Sélection de la langue

Recherche

Profil du secteur de la restauration – Inde

Février 2020

Sommaire

L'Inde arrive au deuxième rang des plus grands pays du monde avec 1,3 milliard d'habitants, dont 62,3 % ont moins de 35 ans. L'Inde est l'une des économies mondiales à la croissance la plus rapide, atteignant un produit intérieur brut (PIB) évalué à 2,7 billions de dollars américains en 2018.

L'Inde occupe la troisième place en importance parmi les marchés de la restauration en Asie, après la Chine (618,7 milliards de dollars américains) et le Japon (274,6 milliards de dollars américains), avec une valeur des ventes de 158,5 milliards de dollars américains en 2018.

Le marché de la restauration en Inde est très fragmenté, les restaurateurs indépendants (restaurants à service rapide et restaurants à service complet) comptant pour la grande majorité des ventes au détail. Les chaînes de restauration devraient connaître une croissance plus rapide que les restaurants indépendants, en partie en adoptant des éléments de localisme et d'authenticité qui sont traditionnellement des éléments inhérents aux offres des restaurants indépendants.

En 2018, la valeur totale des services de restauration en Inde était estimée à 158,5 milliards de dollars américains. Les restaurants constituent le sous-secteur le plus important de l'Inde, avec des ventes d'une valeur de 78,9 milliards de dollars américains en 2018 et un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 11,3 %, comparativement à des ventes d'une valeur de 57,3 milliards de dollars américains en 2015.

Domino's Pizza Inc. était la première entreprise de restauration en Inde avec des ventes atteignant 413,4 millions de dollars américains en 2018, ce qui représente 0,3 % du marché de la restauration en Inde.

Remarque : Le présent rapport porte sur les exploitants à but lucratif plutôt que sur les exploitants à prix d'achat (secteur de la restauration institutionnelle : enseignement, santé ou hôpitaux).

Profil du consommateur et tendance

L'Inde occupe le deuxième rang des pays les plus peuplés du monde (à l'exception de la Chine) avec 1,3 milliard d'habitants, dont 62,3 % ont moins de 35 ans. L'Inde est l'une des économies à la croissance la plus rapide au monde, atteignant un PIB évalué à 2,7 billions de dollars américains en 2018, ce qui en fait le troisième marché de la restauration en importance en Asie.

L'économie indienne a connu une forte croissance économique depuis 2010, mais un ralentissement en 2017 en raison de l'impact négatif de la démonétisation des billets de grande valeur et de la taxe sur les produits et services (TPS). Par ailleurs, l'Inde reste un pays en développement avec des niveaux de pauvreté élevés; plus de la moitié des ménages indiens gagnent moins de 10 000 dollars américains par année. En outre, l'inégalité des revenus présente une division distincte entre zones urbaines et zones rurales. Les ménages urbains sont plus susceptibles d'être classés dans la catégorie de revenu le plus élevé et d'avoir accès à des établissements de restauration et de les fréquenter. Malgré les disparités au chapitre des revenus et celles entre des zones rurales et urbaines, les exploitants du secteur de la restauration disposent d'un potentiel d'offre important auprès des consommateurs, notamment le consommateur urbain en pleine croissance, qui représente une excellente occasion d'accroître rapidement le nombre de transactions aux principaux sites dans les diverses filières de l'industrie de la restaurationNote de bas de page 1. Par conséquent, il y a toujours un marché à saisir, et il est essentiel que les exploitants du secteur de la restauration tiennent compte des consommateurs disposant d'un pouvoir de dépenser limité, notamment ceux qui vivent en zone rurale.

En raison de la pression croissante pour réussir sur le plan tant professionnel que personnel, les consommateurs ont un mode de vie trépidant et disposent de moins de temps. La demande pour la commodité est à la hausse en ce qui concerne la préparation et la consommation des repas. Des plats préparés ou prêts à consommer ainsi que des collations remplaçant les repas, qui sont proposés en ligne et que l'on peut commander et faire livrer, attirent le consommateur pressé et constituent un potentiel d'approvisionnement pour l'exportateur canadien.

Depuis 2018, la reprise économique est soutenue par la croissance de la production industrielle, des exportations, des ventes de voitures et des investissements. La croissance économique devrait se poursuivre malgré une inflation élevée, caractérisée par une urbanisation rapide ainsi qu'une classe moyenne et un pouvoir de dépenser en forte croissanceNote de bas de page 2. Cette augmentation du pouvoir de dépenser des consommateurs a été bénéfique pour l'industrie de la restauration, car les consommateurs fréquentent de plus en plus le marché des services de restauration, en particulier dans les zones urbaines, malgré les difficultés économiques liées à l'inflation et à la médiocrité des infrastructures qui limitent la croissance potentielle et l'expansion en dehors des centres urbains du marché de la restauration.

En outre, l'Inde a renforcé sa position en tant que destination de choix pour les touristes et se classe désormais au trente-quatrième rang mondial pour ce qui est des pays qui se sont le plus améliorés selon l'indice de compétitivité des voyages et du tourisme de 2017Note de bas de page 3. Avec la croissance du nombre de touristes nationaux et internationaux, conjuguée à une reprise économique, le secteur de la restauration en Inde reste un marché prometteur pour les exportateurs de produits et d'ingrédients, ainsi que de produits et d'ingrédients à valeur ajoutée qui reflètent les cuisines nationale et internationale.

Marché global de la restauration

L'Inde occupe la troisième place en importance parmi les marchés de la restauration en Asie, après la Chine (618,7 milliards de dollars américains) et le Japon (274,6 milliards de dollars américains), avec des ventes de 158,5 milliards de dollars américains en 2018. Les autres principaux marchés de la restauration comprennent la Corée du Sud (87,8 milliards de dollars américains) et l'Indonésie (49,5 milliards de dollars américains). Le marché de la restauration en Inde affichait le taux de croissance annuel composé (TCAC) le plus élevé, soit 10,7 % de 2015 à 2018, et devrait croître modérément, mais à un taux moindre de 8,6 %, de 2019 à 2022. Le marché de la restauration au Japon, en revanche, a enregistré le TCAC le plus bas, à 1,1 % de 2014 à 2018, et devrait rester relativement faible avec un taux de croissance de seulement 0,5 % de 2019 à 2022.

Valeur des ventes des cinq principaux marchés asiatiques de la restauration, en millions de dollars américains, de 2015 à 2022
Pays 2015 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Chine 540 791,6 618 665,7 4,6 649 318,4 746 762,2 4,8
Japon 265 753,5 274 585,7 1,1 276 333,5 280 318,5 0,5
Inde 116 707,6 158 456,0 10,7 175 076,8 224 380,3 8,6
Corée du Sud 79 137,0 87 783,0 3,5 90 913,8 101 189,0 3,6
Indonésie 43 773,7 49 510,6 4,2 51 349,1 56 730,3 3,4

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Le secteur à but lucratif du marché de la restauration indien devrait connaître une augmentation de la croissance de la valeur des ventes au cours de la période visée. La population nombreuse et jeune du pays, le taux d'urbanisation élevé ainsi que la présence de l'industrie du tourisme national et international devraient avoir une incidence positive sur l'industrie de la restauration en Inde.

Le marché de la restauration en Inde est très fragmenté, les restaurateurs indépendants comptant pour la grande majorité des ventes. Les chaînes de restauration devraient afficher une croissance plus rapide que les chaînes indépendantes, en partie en adoptant des éléments de localisme et d'authenticité qui sont traditionnellement des éléments inhérents aux offres des chaînes indépendantes et localesNote de bas de page 3. La variété des choix alimentaires, les changements démographiques, la culture et l'attitude des consommateurs entraînent une volonté accrue d'essayer des cuisines nouvelles et internationales, outre le fait de rester fidèle aux cuisines locales. Vu cette tendance, il existerait des perspectives de croissance pour les importations canadiennes de produits alimentaires et de produits à valeur ajoutée, tant pour les grands exploitants indépendants que pour les chaînes internationales.

Huit sous-secteurs de la restauration en Inde ont été mis en évidence : restaurants; pubs, clubs et bars; hébergement; loisirs; exploitants de services de restauration mobile; milieu de travail; voyage; et détail (consommation sur place seulement). Ils sont exploités par des fournisseurs de services alimentaires indépendants ou franchisés.

En 2018, la valeur totale des services de restauration en Inde était estimée à 158,5 milliards de dollars américains. Les restaurants sont le plus grand sous-secteur indien avec des ventes atteignant 78,9 milliards de dollars américains en 2018 et un TCAC de 11,3 %, comparativement à des ventes d'une valeur de 57,3 milliards de dollars américains en 2015. Le sous-secteur de la restauration continuera de connaître une croissance modérée de 9,4 % au cours de la période de prévision de 2019 à 2022, puisque les ventes devraient atteindre 114,9 milliards de dollars américains d'ici 2022. Les pubs, clubs et bars sont le deuxième sous-secteur en importance en Inde, avec des ventes évaluées à 48,6 milliards de dollars américains en 2018; suivent l'hébergement (9,6 milliards de dollars américains), les loisirs (8,5 milliards de dollars américains) et les exploitants de services de restauration mobile (5,2 milliards de dollars américains). Le TCAC du secteur des loisirs a été le plus élevé (13,4 %) de 2014 à 2018 et devrait se classer au deuxième rang du TCAC le plus élevé, à 9,3% au cours de la période de prévision. Tous les sous-secteurs ont enregistré une croissance modérée au cours de la période 2014-2018 et devraient maintenir ces niveaux de croissance, bien qu'à un taux légèrement inférieur, au cours de la période de prévision.

Valeur des ventes du secteur de la restauration en Inde, par sous-secteur, en millions de dollars américains, de 2015 à 2022
Sous-secteur 2015 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Restaurants 57 253,3 78 999,0 11,3 87 827,5 114 964,0 9,4
Pubs, clubs et bars 36 284,2 48 559,5 10,2 53 327,2 66 957,2 7,9
Hébergement 7 299,4 9 558,7 9,4 10 394,8 12 857,6 7,3
Loisirs 5 854,7 8 540,7 13,4 9 716,6 12 702,7 9,3
Restauration mobile 3 946,3 5 195,2 9,6 5 653,9 7 020,1 7,5
Milieu de travail 3 828,4 4 822,0 8,0 5 180,7 6 288,2 6,7
Voyage 2 071,5 2 564,4 7,4 2 742,9 3 305,6 6,4
Détail 169,8 216,5 8,4 233,2 284,9 6,9
Total 116 707,6 158 456,0 10,7 175 076,8 224 380,3 8,6

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Dans le sous-secteur de la restauration, les restaurants à service rapide (RSR) (prêt-à-manger) ont enregistré les ventes les plus importantes, soit 46,5 milliards de dollars américains en 2018, suivis des restaurants à service complet (RSC) (23,4 milliards de dollars américains). Ces deux principaux types d'établissement ont compté pour 88,5 % (69,9 milliards de dollars américains) du total des ventes du sous-secteur des restaurants (78,9 milliards de dollars américains). Ces deux types d'établissement ont affiché une croissance modérée, avec un TCAC de 11,6% (RSR) et 12,1 % (RSC), de 2015 à 2018, et devraient croître avec un TCAC de 8,4 % et 12,2 %, respectivement, de 2019 à 2022. Tous les restaurants devraient connaître une croissance plus faible au cours de la période de prévision, à l'exception des restaurants à service complet, qui devraient maintenir une croissance constante.

Des exploitants de RSR indépendants ou locaux, tels que Goli Vada Pav, Fast Trax et Faaso's, proposent des arômes « indiens authentiques » et locaux, répondant à la demande des consommateurs. Les exploitants de chaînes internationales sont représentés parmi les RSR avec des marques comme Domino's, McDonald's, KFC et Subway, qui accaparent la majorité du marché au sein du réseauNote de bas de page 4. L'urbanisation rapide, les valeurs de transaction moyennes relativement basses, les revenus disponibles croissants et l'influence accrue de l'occidentalisation, outre l'émergence et l'adoption d'entreprises de livraison de repas comme Swiggy, Zomato et Uber Eats devraient favoriser la croissance dans ce réseau. Dans une récente enquête de GlobalData, 74 % des consommateurs de prêt-à-manger (RSR) recherchent les boissons et les aliments les plus sains offerts. Le potentiel des exportateurs réside dans la capacité de proposer des options pratiques en matière de nourriture et de boissons offrant une « gâterie saine ». En ce qui concerne les produits alimentaires, les bouillons, les croustilles, les noix et les graines devraient connaître la plus forte croissance, passant de 21,0 % en 2017 à 26,1 % en 2022, tandis que les aliments séchés (principalement le blé et les céréales) demeurent la catégorie d'aliments les plus précieux. Les boissons sans alcool affichant la croissance la plus rapide jusqu'en 2022 devraient être l'eau aromatisée, les nectars, les boissons au café glacées ou prêtes à boire, le lait de soja et les boissons au soja, qui passeront de 16,3 % à 27,4 % d'ici 2022. Toutefois, le lait reste la principale boisson non alcoolisée dans cette filière en raison de la forte dépendance des RSR indiens à l'égard du lait en tant qu'ingrédient servant à la préparation des aliments. Le curry, les substituts de viande, le pain, le riz et les brochettes connaissent le taux de pénétration le plus élevé dans les menus du réseau des RSR.

Le réseau des restaurants à service complet (RSC) indiens est également stimulé par l'urbanisation rapide et l'augmentation des revenus disponiblesNote de bas de page 5. Ce secteur répond à la tendance croissante des consommateurs pour des aliments sains en proposant des produits frais et naturels, de qualité supérieure, selon des normes élevées. Les repas de famille et la socialisation avec les amis étaient les principales raisons de fréquenter les RSC. Les substituts de viande et les plats de légumes ont des taux de pénétration des menus plus élevés que les plats principaux à base de viande, ce qui met en relief la grande proportion de consommateurs indiens qui adhèrent à un régime végétarien. Les produits alimentaires de base tels que le riz, la farine, le blé et les grains devraient connaître une forte croissance, tandis que les collations, comme les croustilles et les collations ethniques et traditionnelles, devraient connaître une croissance plus marquée d'ici 2022. La valeur des boissons alcoolisées reste marginale; le vin tranquille et le vin fortifié devraient compter pour un peu moins de 50 % de la valeur des boissons alcoolisées d'ici 2022. Pour ce qui est des RSR, le lait domine la catégorie des boissons non alcoolisées en raison de son utilisation dans la préparation d'offres de base (produits végétariens, fromages et curry) et de la popularité du lait et des boissons au yaourt comme le lassi et les thés au lait. Le réseau des RSC est très fragmenté et dominé par des exploitants indépendants. Les principaux exploitants de chaînes d'alimentation n'ont généré que 1,3 % des ventes totales de la filière en 2017; pourtant, plus de la moitié des consommateurs indiens sondés ont indiqué préférer les chaînes de RSR et de RSC, principalement en raison des normes plus élevées de qualité et d'hygiène que celles que les exploitants de chaînes d'alimentation offriraient, selon les perceptions. En outre, la pénétration croissante d'Internet et l'exposition aux médias sociaux ont permis de mieux informer les consommateurs. Une présence sur les platesformes de médias en ligne et les applications mobiles comme Uber Eats, Zomato et Dineout deviennent de plus en plus importantes afin que les exploitants de RSC puissent améliorer l'engagement des clients et restent pertinents pour le marchéNote de bas de page 5.

Les ventes des cafés-restaurants et des salons de thé en Inde se sont chiffrées à 7,3 milliards de dollars américains en 2018, les ventes ayant progressé de 8,5 % comparativement à 8,7 % en 2015 et devant atteindre 9,6 milliards de dollars américains d'ici 2022. Les cafés-restaurants et les salons de thé deviennent de plus en plus un lieu de rencontre neutre où prendre une collation et socialiser, en particulier pour les consommateurs plus âgés. Le pain et les autres produits de boulangerie (17 %) ainsi que les friandises comme les gâteaux, les tartes et les pâtisseries (16 %) comptent pour la majeure partie des achats de produits alimentaires, les consommateurs optant fréquemment pour des collations et des repas légers. Les considérations relatives à la santé importaient moins dans les cafés-restaurants et les salons de thé que dans les RSC : seulement 16 % des consommateurs choisissaient un type d'établissement spécifique parce qu'il offrait des boissons et des plats plus sains contre 25 % des RSC. Les sucres et les édulcorants ainsi que le beurre et les matières grasses à tartiner constituaient les deux principales catégories de produits alimentaires en 2017, tandis que l'on prévoit une croissance des grignotines, comme les croustilles, les noix et les graines, ainsi que des collations ethniques et traditionnelles d'ici 2022. Le lait de soja, les boissons à base de soja et l'eau en contenant devraient atteindre la croissance la plus rapide d'ici 2022 pendant que la popularité des boissons chaudes indiennes traditionnelles telles que le thé chai reste largement répandue. Les cafés-restaurants et les salons de thé sont dominés par des exploitants indépendants, comme Chayoos et Chai Point, qui se sont spécialisés dans la préservation de la popularité des produits indiens et des saveurs locales authentiques. Des exploitants internationaux comme Starbucks

ont récemment pénétré le marché indien en 2012, en s'associant au conglomérat Tata Group et en étendant leurs activités à plus de 110 endroits; ils envisagent d'étendre le réseau dans les principales villes indiennes d'ici 2022Note de bas de page 6.

Les pubs, les clubs et les bars indiens représentent le deuxième sous-secteur en importance de l'industrie de la restauration, avec des ventes d'une valeur de 48,6 milliards de dollars américains en 2018 et un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 10,2% par rapport à des ventes atteignant 36,3 milliards de dollars américains en 2015. Les jeunes consommateurs urbains travaillant à temps plein représentaient la plus grande part des transactions en 2017. Dans environ la moitié des cas, on fréquentait des pubs, des clubs et des bars pour y prendre un verre, et 34 % des consommateurs y venaient pour un repas léger ou un repas principal en 2017. Parmi les consommateurs qui fréquentaient ces établissements simplement pour prendre un verre, la bière (33 %), les cocktails ou spiritueux alcoolisés (28 %) et le vin rouge (12 %) étaient les trois choix de boissons les plus populaires. Le whisky représentait une part de marché de 46 % en 2017, tandis que les vins tranquilles, mousseux et fortifiés devraient connaître la plus forte croissance d'ici 2022. La tendance vers les bières artisanales de qualité supérieure devrait se poursuivre à mesure que les revenus disponibles des consommateurs et la notoriété des options en matière d'alcool augmenteront. En ce qui concerne les boissons non alcoolisées, l'eau en contenant représentait 35,4 % du marché contre 34,1 % en 2017 pour les boissons gazeuses, le deuxième produit en importance. Dans ce sous-secteur, les pubs et les bars ont enregistré les ventes les plus élevées, à savoir 45,4 milliards de dollars américains, avec 93 % de part de marché en 2018. La croissance dans le secteur des pubs et des bars a été de 10,1 % de 2015 à 2018 et devrait continuer de croître de 7,7 % avec des ventes de 62,2 milliards de dollars américains d'ici 2022.

Le sous-secteur des pubs, des clubs et des bars est dominé par des exploitants indépendants, les quatre principaux exploitants de chaînes ayant généré moins de 1,0 % des revenus totaux de cette filière en 2017. La valeur des ventes dans la filière devrait s'accroître sous l'effet de la hausse des prix de transaction moyens des exploitants qui proposent peu à peu des offres alimentaires améliorées dans le but d'attirer les personnes qui prennent souvent un verre et les non-buveurs. Par ailleurs, la forte prévalence du teetotalisme, en particulier chez les femmes, serait susceptible de stimuler la croissance par des offres de différenciation et de diversification au sein de cette filièreNote de bas de page 7. Ce secteur bénéficiera de la forte croissance économique de l'Inde, de son urbanisation rapide et de sa jeunesse en ascension; ces jeunes consommateurs, qui travaillent et qui veulent dépenser, cherchent « une exclusivité » dans des offres de produits comme la bière artisanale et des « atmosphères animées », pour se rassemblerNote de bas de page 7.

Valeur des ventes du secteur de la restauration en Inde, par sous-secteur et type d'établissement, en millions de dollars américains, de 2015 à 2022
Sous-secteur Type d'établissement 2015 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Hébergement Chambres d'hôtes 92,4 120,2 9,1 130,3 160,6 7,2
Petit hôtel 1 739,4 2 231,7 8,7 2 407,5 2 949,6 7,0
Parc de villégiature 341,1 452,7 9,9 493,9 614,8 7,6
Auberge 120,0 156,8 9,3 170,0 210,0 7,3
Hôtel et motel 4 929,7 6 497,5 9,6 7 085,0 8 789,5 7,5
Autres 76,8 99,9 9,2 108,1 133,2 7,2
Loisirs Divertissements 4 987,1 7 373,8 13,9 8 432,9 11 094,3 9,6
Site d'événement 306,4 414,4 10,6 458,7 576,2 7,9
Site touristique 561,3 752,5 10,3 825,0 1 032,2 7,8
Restauration mobile Autres services de restauration mobile 1 734,0 2 211,0 8,4 2 383,3 2 906,6 6,8
Fourgonnettes 2 212,3 2 984,2 10,5 3 270,6 4 113,5 7,9
Pubs, clubs et bars Boîte de nuit 1 888,4 2 575,7 10,9 2 870,6 3 927,1 11,0
Club privé 430,7 599,4 11,6 663,5 848,9 8,6
Pub et bar 33 965,2 45 384,4 10,1 49 793,0 62 181,2 7,7
Restaurants Café-restaurant et salon de thé 5 698,8 7 283,4 8,5 7 850,3 9 590,0 6,9
Restaurant à service complet 16 621,5 23 385,2 12,1 26 292,9 37 101,0 12,2
Bar laitier 1 424,7 1 817,8 8,5 1 957,8 2 387,6 6,8
Restauration rapide 33 508,3 46 512,6 11,6 51 726,5 65 885,3 8,4
Détail (consommation sur place) Boulangerie-pâtisserie 151,9 193,6 8,4 208,4 254,6 6,9
Dépanneur 2,1 2,6 8,1 2,8 3,5 6,8
Autres commerces de détail 0,1 0,2 8,1 0,2 0,2 6,7
Commerce dans une station-service 2,2 2,9 8,9 3,1 3,8 7,0
Supermarché, hypermarché 13,5 17,3 8,6 18,6 22,8 6,9
Voyage Avion 496,1 610,5 7,2 651,1 780,4 6,2
Train 1 573,5 1 951,7 7,4 2 089,5 2 522,5 6,5
Bateau 1,8 2,2 5,6 2,3 2,7 6,5
Café-restaurant en milieu de travail Gouvernemental 124,1 155,0 7,7 166,3 200,9 6,5
Industriel 1 632,7 2 030,4 7,5 2 176,8 2 627,6 6,5
Commerces de détail et institutions financières 2 071,5 2 636,7 8,4 2 837,6 3 459,7 6,8

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Comparaison entre les exploitants franchisés et les exploitants indépendants

Les exploitants indépendants ont dominé le secteur de la restauration en Inde avec des ventes d'une valeur de 142,3 milliards de dollars américains en 2018, soit une augmentation de 10,6 % du taux de croissance, par rapport à 105,1 milliards de dollars américains en 2015. Les ventes des exploitants indépendants devraient augmenter de 8,5 % supplémentaires, avec des ventes prévues de 200,4 milliards de dollars américains d'ici 2022. À titre de comparaison, les exploitants de chaînes ont enregistré des ventes inférieures de 8,8 milliards de dollars américains en 2018, malgré un taux de croissance plus élevé de 15,1 % entre 2015 et 2018, les consommateurs plus aisés souhaitant dépenser davantage pour des marques bien connues. De même, les ventes des exploitants de chaînes devraient augmenter de 12,7 % pour atteindre 14,3 milliards de dollars américains d'ici 2022.

Dans l'industrie indienne de la restauration, le sous-secteur des restaurants a dominé les ventes, sur le marché indépendant et sur le marché des chaînes, pour les périodes 2015 à 2018 et 2019 à 2022 (prévisions). Les ventes des exploitants indépendants ont été évaluées à 73,7 milliards de dollars américains et comptaient pour 93,3 % du total des ventes des restaurants, tandis que les ventes des chaînes de restaurants étaient évaluées à 5,3 milliards de dollars américains en 2018. Les exploitants de chaînes de restaurants devraient connaître une croissance plus rapide (15,3 %) par rapport aux restaurateurs indépendants (8,9 %) en raison de l'urbanisation et de la prospérité croissantes en Inde.

Le sous-secteur des pubs, des clubs et des bars est le deuxième en importance sur le marché des exploitants indépendants, affichant des ventes de 48,1 milliards de dollars américains, tandis que le sous-secteur des loisirs au sein des exploitants de chaînes de franchises est le deuxième en importance, avec des ventes de 1,4 milliard de dollars américains en 2018. Le sous-secteur du détail (marché des chaînes et marché des exploitants indépendants) a enregistré les ventes les plus faibles : 188,6 millions de dollars américains pour les exploitants indépendants et 28 millions de dollars américains pour les exploitants de chaînes de franchises, en 2018. La croissance de tous les sous-secteurs chez les exploitants de chaînes de franchises et exploitants indépendants a été modérée au cours des périodes 2015-2018 et 2019-2022 (prévisions); cependant, le taux de croissance prévu est inférieur pour tous les sous-secteurs des deux marchés, au cours de la période de prévision.

Ventes au détail du secteur de la restauration en Inde : exploitants de chaînes de franchises et exploitants indépendants, en millions de dollars américains, de 2015 à 2022
Exploitants de chaînes et exploitants indépendants Sous-secteur 2015 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Exploitants de chaînes Hébergement 814,6 1 077,0 9,8 1 174,9 1 459,9 7,5
Loisirs 975,8 1 375,1 12,1 1 541,6 1 981,5 8,7
Restauration mobile 400,2 528,0 9,7 577,2 745,6 8,9
Pubs, clubs et bars 347,0 487,1 12,0 540,2 694,0 8,7
Restaurants 3 177,3 5 256,1 18,3 6 149,8 9 431,7 15,3
Commerce de détail (consommation sur place) 21,8 28,0 8,6 30,2 37,0 7,0
Sous-total - exploitants de chaînes 5 736,8 8 751,3 15,1 10 013,8 14 349,7 12,7
Exploitants indépendants Hébergement 6 484,8 8 481,7 9,4 9 219,9 11 397,7 7,3
Loisirs 4 878,9 7 165,6 13,7 8 175,1 10 721,2 9,5
Restauration mobile 3 546,1 4 667,2 9,6 5 076,8 6 274,4 7,3
Pubs, clubs et bars 35 937,2 48 072,4 10,2 52 787,0 66 263,2 7,9
Restaurants 54 076,1 73 742,9 10,9 81 677,7 105 532,3 8,9
Commerce de détail (consommation sur place) 148,0 188,6 8,4 6,9
Sous-total - exploitants indépendants 105 071,0 142 318,3 10,6 157 139,4 200 436,8 8,5
Non précisé Voyage 2 071,5 2 564,4 7,4 2 742,9 3 305,6 6,4
Milieu de travail 3 828,4 4 822,0 8,0 5 180,7 6 288,2 6.7
Grand total 116 707,6 158 456,0 10,7 175 076,8 224 380,3 8,6

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les transactions continueront d'être les principaux moteurs de la croissance de la valeur des ventes, car leur nombre devrait augmenter selon un TCAC de 5,1 % entre 2017 et 2022. Cette croissance reflète l'essor économique du pays et la hausse des revenus disponibles, en particulier chez la classe moyenne des zones urbainesNote de bas de page 8. Au chapitre des transactions, la croissance de tous les réseaux est forte, en raison de l'urbanisation croissante et de la croissance démographique globale; par ailleurs, la croissance future dans la plupart des réseaux devrait rester constante. De plus, l'augmentation du nombre de transactions est et continuera d'être la plus forte dans le secteur des loisirs (8 %, selon les données historiques – 7,3 %, selon les prévisions) compte tenu de l'industrie florissante du tourisme à l'échelle nationale et de la capacité des consommateurs de consacrer davantage de temps au divertissementNote de bas de page 9.

Dans le secteur des chaînes en Inde, la valeur la plus élevée par transaction en 2018 a été observée dans les hôtels et motels (11,6 dollars américains), suivis des pubs et des bars (7 dollars américains). De même, les pubs et les bars ont atteint le TCAC le plus élevé (5,3 %), tandis que les sites touristiques, les clubs privés et les clubs sociaux occupent la deuxième place pour ce qui est du TCAC le plus élevé (4,3 %), de 2015 à 2018. On prévoit que les RSR (prêt-à-manger) atteindront le taux de croissance le plus élevé, à 3,5 %, et les RSC devraient afficher une croissance de 3,4 % au cours de la période de prévision.

Valeur par transaction chez les exploitants franchisés, par type d'établissement, en millions de dollars américains, de 2015 à 2022
Exploitants franchisés : Sous-secteur Type d'établissement 2015 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Hébergement Parc de villégiature 4,9 5,4 3,4 5,5 5,6 0,6
Auberge 1,2 1,3 3,3 1,3 1,3 0,6
Hôtel et motel 10,6 11,6 3,0 11,8 11,9 0,4
Loisirs Divertissements 3,2 3,5 3,5 3,7 3,7 0,1
Site d'événement 5,8 6,4 3,7 6,7 6,7 0,8
Site touristique 1,3 1,5 4,3 1,5 1,6 1,2
Restauration mobile Autres services de restauration mobile 0,5 0,5 2,0 0,5 0,5 0,2
Fourgonnette 0,6 0,7 2,9 0,7 0,8 2,6
Pubs, clubs et bars Club privé et club social 3,6 4,1 4,3 4,2 4,3 0,7
Pub et bar 6,0 7,0 5,3 7,3 7,8 2,3
Restaurants Café-restaurant et salon de thé 0,8 0,8 2,3 0,8 0,9 2,2
Restaurants à service complet 3,9 4,3 3,4 4,4 4,9 3,4
Bar laitier 1,0 1,1 4,0 1,1 1,2 1,4
Restaurant à service rapide (prêt-à-manger) 1,0 1,1 3,7 1,1 1,2 3,5
Détail Boulangerie-pâtisserie 0,7 0,8 2,7 0,8 0,8 0,4
Dépanneur 0,6 0,7 2,3 0,7 0,7 0,3
Commerce dans une station-service 0,7 0,7 1,9 0,7 0,7 0,0
Supermarché, hypermarché 0,9 0,9 2,8 1,0 1,0 0,5

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

En Inde, dans les établissements de restauration indépendants, la valeur la plus élevée par transaction en 2018 a été observée dans les boîtes de nuit (12,1 dollars américains), suivies des hôtels et motels (6,3 dollars américains) puis des bars et cafés-restaurants (5,5 dollars américains). Les pubs et les bars ont également enregistré le TCAC le plus élevé (4,7 %), suivis des sites touristiques (4,3 %) puis des clubs privés et des bars laitiers (4,0 %, chacun) de 2015 à 2018. Les restaurants à service complet devraient atteindre un TCAC de 3,8 %, tandis que les sous-secteurs du voyage et du milieu de travail devraient enregistrer une croissance négative allant de −0,6 % à −0,1 %, de 2019 à 2022.

Valeur par transaction chez les exploitants indépendants, par type d'établissement, en millions de dollars américains, de 2015 à 2022
Exploitants indépendants : Sous-secteur Type d'établissement 2015 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Hébergement Chambres d'hôtes 1,7 1,9 3,6 2,0 2,1 1,9
Petit hôtel 1,6 1,7 3,2 1,7 1,8 1,0
Parc de villégiature 3,9 4,3 3,4 4,4 4,5 0,6
Auberge 1,1 1,2 3,2 1,2 1,3 0,6
Hôtel et motel 5,7 6,3 3,0 6,4 6,4 0,4
Autres 1,3 1,4 3,0 1,4 1,4 0,5
Loisirs Divertissements 1,6 1,8 3,6 1,9 1,9 0,1
Site d'événement 3,2 3,6 3,7 3,7 3,8 0,8
Site touristique 1,3 1,4 4,3 1,5 1,5 1,2
Restauration mobile Autres services de restauration mobile 0,4 0,5 2,0 0,5 0,5 0,1
Fourgonnette 0,6 0,7 2,8 0,7 0,7 0,6
Pubs, clubs et bars Boîte de nuit 10,9 12,1 3,6 12,6 13,8 3,2
Club privé 4,1 4,6 4,0 4,7 4,8 0,6
Pub et bar 4,8 5,5 4,7 5,7 6,1 2,0
Restaurants Café-restaurant et salon de thé 0,6 0,7 3,4 0,7 0,7 1,3
Restaurant à service complet 2,8 3,1 3,7 3,2 3,6 3,8
Bar laitier 0,9 1,1 4,0 1,1 1,1 1,9
Restaurant à service rapide (prêt-à-manger) 0,7 0,8 3,2 0,8 0,8 0,0
Détail Boulangerie-pâtisserie 0,7 0,8 2,6 0,8 0,8 0,5
Dépanneur 0,6 0,7 2,3 0,7 0,7 0,3
Autre commerce de détail 0,7 0,7 2,5 0,8 0,8 0,6
Commerce dans une station-service 0,7 0,7 1,9 0,7 0,7 0,0
Supermarché, hypermarché 0,9 0,9 2,8 0,9 1,0 0,5
Voyage Avion 3,6 3,7 1,2 3,7 3,7 −0,1
Train 0,8 0,8 1,2 0,8 0,8 −0,2
Bateau 1,6 1,6 1,2 1,6 1,6 −0,6
Milieu de travail Gouvernemental et administration locale 0,5 0,5 1,6 0,5 0,5 0,1
Industriel 0,5 0,5 1,2 0,5 0,5 −0,5
Commerces de détail et institutions financières et bureaux 0,6 0,7 1,5 0,7 0,7 −0,2

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Comparaison entre les restaurants avec salle à manger et les comptoirs de mets à emporter

En Inde, la valeur des ventes des établissements de restauration (salle à manger et comptoirs de mets à emporter) se chiffrait à 158,5 milliards de dollars américains en 2018. Les consommateurs urbains sont plus nombreux à choisir de manger au restaurant plutôt que de cuisiner à la maison, ce qui a notamment pour effet de changer la dynamique familiale (nombre croissant de ménages de personnes seules) et de créer davantage de possibilités pour l'industrie de la restauration de s'adapter aux habitudes et à la dynamique changeantes des consommateurs et de leur famille.

Les ventes en salle à manger ont été évaluées à 130,9 milliards de dollars américains et comptaient pour 82,6 % du marché en 2018. Les ventes de mets à emporter ont été évaluées à 27,5 milliards de dollars américains (23,8 milliards de dollars américains pour la cueillette, et 3,7 milliards de dollars américains pour la livraison) et constituaient la part de marché restante de 17,4 % en 2018. Les établissements avec salle à manger et les comptoirs de mets à emporter ont connu une croissance modérée de 10,4 % et 12,6 %, de 2015 à 2018, et celle-ci devrait augmenter de 8,4 % et 9,7 %, respectivement, au cours de la période de prévision.

Valeur des ventes selon les établissements de restauration : avec salle à manger et mets à emporter, en millions de dollars américains, de 2015 à 2022
Établissement Sous-catégorie d'établissement 2015 2018 Part de marché (%) 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Salle à manger Salle à manger 97 444,3 130 958,4 82,6 10,4 144 339,2 183 836,4 8,4
Comptoir de mets à emporter Cueillette de mets à emporter 16 914,0 23 753,8 15,0 12,0 26 387,8 33 993,4 8,8
Livraison de mets à emporter 2 349,3 3 743,8 2,4 16,8 4 349,9 6 550,5 14,6
Total - comptoir de mets à emporter 19 263,3 27 497,6 17,4 12,6 30 737,6 40 543,9 9,7
Grand total 116 707,6 158 455,9 100,0 10,7 175 076,8 224 380,3 8,6

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les dix principales entreprises de restauration en Inde

Domino's Pizza Inc. est la première entreprise de services alimentaires en Inde avec des ventes d'une valeur de 413,4 millions de dollars américains en 2018, comptant pour 0,3% du marché de la restauration en Inde. Yum! Brands, Inc. est la deuxième entreprise de restauration en importance avec des ventes d'une valeur de 401,4 millions de dollars américains, suivie de McDonald's Corporation (313,7 millions de dollars américains), de Coffee Day Enterprises Ltd. (271,8 millions de dollars américains) et d'Indian Hotels Company Ltd. (166,2 millions de dollars américains). La population urbaine jeune et croissante de l'Inde, avec ses revenus en hausse, son penchant pour l'expérimentation et son besoin croissant de commodité, offre aux fournisseurs canadiens de produits alimentaires et de boissons l'occasion de se déployer dans cet environnement.

Domino's Pizza est l'une des plus grandes entreprises de restauration rapide en Inde en ce qui concerne le chiffre d'affaires. Intégré à Jubilant Foodworks en 1996, Domino's Pizza en Inde a depuis étendu son réseau à 1 117 chaînes de restaurants Domino's Pizza dans 264 villes. Des innovations en matière de produits (Choco Pizza, Burger Pizza et Navrata Pizza) lancés spécifiquement pour répondre aux attentes des clients indiens qui jeûnaient pendant le festival Navrati, ont contribué à assurer la position de l'entreprise dans le secteur.

L'entreprise Yum! Brands est entrée sur le marché indien des RSR en 1996 à Bangalore. Les premières années de KFC en Inde ont suscité la controverse : les établissements à Bangalore ont donné lieu à des manifestations contre la mondialisation et les inégalités en Inde. Ce n'est qu'en 2004 que la chaîne a pris son essor à l'extérieur de Bangalore, lorsque l'économie indienne a connu une progression, pour atteindre 345 points de vente KFC dans plus de 100 villesNote de bas de page 10.

McDonald's a ouvert son premier établissement dans le centre de Delhi en 1996. La chaîne de RSR s'est étendue à la plupart des grandes villes, principalement dans les zones urbaines, notamment les centres commerciaux et les lieux de divertissement. Les activités sont réparties en deux secteurs : le nord-est, où les activités sont gérées par Connaught Plaza Restaurants Pvt, et le sud-ouest, où elles sont gérées par Westlife Development. McDonald's a collaboré avec des réseaux de distribution tels que Zomato, FoodPanda et Swiggy et a enregistré des ventes substantielles répondant à un plus grand nombre de consommateurs et à une demande croissante. L'entreprise a su répondre aux goûts et aux préférences de l'Inde en introduisant une sélection variée de plats proposés en fonction des goûts de sa population, notamment le hamburger McAloo Tikki, le Veg Pizza McPuff et le Maharaja MacNote de bas de page 11.

Les dix principales entreprises de restauration en Inde, selon les ventes et la part, en 2018 (en millions de dollars américains)
Entreprise En millions de dollars américains Part (%)
Domino's Pizza Inc. 413,4 0,3
Yum! Brands, Inc. 401,4 0,3
McDonald's Corporation 313,7 0,2
Coffee Day Enterprises Ltd. 271,8 0,2
Indian Hotels Company Ltd. 166,2 0,1
Gujarat Cooperative Milk Marketing Federation Ltd. 126,2 0,1
Doctor's Associates Inc. 112,6 0,1
PVR Ltd. 108,7 0,1
EIH Ltd. 94,3 0,1
Haldiram Foods International Pvt. Ltd. 71,3 0,1
Autres 138 085,3 97,6
Total 141 452,6 100,0
Source : GlobalData, 2019

Possibilités d'affaires pour les exportateurs canadiens

Le secteur de la restauration en Inde continue de croître et de se développer parallèlement au nombre croissant de personnes qui fréquentent les restaurants. La croissance du revenu des ménages, alimentée par l'augmentation du nombre de ménages à double revenu, rend les vacances et les repas au restaurant plus accessibles. Avec la récente dépréciation de la roupie indienne, divers secteurs, comme les hôtels et les restaurants, ont permis aux exploitants d'attirer les importateurs et les touristes nationaux et étrangers, encourageant ainsi les dépenses dans ce secteurNote de bas de page 12. Tandis que les débouchés pour les importateurs dans les secteurs des hôtels, des restaurants et du reste de la restauration s'améliorent, le marché indien pose des défis uniques en raison de la fluctuation des tarifs, de certaines restrictions à l'importation, de la sensibilité au prix, de l'affaiblissement de la roupie et de la forte concurrence de l'industrie nationaleNote de bas de page 13.

En outre, certains concurrents de pays tiers bénéficient d'un avantage sur le plan du fret et des échanges commerciaux préférentiels et pourraient, par conséquent, approvisionner l'industrie indienne de la restauration à des coûts inférieurs. Les exportateurs canadiens sont encouragés à travailler avec diligence avec leurs homologues indiens pour veiller à ce que les exigences de l'Inde en matière d'importation soient respectées, à ce que la documentation nécessaire soit fournie et à ce que l'on reconnaisse qu'un engagement important et des efforts de développement des marchés sont nécessaires pour préserver et accroître les relations commerciales entre le Canada et l'Inde. Il demeure encore possible pour le Canada d'accroître sa présence et son image de marque positive sur le marché indien et d'encourager la croissance des échanges commerciaux fondés sur des relations commerciales solides et établies.

Par ailleurs, l'initiative pour la salubrité des aliments du gouvernement indien (Surakshit Khadya Abhiyan) vise à garantir la qualité des aliments à tous les niveaux de la chaîne de valeur. Cette initiative peut présenter des occasions supplémentaires pour les produits et ingrédients importés. Cependant, une commercialisation efficace par l'exportateur et l'importateur est essentielle pour établir les avantages du produit ou de l'ingrédient pour le consommateur sur le plan de la qualité et de la santéNote de bas de page 14.

Stratégies élémentaires de percée des marchés

D'après le rapport intitulé Profil du secteur de l'agriculture, des aliments et des boissons - Inde, les entreprises canadiennes qui désirent percer le marché indien doivent soigneusement examiner les éléments suivants avant d'engager des investissements d'importance et de prendre d'autres engagements :

Commercialisation :

Entreprises :

Le programme CanExport pour les petites et moyennes entreprises (PME)

Le programme CanExport pour les PME (les PME qui étaient auparavant admissibles au Programme Agri-marketing) offre une aide financière directe aux petites et moyennes entreprises enregistrées au Canada pour les aider à développer de nouveaux débouchés et marchés d'exportation, particulièrement les marchés émergents à forte croissance. Le programme CanExport octroie une aide financière pour un large éventail d'activités de développement des exportations.

India Import Duty Calculator

Pour aider les exportateurs canadiens intéressés à fournir leurs produits sur le marché indien, l'application permettant de calculer les droits indiens à l'importation (India Import Duty Calculator) est un site Web du Central Board of Indirect Taxes & Customs de l'Inde. Il est mis à jour régulièrement avec toutes les notifications récentes et les droits à l'importation, les charges sociales et la TPS, selon la marchandise. En raison des récentes fluctuations des droits de douane, il est conseillé aux exportateurs de consulter le site Web India Import Duty Calculator afin de vérifier les éventuelles applications tarifaires conformément à certaines lignes tarifaires.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur Food & Hotel (FHC) China 2019 (en anglais seulement), veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Profil du secteur de la restauration – Inde
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Laurie Bernardi, analyste en recherche sur les marchés internationaux

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2020).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa ON  K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document selon le modèle suivant : AAC, titre du document, année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :