les risques de contamination croisée.

Conclusion

Même si la majorité des consommateurs allemands mangent encore de la viande, le nombre de végétaliens et de végétariens est à la hausse de telle sorte que les Allemands ayant adopté un régime à base de végétaux constituent aujourd'hui une importante minorité. De plus, les consommateurs de viande choisissent d'en manger moins et se tournent de plus en plus vers des options végétaliennes et végétariennes pour des raisons liées à la santé et à l'environnement. On s'attend à ce qu'au cours des prochaines années, les aliments végétaliens et végétariens représentent un potentiel de croissance important. Le nombre de produits végétaliens et végétariens lancés sur le marché chaque année est à la hausse, particulièrement ceux de la sous-catégorie des substituts de viande.

À cause des problèmes liés à l'information qui a trait aux ingrédients d'origine animale, certains labels ont été créés pour permettre aux consommateurs de facilement vérifier si les produits qu'ils comptent acheter leur conviennent. Par ailleurs, la chaîne de magasins Veganz qui a ouvert ses portes en Allemagne permet aux végétaliens et aux végétariens d'acheter des aliments sans tracas. La rapidité avec laquelle ce secteur alimentaire a pris de l'expansion témoigne de l'importance croissante des aliments végétaliens et végétariens en Allemagne.

En terminant, lorsque l'AECG entrera en vigueur, près de 94 % des lignes tarifaires agricoles de l'UE seront exemptes de droits de douane. Grâce à l'élimination des droits imposés par l'UE, les producteurs, les transformateurs et les exportateurs canadiens seront plus à même de soutenir la concurrence sur les marchés de l'UE.

Pour plus d'information

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le marché allemand et d'autres marchés, consulter la collection complète des rapports d'analyse mondiale sous la rubrique Statistiques et renseignements sur les marchés qui présente les revues de marché par secteur d'intérêt et par région, à l'adresse :

Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur le Salon International de l'Agroalimentaire (SIAL) 2016, communiquez avec :

Ressources

Série santé et mieux-être - Aliments végétariens et végétaliens en Allemagne
Rapport d'analyse mondiale
© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2016).

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :
Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :