Sélection de la langue

Recherche

Profil du secteur de la restauration – Japon

Décembre 2019

Sommaire

Ayant une population d'environ 127 millions d'habitants et un produit intérieur brut (PIB) de 5 billions de dollars américains en 2018, le Japon constitue l'un des plus grands marchés de consommation au monde et offre des possibilités aux exportateurs canadiens, surtout à ceux qui s'intéressent au marché des services d'alimentation.

L'industrie japonaise des services d'alimentation devrait continuer de croître lentement. La réduction du nombre de consommateurs en raison d'une diminution et du vieillissement de la population ainsi qu'une tendance continue à manger à la maison, sous-tendue par des modes de vie de plus en plus effrénés des consommateurs, limitent la croissance, tandis que les exploitants continuent de lutter contre les effets de la pénurie de main-d'œuvre (Euromonitor, 2019).

Malgré une croissance lente, l'industrie japonaise des services commerciaux d'alimentation demeure importante et les ventes dans ce secteur ont atteint 274,6 milliards de dollars américains (G$ US) en 2018. Le nombre de touristes étrangers au Japon, qui composent l'un des principaux groupes de consommateurs de l'industrie des services d'alimentation, a atteint 31,2 millions en 2018 et devrait continuer d'augmenter rapidement dans les prochaines années, entre autres grâce aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020 et à l'Exposition universelle qui se tiendra à Osaka en 2025.

Les restaurants sont le plus important sous-secteur des services d'alimentation à but lucratif du Japon, avec des ventes de 139,8 G$ US en 2018, soit un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 1,0 % de 2015 à 2018. Les pubs, les clubs et les bars (PCB) se classaient au deuxième rang des sous-secteurs sur le plan de la valeur des ventes (52,1 G$ US) en 2018, suivis du commerce de détail [consommation sur place] (30,1 G$ US), des établissements d'hébergement (24,9 G$ US) et des cafés en milieu de travail (15,8 G$ US). Tous les sous-secteurs ont connu une croissance modeste de 2015 à 2018.

La franchise « 7-Eleven » a été la principale entreprise de services d'alimentation avec un chiffre d'affaires de 6 G$ US en 2017, représentant 2,7 % du marché japonais des services d'alimentation. Les autres principales entreprises de services d'alimentation étaient McDonald (4,6 G$ US), Lawson inc. (4,2 G$ US), FamilyMart (2,2 G$ US) et Gusto (1,8 G$ US).

Le Japon possède l'une des chaînes d'approvisionnement alimentaire les plus développées au monde. Les restaurants individuels ont tendance à acheter des aliments dans les marchés d'aliments frais, les supermarchés ou les magasins de détail situés à proximité. Les chaînes de restaurants ont tendance à se procurer des aliments auprès de grossistes de l'industrie des services d'alimentation qui offrent des services combinés d'expédition et de livraison d'aliments et de matériel de restauration.

Remarque : le présent rapport se concentre sur les exploitants à but lucratif plutôt que sur les exploitants en établissement à prix d'achat (milieu de l'éducation, des soins de santé ou les hôpitaux).

Profil et tendance de consommation

Ayant une population d'environ 127 millions d'habitants et un produit intérieur brut (PIB) de 5 billions de dollars américains en 2018, le Japon est la troisième économie en importance au monde et offre des possibilités aux exportateurs canadiens, surtout à ceux qui s'intéressent au grand marché des services commerciaux d'alimentation.

Le Japon possède l'une des clientèles les plus exigeantes au monde en ce qui concerne la qualité des produits et l'innovation. Le Japon a également une population importante et vieillissante, ainsi qu'un faible taux de natalité. Ces changements démographiques auront une incidence sur les perspectives de croissance dans le secteur des services d'alimentation.

Les consommateurs japonais hésitent de plus en plus à dépenser en raison de l'incertitude économique. Ils ont aussi de la difficulté à trouver du temps libre dans une journée en raison de leur mode de vie chargé. Le Japon connaît ainsi une croissance lente dans de nombreux services d'alimentation. Les consommateurs affirment aussi avoir très peu envie de boire de l'alcool à l'extérieur de leur domicile. Cependant, le manque de temps pousse les jeunes consommateurs à se tourner vers les chaînes de magasins.Note de bas de page 1

Les tendances qui stimulent la consommation dans l'industrie des services d'alimentation au Japon ont changé au cours des dernières années. Durant la période de 2010 à 2015, les tendances de consommation dans cette industrie ont porté sur les quatre aspects suivants :

Le souci des prix
Une grande importance est accordée à la valeur dans les circuits autres que les restaurants à service complet (RSC); faible confiance des consommateurs.
La commodité
Il est bon d'avoir, dans la mesure du possible, des attentes distinctes de la part des consommateurs.
Des limites claires entre les circuits
Il y a des différences claires entre les restaurants à service rapide (RSR), les RSC, les PCB et les cafés et salons de thé.
L'expérience
Les consommateurs sont plus emballés par les nouvelles expériences que par les nouveaux produits.

Toutefois, de 2016 à 2021, les tendances de consommation ont porté principalement sur les quatre aspects suivants, et elles continueront de le faire :

La valeur avant le prix
Les consommateurs avertis sont plus disposés à dépenser s'ils sont convaincus.
L'ultra-commodité
Les exploitants mettent les bouchées doubles pour s'adapter à la vie des consommateurs.
Des limites floues entre les circuits
Les limites entre les circuits se brouillent lorsque les exploitants en offrent davantage et empruntent des concepts à d'autres circuits.
Des expériences intelligentes
L'utilisation de la technologie mobile permet d'offrir des façons plus intelligentes de magasiner afin de maximiser l'efficacité et la valeur.

Marché global des services d'alimentation

La pénurie de main-d'œuvre au Japon, qui résulte de la diminution et du vieillissement de la population et d'une approche historiquement restrictive à l'égard de l'immigration, demeure un grave problème pour l'industrie. L'offre limitée de main-d'œuvre a fait grimper les salaires, tandis que les exploitants de services d'alimentation ont également vu les coûts augmenter en raison de la hausse du prix des ingrédients.

On s'attend à ce que l'industrie japonaise des services commerciaux d'alimentation continue de connaître une croissance lente au cours de la période de prévision. La réduction du nombre de consommateurs en raison d'un changement démographique et une tendance continue à manger à domicile, soutenue par des modes de vie des consommateurs de plus en plus occupés, devraient limiter la croissance, tandis que les exploitants continuent de lutter contre les effets de la pénurie de main-d'œuvre. Les exploitants doivent également se tourner vers les touristes.Note de bas de page 2

Le Japon est devenu la destination touristique qui a connu la plus forte croissance au monde au cours des dix dernières années. Le nombre de visiteurs étrangers au Japon en 2018 a atteint 31,2 millions et devrait atteindre l'objectif de 40 millions d'ici 2020Note de bas de page 3.

Les restaurants sont le plus grand sous-secteur des services d'alimentation du Japon, atteignant 139,8 G$ US en 2018, avec un TCAC de 1,0 % de 2015 à 2018. Il devrait atteindre 143,3 G$ US d'ici 2022, avec un TCAC de 0,4 %. Les pubs, les clubs et les bars (PCB) se classent au deuxième rang pour la valeur des ventes (52,1 G$ US) en 2018, suivis du commerce de détail [consommation sur place] (30,1 G$ US), les établissements d'hébergement (24,9 G$ US) et les cafés en milieu de travail (15,8 G$ US). Tous les sous-secteurs ont connu une croissance modeste de 2015 à 2018 et devraient croître légèrement de 2019 à 2022.

La consolidation varie selon le circuit : les exploitants de chaînes ont une forte présence dans les RSR et les circuits de cafés et de salons de thé, tandis que les circuits de RSC et de PCB sont très fragmentés. Les circuits qui étaient auparavant distincts les uns des autres offrent de plus en plus des produits et des formats qui chevauchent les limites entre eux. Parmi les exemples de brouillage des limites des circuits, mentionnons l'offre d'alcool dans les RSR et les établissements à service complet, dans les cafés et les salons de thé.Note de bas de page 1

Valeur des ventes et croissance des services d'alimentation au Japon par sous-secteur, en millions de dollars américains (données antérieures et prévisions)
Sous-secteur 2015 2018 Part en %, 2018 TCAC* en % 2015-2018 2019 2022 TCAC* en % 2019-2022
Hébergement 24 212,7 24 897,0 9,1 0,7 25 057,6 25 422,6 0,4
Loisirs 8 227,3 8 400,4 3,1 0,5 8 432,9 8 514,6 0,2
Exploitants mobiles 297,5 308,6 0,1 0,9 310,5 315,5 0,4
Pubs, clubs et bars 50 961,2 52 067,3 19,0 0,5 52 276,4 52 746,2 0,2
Restaurants 134 208,3 139 775,4 50,9 1,0 140 868,7 143 313,8 0,4
Commerce de détail (consommation sur place)[1] 29 235,3 30 134,2 11,0 0,8 30 305,0 30 735,0 0,4
Voyages 3 137,9 3 218,1 1,2 0,6 3 234,4 3 273,7 0,3
Cafés en milieu de travail 15 473,4 15 784,8 5,7 0,5 15 847,9 15 997,0 0,2
Total 265 753,5 274 585,7 100,0 0,8 276 333,5 280 318,5 0,4

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : aire de restauration dans les marchés de détail

Au Japon, le sous-secteur des restaurants a enregistré les ventes les plus importantes dans le secteur japonais des services d'alimentation à but lucratif, représentant 50,9 % des recettes totales des services d'alimentation en 2018. Dans ce sous-secteur, les restaurants décontractés ont enregistré les ventes les plus élevées, soit 91,5 G$ US en 2018, suivis des restaurants-minute (29,5 G$ US). Ces deux principaux points de vente représentaient 86,5 % des ventes totales dans le sous-secteur des restaurants (139,8 G$ US).

En 2018, les restaurants décontractés représentaient 33,2 % des ventes totales du secteur des services d'alimentation (274,6 G$ US), tandis que les restaurants-minute en représentaient 10,8 %. Les deux types ont connu une bonne croissance avec un TCAC de 0,9 % et de 1,5 %, respectivement, de 2015 à 2018, et on prévoit une croissance modérée à un TCAC de 0,3 % et de 0,4 %, respectivement, de 2019 à 2022. En 2018, les ventes des restaurants gastronomiques ont atteint 5 G$ US, soit 18,3 fois moins que les ventes des restaurants décontractés et 6 fois moins que les ventes des restaurants-minute. Cela reflète le fait que les Japonais, surtout les travailleurs, ont tendance à manger rapidement en raison de leur mode de vie effréné, tandis que la plupart des personnes âgées profitent d'une expérience culinaire enrichissante. Les restaurants décontractés essaient de rivaliser directement avec les restaurants-minute. Les consommateurs à court de temps exigent de plus en plus une offre de produits plus pratique du côté plus décontracté du circuit. En comparaison, les exploitants de restaurants-minute prennent de l'expansion au-delà des frontières des circuits afin d'accroître la fréquence des visites, ciblant des consommateurs moins sensibles aux prix. Un exemple clé est d'offrir de l'alcool avec des en-cas, en concurrence directe avec la chaîne des PCB.

En 2018, les cafés et les salons de thé ont enregistré des ventes de 11,6 G$ US, soit 4,2 % de l'ensemble des ventes dans le secteur des services d'alimentation. Ces points de vente comptent un nombre important de grandes chaînes, locales et internationales. Les principales entreprises sont Starbucks, Doutor, Komeda et Tully's. De nombreux consommateurs utilisent ces points de vente comme un compromis entre la commodité offerte par les restaurants-minute et la détente offerte par les restaurants à service complet. Bon nombre de consommateurs plus âgés fréquentent également ces points de vente pour la socialisation et la relaxation régulières. Les cafés et les salons de thé sont de plus en plus polarisés entre des endroits qui offrent un service pratique sur le pouce aux consommateurs qui manquent de temps et des endroits qui privilégient une atmosphère de détente où les convives peuvent se détendre et socialiser avec leurs amis.

En 2018, le sous-secteur des PCB était le deuxième en importance selon les revenus dans le secteur japonais des services d'alimentation à but lucratif, représentant 19 % des revenus totaux. Dans le sous-secteur des PCB, les boîtes de nuit ont enregistré les ventes les plus élevées, soit 23,9 G$ US en 2018, suivies des bars (15,2 G$ US) et des pubs (10,1 G$ US). Ces trois points de vente ont connu une croissance de 0,8 %, 0,3 % et 0,3 % respectivement de 2015 à 2018, et on prévoit une croissance à un TCAC de 0,2 %, 0,1 % et 0,1 %, respectivement, de 2019 à 2022.

Dans le sous-secteur du commerce de détail [consommation sur place] (qui représentait 11 % des ventes totales du secteur des services d'alimentation en 2018), les dépanneurs ont affiché les ventes les plus élevées, soit 14,8 G$ US en 2018, suivis des boulangeries-pâtisseries (7,9 G$ US). Ces deux principaux points de vente représentaient 75,4 % des ventes totales dans le sous-secteur du commerce de détail (30,1 G$ US). Les deux points de vente ont progressé à un TCAC de 0,8 % et de 0,9 % respectivement de 2015 à 2018 et devraient croître à un TCAC de 0,3 % de 2019 à 2022.

Dans le sous-secteur de l'hébergement (qui représente 9,1 % des ventes totales du secteur des services d'alimentation en 2018), les hôtels et les motels ont enregistré les ventes les plus élevées, soit 17,2 G$ US en 2018, suivis des petits hôtels (2,3 G$ US). Ces deux principaux points de vente représentaient 78,6 % des ventes totales dans le sous-secteur de l'hébergement (24,9 G$ US). Les deux points de vente ont progressé à un TCAC de 0,8 % et de 0,6 %, respectivement, de 2015 à 2018 et devraient croître à un TCAC de 0,3 % et 0,2 %, respectivement, de 2019 à 2022.

Dans le sous-secteur des cafés en milieu de travail (qui représentait 5,7 % des ventes totales du secteur des services d'alimentation en 2018), les points de vente dans des établissements industriels ont affiché les ventes les plus élevées en 2018, soit 10,1 G$ US, suivis des points de vente dans des établissements gouvernementaux (3,5 G$ US). Ces deux principaux points de vente représentaient 87,1 % des ventes totales dans le sous-secteur des cafés en milieu de travail (15,8 G$ US). Les deux points de vente ont progressé à un TCAC de 0,3 % et de 0,7 % respectivement de 2015 à 2018 et devraient croître à un TCAC de 0,1 % et 0,2 % respectivement de 2019 à 2022.

Services d'alimentation au Japon par sous-secteur et point de vente, en millions de dollars américains (données antérieures et prévisions)
Sous-secteur Point de vente 2015 2018 TCAC* en % 2015-2018 2019 2022 TCAC* en % 2019-2022
Hébergement Chambre d'hôte 1 697,2 1 713,3 0,2 1 720,3 1 746,5 0,2
Parc à roulottes 34,8 34,9 0,1 34,9 35,0 0,0
Petit hôtel 2 289,3 2 345,9 0,6 2 356,8 2 384,5 0,2
Parc de villégiature 1 338,3 1 369,4 0,6 1 375,6 1 391,0 0,2
Auberge de jeunesse 1 000,2 1 023,4 0,6 1 028,2 1 039,7 0,2
Hôtel et motel 16 699,2 17 221,4 0,8 17 346,1 17 614,7 0,3
Autres 1 153,7 1 188,8 0,8 1 195,7 1 211,2 0,2
Loisirs Divertissement 4 137,4 4 202,3 0,4 4 212,3 4 239,9 0,1
Établissement 3 079,3 3 171,6 0,7 3 190,4 3 236,1 0,3
Attraction touristique 1 010,6 1 026,4 0,4 1 030,3 1 038,6 0,1
Exploitants mobiles Autres 223,1 231,9 1,0 233,3 237,1 0,3
Camionnettes 74,4 76,7 0,8 77,2 78,4 0,3
Pubs, clubs et bars Bar 15 028,4 15 232,5 0,3 15 271,5 15 357,2 0,1
Boîte de nuit 23 152,3 23 870,2 0,8 24 002,0 24 302,2 0,2
Club privé 1 552,2 1 589,9 0,6 1 599,1 1 618,7 0,2
Pub 9 943,9 10 062,6 0,3 10 085,1 10 134,8 0,1
Club social 1 284,4 1 312,0 0,5 1 318,7 1 333,4 0,2
Restaurants Restaurant décontracté 88 376,9 91 451,4 0,9 92 054,3 93 397,8 0,3
Café ou salon de thé 11 120,3 11 583,8 1,0 11 674,3 11 883,2 0,3
Restaurant gastronomique 4 801,5 5 034,8 1,2 5 080,5 5 181,5 0,3
Bar laitier 2 161,6 2 221,9 0,7 2 235,4 2 266,0 0,2
Restaurant-minute 27 748,0 29 483,5 1,5 29 824,2 30 585,3 0,4
Commerce de détail Boulangerie-pâtisserie 7 639,3 7 908,0 0,9 7 962,5 8 095,7 0,3
Dépanneur 14 312,0 14 797,4 0,8 14 888,7 15 122,8 0,3
Épicerie fine 217,9 227,6 1,1 229,5 234,1 0,4
Grand magasin 481,2 501,8 1,1 505,1 514,5 0,3
Centre de jardin et de rénovation 136,6 140,3 0,7 141,1 142,9 0,2
Autres 563,0 580,9 0,8 584,3 592,6 0,2
Commerce dans une station-service 1 486,9 1 483,1 −0,1 1 482,4 1 480,7 0,0
Supermarché et hypermarché 4 398,5 4 495,0 0,5 4 511,4 4 551,8 0,2
Voyages Aérien 281,4 289,8 0,7 291,4 295,0 0,2
Ferroviaire 2 827,2 2 898,5 0,6 2 913,1 2 948,6 0,2
Maritime 29,3 29,8 0,4 29,9 30,1 0,1
Café en milieu de travail Gouvernement 3 409,2 3 505,6 0,7 3 525,4 3 573,4 0,2
Entreprise industrielle 10 111,3 10 238,8 0,3 10 265,1 10 328,6 0,1
Détail, finances 1 952,9 2 040,5 1,1 2 057,5 2 095,1 0,3
Total 265 753,5 274 585,7 0,8 276 333,5 280 318,5 0,3

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Services d'alimentation : Comparaison entre les restaurants franchisés et les restaurants indépendants

En 2018, les exploitants indépendants de services commerciaux d'alimentation ont continué de faire face à des défis découlant du vieillissement de la population, du manque de main-d'œuvre et de la demande croissante des consommateurs pour des produits de grande qualité à faible prix. Cela a entraîné une baisse du nombre d'exploitants indépendants dans la plupart des points de vente en 2018.Note de bas de page 2

Malgré la croissance plus rapide parmi les exploitants franchisés, dans le sous-secteur des restaurants, les ventes des restaurants indépendants représentaient 53,7 % des ventes totales, tandis que les chaînes de restaurants en représentaient 46,3 % en 2018. Dans le secteur de l'hébergement, les ventes des exploitants indépendants représentaient 70,7 % des ventes totales, tandis que les ventes des exploitants de chaînes en représentaient 29,3 %. Dans le sous-secteur des pubs, des clubs et des bars, les ventes des exploitants indépendants représentaient 80,7 % des ventes totales, tandis que les ventes des exploitants franchisés représentaient 19,3 %. La valeur des ventes des exploitants indépendants était plus élevée que celle des exploitants de chaînes dans tous les sous-secteurs, sauf dans le sous-secteur du commerce de détail [consommation sur place] (31,5 % pour les exploitants indépendants; 68,5 % pour les exploitants de chaînes).

La croissance des exploitants franchisés et des exploitants indépendants dans tous les sous-secteurs a été très lente, les TCAC variant de 0,3 % à 1,1 % entre 2015 et 2018. Le TCAC devrait demeurer marginal de 2019 à 2022.

Ventes des services d'alimentation au Japon : exploitants franchisés comparés aux exploitants indépendants, en millions de dollars américains (données antérieures et prévisions)
Chaînes ou indépendants Sous-secteur 2015 2018 TCAC* en % 2015-2018 2019 2022 TCAC* en % 2019-2022
Chaînes Hébergement 7 062,7 7 290,2 0,8 7 342,0 7 458,1 0,4
Loisirs 2 754,4 2 819,2 0,6 2 832,3 2 864,9 0,3
Pubs, clubs et bars 9 924,2 10 060,2 0,3 10 087,3 10 148,0 0,2
Restaurants 61 962,3 64 683,9 1,1 65 228,6 66 465,0 0,5
Commerce de détail 20 015,1 20 630,3 0,8 20 745,6 21 039,1 0,4
Sous-total – Chaînes 101 718,7 105 483,7 0,9 106 235,8 107 975,1 0,4
Indépendants Hébergement 17 149,9 17 606,9 0,7 17 715,6 17 964,5 0,3
Loisirs 5 473,0 5 581,2 0,5 5 600,6 5 649,7 0,2
Exploitants mobiles 297,5 308,6 0,9 310,5 315,5 0,4
Pubs, clubs et bars 41 037,0 42 007,1 0,6 42 189,1 42 598,2 0,2
Restaurants 72 246,1 75 091,5 1,0 75 640,1 76 848,8 0,4
Commerce de détail 9 220,1 9 503,9 0,8 9 559,4 9 695,9 0,4
Sous-total – indépendants 145 423,5 150 099,1 0,8 151 015,3 153 072,7 0,3
Non précisés Voyages 3 137,9 3 218,1 0,6 3 234,4 3 273,7 0,3
Cafés en milieu de travail 15 473,4 15 784,8 0,5 15 847,9 15 997,0 0,2
Sous-total – non précisés 18 611,3 19 002,9 0,5 19 082,4 19 270,7 0,2
Total 265 753,5 274 585,7 0,8 276 333,5 280 318,5 0,4

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Comparaison entre la consommation sur place et les commandes à emporter

En ce qui concerne la valeur des ventes du secteur des services d'alimentation au Japon en 2018, les circuits de restauration « sur place » ont enregistré des ventes de 228,6 G$ US, ce qui représente 83,3 % de la part du marché, tandis que celles des circuits de restauration « à emporter » ont atteint 45,9 G$ US, ce qui représente 16,7 % de la part du marché. Dans le sous-circuit « à emporter », le montant correspondant au ramassage a atteint 37,5 G$ US, ce qui représente une part de 13,6 %, tandis que le montant associé à la livraison a atteint 8,5 G$ US, ce qui représente une part de 3,1 %. Les circuits « sur place » et « à emporter » ont respectivement augmenté à un TCAC de 0,8 % et de 1,1 % de 2015 à 2018. On prévoit que le sous-circuit de la livraison atteindra le TCAC le plus élevé, soit 0,9 %, dans les circuits « sur place » et « à emporter » confondus de 2019 à 2022.

Valeur des ventes et croissance par circuit : comparaison entre la consommation sur place et les commandes à emporter, en milliards de dollars américains (données antérieures et prévisions)
Circuit Sous-circuit 2015 2018 Part en % 2018 TCAC* en % 2015-2018 2019 2022 TCAC* en % 2019-2022
Sur place Sur place 221,7 228,6 83,3 0,8 229,9 232,9 0,3
À emporter Ramassage 36,1 37,5 13,6 0,9 37,8 38,5 0,5
Livraison 7,9 8,5 3,1 1,6 8,6 8,9 0,9
Sous-total – à emporter 44,1 45,9 16,7 1,1 46,4 47,4 0,6
Total 265,8 274,6 100 0,8 276,3 280,3 0,4

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les 10 principales entreprises de services d'alimentation au Japon

En 2017, 7-Eleven était la première entreprise de services d'alimentation en importance avec des ventes de 6 milliards de dollars américains, ce qui représente 2,7 % du marché des services d'alimentation au Japon. Elle était suivie par McDonalds (4,6 G$ US), Lawson Inc. (4,2 G$ US), FamilyMart (2,2 G$ US) et Gusto (1,8 G$ US).

L'offre de services de dépanneur demeure une option importante pour les consommateurs occupés. Les restaurants à services réduits situés dans des chaînes de dépanneurs constituent la catégorie la plus importante sur le plan de la valeur au Japon. Les principaux acteurs des services commerciaux d'alimentation, 7-Eleven, Lawson et FamilyMart, sont tous très actifs dans leur offre de restaurants à services réduits.

7-Eleven est la plus grande chaîne de conbini (petit magasin de détail qui affiche de longues heures d'ouverture et qui vend habituellement des produits alimentaires de base, des collations et des boissons). L'entreprise compte près de 20 000 emplacements au Japon (en anglais seulement) et elle a la réputation d'avoir les meilleures options alimentaires. Ses produits sont régulièrement en tête du classement des aliments offerts dans les conbini (en japonais seulement), le café fraîchement moulu et le pain préemballé étant particulièrement populaires. L'aliment le plus populaire de l'entreprise Lawson est le poulet frit, qui est cuit sur place et vendu dans la section des aliments chauds près des caisses. Le pain et les pâtisseries sont les produits alimentaires les plus populaires de l'entreprise FamilyMart.Note de bas de page 4

Sur le plan des revenus, la chaîne McDonald's est la plus importante exploitante de restaurants à service rapide du Japon; elle se concentre sur les hamburgers, les accompagnements et les options de poulet frit. Parmi les produits d'influence locale, mentionnons les hamburgers accompagnés de sauces japonaises et une plus grande variété de plats de hamburgers à base de produits de la mer qui changent selon les saisons. McDonalds Japan est l'un des principaux marchés pour la gamme McCafé de boissons au café et de produits de boulangerie-pâtisserie; une majorité de points de vente McDonalds servant les produits McCafé à travers le pays. Beaucoup de points de vente ont un espace McCafé distinct, doté de sièges plus confortables et d'une gamme de produits de boulangerie-pâtisserie.

En général, les petites portions et les petits emballages sont plus courants dans l'industrie des services d'alimentation au Japon, en raison du vieillissement de la population, de la taille réduite des ménages et de l'espace d'entreposage et de rangement limité à la maison et dans les restaurants.

Les 10 principales entreprises de services d'alimentation du Japon, selon les ventes et les parts de marché, 2017 en millions de dollars
Entreprise En millions de dollars américains Part en %
7-Eleven 6 025,0 2,7
McDonald's 4 600,3 2,0
Lawson Inc. - Dans l'ensemble 4 173.3 1,8
FamilyMart 2 172,4 1,0
Gusto 1 784,3 0,8
Hotto Motto 1 631,6 0,7
Akindo Sushiro 1 474,2 0,7
Starbucks 1 415,0 0,6
Sukiya 1 323,9 0,6
Saizeriya 1 318,9 0,6
Autres 200 132,6 88,5
Total 226 051,4 100,0

Source :GlobalData, 2019

Distribution

Le Japon possède l'une des chaînes d'approvisionnement alimentaire les plus développées au monde. Les restaurants individuels ont tendance à acheter des aliments dans les marchés de produits frais, les supermarchés ou les magasins de détail à proximité. Les chaînes de restaurants ont quant à elles tendance à s'approvisionner auprès de grossistes de l'industrie des services d'alimentation qui offrent des services combinés d'expédition et de livraison d'une grande variété d'aliments et de matériel de restauration. Certains de ces grossistes importent des aliments directement de pays étrangers, mais la plupart d'entre eux achètent des aliments importés par l'intermédiaire de sociétés de commerce, qui fonctionnent comme des importateurs légaux de produits et remplissent diverses fonctions, notamment la manipulation de documents, le dédouanement, les analyses, l'entreposage et le financement des stocks.

Certains détaillants « au comptant sans livraison », y compris les clubs de grossistes tels que COSTCO et METRO, sont des sources populaires de produits alimentaires pour de petits exploitants de services d'alimentation. Le plus grand est Gyomu Super (supermarché d'entreprise) appartenant à une société locale, Kobe Bussan, qui compte au total 777 points de vente. De plus, les grossistes alimentaires régionaux ont formé des alliances d'achat stratégiques et ont ouvert des points de vente au comptant sans livraison. Les produits de la mer, les fruits et légumes frais, le café, les assaisonnements et les condiments, le vin, le fromage, les légumes surgelés, les produits de boulangerie-pâtisserie surgelés et la viande emballée en vrac, sont des produits alimentaires vendus avec succès dans ces points de vente.

Les grandes sociétés de commerce général (telles que Mitsubishi, Marubeni, Mitsui, Itochu, etc.) ont de nombreuses divisions spécialisées dans une grande variété de produits alimentaires importés, tandis que les petits importateurs ont tendance à se spécialiser dans une gamme limitée de produits de grande valeur. La majorité des grands exploitants de services d'alimentation ont recours à des sociétés de commerce ou à des centres de distribution désignés plutôt qu'à des grossistes, bien que certains importent directement des produits. Malgré cela, ils sous-traitent souvent les activités de la chaîne d'approvisionnement, y compris le traitement des importations, la gestion des stocks et la livraison.

Les grossistes spécialisés dans les hôtels, les restaurants et les services d'alimentation en établissement se regroupent. Afin d'ajouter de la valeur, la plupart des grands grossistes possèdent leurs propres camions de distribution et se concentrent sur le transport de vastes gammes de produits offrant ainsi un service efficace à guichet unique aux petits exploitants de services d'alimentation ou aux petites chaînes. Certains grossistes commencent maintenant à importer directement des produits afin de réduire davantage les coûts.Note de bas de page 5

Possibilités pour le Canada

Les avantages de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP)

Le PTPGP accorde au Canada un accès préférentiel aux principaux marchés d'exportation, dont le Japon, pour ses produits agricoles et agroalimentaires. En vertu de l'Accord, les droits de douane seront éliminés ou réduits sur une vaste gamme d'exportations canadiennes du secteur agricole, y compris la viande, les céréales, les légumineuses, le sirop d'érable, les vins et spiritueux, les produits de la mer et d'autres produits agroalimentaires.

Le Japon a éliminé les droits de douane sur près de 32 % des lignes tarifaires visant les produits agricoles et agroalimentaires à l'entrée en vigueur de l'Accord le 30 décembre 2018. D'autres lignes tarifaires (9 %) fourniront un traitement tarifaire préférentiel au moyen de contingents permanents et de contingents propres au Canada. Le reste des lignes tarifaires prévoit l'élimination ou la réduction des droits sur une période pouvant aller jusqu'à 20 ans, ou la réduction des droits applicables dans la limite du contingent ou hors contingent. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez lire l'aperçu d'Affaires mondiales Canada sur le PTPGP et le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire du Canada.

L'une des premières étapes avant de pénétrer le marché est de déterminer si la vente d'un produit est autorisée ou non au Japon. Il pourrait y avoir des restrictions en raison de préoccupations phytosanitaires ou liées à la salubrité des aliments qui peuvent empêcher l'importation d'un produit. Les produits doivent être conformes à la réglementation japonaise visant les ingrédients alimentaires, notamment en ce qui concerne les additifs alimentaires.

Il est fortement recommandé aux exportateurs de travailler avec l'agent importateur local, le distributeur et l'utilisateur final pour s'assurer que les produits sont conformes à la réglementation japonaise et que toute la documentation appropriée a été remplie. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les pages suivantes : Exportations d'aliments à partir du Canada (Agence canadienne d'inspection des aliments); Guide pas-à-pas à l'exportation - Étape 6. Ouvrir les portes : entrer sur votre marché cible (Service des délégués commerciaux du Canada); Normes et réglementation (en anglais seulement) (Japan External trade Organization).

Les exportateurs devraient également déterminer le classement des importations et le taux de droits de douane pour les produits. L'outil Info-Tarif peut aider les exportateurs à trouver les renseignements tarifaires applicables à des produits et à des pays particuliers avec lesquels le Canada a conclu un accord de libre-échange. En outre, les douanes japonaises disposent d'un site Web par le truchement duquel on peut demander une décision anticipée sur le classement tarifaire; il est accessible aux importateurs et aux parties connexes.

FOODEX Japan est le plus grand salon de l'alimentation et des boissons en Asie. Il s'agit d'un événement annuel important pour les exportateurs canadiens, car il attire des acheteurs clés du Japon et d'Asie. L'édition 2019 du salon a attiré 3 316 exposants venus de 94 pays ainsi que 85 000 visiteurs (Source : Japan Management Association).

FOODEX est l'un des salons professionnels phares d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, avec des stands clés en main personnalisables et un accès simplifié à du soutien financier par le truchement du Programme du pavillon du Canada.

Il convient de noter que CanExport fournit des fonds aux petites et moyennes entreprises (PME) pour leur permettre d'accéder aux marchés d'exportation et d'exécuter des projets de commercialisation stratégique comme la participation à des salons professionnels. Les PME canadiennes intéressées sont invitées à présenter une demande de financement. Si vous avez des questions sur l'exportation de vos produits agricoles ou alimentaires, ou si vous avez besoin d'aide, veuillez communiquer avec le Secrétariat de l'accès aux marchés, à Agriculture et Agroalimentaire Canada (aafc.mas-sam.aac@canada.ca).

Conclusion

Le Japon est la troisième économie en importance au monde, offrant des débouchés aux exportateurs canadiens, en particulier à ceux qui s'intéressent à un important marché de services commerciaux d'alimentation.

En 2018, l'industrie japonaise des services commerciaux d'alimentation a enregistré des ventes de 274,6 milliards de dollars américains. Malgré la diminution de la population, le nombre croissant de ménages comptant une personne, de travailleurs occupés et de visiteurs étrangers augmentera la demande globale d'aliments préparés par le secteur des services d'alimentation.

Le secteur japonais des services commerciaux d'alimentation devrait connaître une légère croissance et il demeure une industrie fractionnée. Le vieillissement croissant de la population japonaise modifiera également le profil des consommateurs japonais, qui exigent des produits plus sains, biologiques et meilleurs pour la santé dans les établissements alimentaires. Avec l'entrée en vigueur du PTPGP, les entreprises canadiennes qui ont des ingrédients et des produits alimentaires uniques, sains et de grande qualité auront plus de possibilités d'approvisionner les consommateurs et l'industrie des services d'alimentation du Japon.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur Food and Hotel China 2019, FOODEX Japan 2020 ou Food and Hotel Asia 2020, communiquez avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, Foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Profil du secteur de la restauration – Japon
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Hongli Wang, analyste de marché

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : Profil des consommateurs – Allemagne, 2019. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :